Oreiller de chiropratique

Comment choisir un oreiller de chiropratique et prendre soin de ses cervicales ?

Si vous souffrez souvent de douleurs cervicales et dorsales, la chiropraxie pourrait bien vous intéresser. Cette pratique, qui axe son action sur la colonne vertébrale, agit sur les tensions, les blocages, et les mauvais alignements qui peuvent causer des lombalgies, des sciatiques, des cervicalgies, et bien d’autres problèmes de santé.

Pour prendre soin de vous, les exercices de chiropraxie peuvent vous accompagner au quotidien, et peuvent être renforcés grâce à certains outils comme l’oreiller de chiropratique. Alors, à quoi sert ce type d’oreiller ? Quels sont ses bienfaits ? Comment agit-il sur votre corps ? Comment renforcer ses effets ? On vous dit tout dans ce guide spécial oreiller de chiropratique !

 

Prendre soin de son corps le jour grâce à l’oreiller de chiropratique

La chiropraxie est une technique qui vise à détecter, traiter et soulager les problèmes de dos, les problèmes articulaires ou encore les douleurs cervicales. Le chiropracteur fait de la prévention sur tous les dysfonctionnements du squelette.

L’oreiller de chiropratique est un oreiller de traction cervicale. Son rôle est simple : tirer doucement votre tête loin de votre cou afin de créer une extension, qui permettra d’éliminer efficacement la compression des vertèbres du cou. Il soulage la tension dans le cou et les épaules et réduit la pression et le poids de la tête, tout en corrigeant l'alignement de la colonne vertébrale.

Grâce aux oreillers de chiropraxie, vous agissez afin de libérer vos nerfs et permettez de traiter les subluxations vertébrales responsables des troubles musculo-tendineux.

 

Comment reconnaître un bon oreiller de chiropratique ?

Un bon oreiller de chiropratique agit sur vos symptômes en 10 ou 15 minutes. Il doit permettre un bon étirement, qui détend votre région cervicale grâce à une traction douce.

La mousse utilisée doit être souple, et de qualité : elle doit s’adapter à la forme de votre tête et de votre nuque, sans créer de point de pression. Dès que vous vous posez dessus, vous devez vous sentir parfaitement à l’aise, décontracté. Votre cou et votre tête doivent se sentir enveloppés et soutenus. Opter pour un matériau de qualité vous permettra de rendre l’oreiller plus stable : un point important pour vos cervicales.

Tournez-vous vers un oreiller léger, dont le volume est assez petit : vous pourrez ainsi facilement le transporter pour l’utiliser n’importe où, dès que vous en aurez besoin.
Tournez-vous vers des formes ergonomiques : certains oreillers de chiropratique pourront être utilisés en position verticale contre un mur par exemple, ce qui vous permettra de lire, de regarder la télévision, de travailler, et de faire tout ce que vous voulez en l’utilisant.

Oreiller ergonomique.

 

Quel prix pour un oreiller de chiropratique ?

Pour un oreiller de chiropratique de qualité, prévoyez un budget d’environ 40 €. C’est ce qui vous permettra de profiter d’un oreiller qui offrira suffisamment de soutien, et qui prendra soin d’étirer votre région cervicale en douceur.

En dessous de ce prix, vous risquez de vous tourner vers un oreiller de chiropratique peu confortable, trop ferme, dont la forme ne s’adaptera pas facilement aux formes de votre corps.

 

L’importance de prendre également soin de ses cervicales la nuit

L’oreiller de chiropratique n’est pas fait pour dormir. Il répond présent pour soulager vos douleurs uniquement en journée, pendant des exercices de 10 à 15 minutes.

Et plutôt que de soulager les douleurs déjà présentes, il est grand temps de vous donner quelques astuces pour éviter de les voir apparaître. Afin de prévenir les maux de dos et les douleurs aux cervicales, vous allez devoir prendre soin de la posture que vous avez lorsque vous dormez. En effet, les douleurs aux cervicales naissent souvent d’une mauvaise posture que vous tenez la nuit pendant plusieurs heures, sans le savoir. Vous avez l’impression de bien dormir, de vous détendre, mais pourtant, il vous arrive parfois de vous lever avec la nuque tendue, ou le dos courbaturé.

Vous réussirez ainsi à profiter d’un sommeil plus réparateur, plus profond.

Ainsi, si vous souffrez de problèmes au niveau des cervicales, de douleurs au dos, ou de maux de tête récurrents, vous devez trouver des solutions pour réussir à prendre soin de votre corps également la nuit. Depuis votre coucher jusqu’à votre réveil, vous devez vous assurer que votre nuque est bien alignée avec votre dos et votre tête : de cette façon, aucune torsion ne pourra apparaître, et vos cervicales, et votre colonne vertébrale seront parfaitement préservées.

Vous éloignerez ainsi les points de pression, les courbures et les tensions, et permettrez à votre région cervicale de se détendre au maximum pendant votre sommeil.

Pour y parvenir, vous aurez besoin d’un allié de taille : l’oreiller ergonomique à mémoire de forme. Ce type d’oreiller est idéal pour prendre soin de vous, favoriser l’endormissement, éviter les réveils nocturnes, les réveils précoces et les douleurs aux cervicales le matin.

Quel garnissage favoriser pour un oreiller ergonomique ?

Privilégiez les oreillers constitués de mousse à mémoire de forme. Cette matière est recommandée par les professionnels de santé en kinésithérapie, en ostéopathie et en chiropraxie. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit d’une matière qui s’adapte à votre corps : grâce à ses propriétés thermosensibles et viscoélastiques, la mémoire de forme épouse les contours de votre corps. Dès que vous bougez, la mousse se déforme afin de s’adapter à votre nuque et à votre tête, pour que vous soyez parfaitement maintenu en bonne posture, et que vous puissiez profiter du meilleur confort qu’il soit.

Votre garnissage doit être de la meilleure qualité possible :

  • La mousse ne doit être mélangée à aucune autre matière synthétique : seule la mousse à mémoire de forme ergonomique doit trouver sa place dans votre oreiller. Certains fabricants la mélangent pourtant à d’autres matières synthétiques bas de gamme, pour diminuer les coûts. Mais ce mélange pourrait s’avérer fatal pour vos cervicales : les facultés de soutien seraient grandement réduites, et vous pourriez rapidement voir des douleurs apparaître ;
  • La mousse doit être sous forme de bloc, et non en flocons. La mousse en flocon peut être particulièrement problématique, car elle s’éparpille rapidement avec le temps, et forme des paquets. Le rembourrage devient hétérogène, et risque de faire apparaître des points de tension, des contractures, des torsions. Optez pour des oreillers qui ne s’aplatissent pas, et qui sont constitués d’un seul et unique bloc de mousse : ces derniers sont plus résistants, et vous accompagneront sur le long terme vers des nuits qui prendront soin de votre santé ;
  • La mousse doit présenter une densité d’au moins 50kg/m3 : la densité de l’oreiller définit le niveau de qualité, et non le niveau de fermeté de votre oreiller. En dessous de ce niveau de densité, votre oreiller s’affaissera rapidement, et ne vous accompagnera pas sur le long terme !

Quelle hauteur choisir pour un oreiller à mémoire de forme ?

La hauteur de votre oreiller dépend de votre position de sommeil. Il est très important de ne pas choisir cette hauteur au hasard : c’est elle qui vous aidera à prendre soin de votre région cervicale, et de compléter ainsi les effets positifs de l’oreiller de chiropratique pendant la journée.

Ainsi, si vous dormez sur le dos, vous pourrez vous tourner vers des oreillers mi- épais, d’environ 12 cm de hauteur. Grâce à cette hauteur, vous réussirez à placer votre tête dans le prolongement de la nuque et de la colonne vertébrale.

Si vous dormez sur le ventre, les oreillers fins sont vos plus grands alliés. Ils doivent mesurer tout au plus 9 cm de hauteur, car dans cette posture, aucune torsion cervicale ne doit se faire ressentir. Si votre oreiller est trop épais, vous ne manquerez pas de vous réveiller avec des cervicalgies à répétition !

Enfin, si vous dormez sur le côté, c’est tout l’inverse : votre oreiller doit être le plus volumineux possible, car il doit combler le vide entre votre nuque et votre matelas. Optez donc pour un coussin d’au moins 12 cm de hauteur.

Pour trouver l’oreiller à mémoire de forme qui fera le bonheur de vos cervicales la nuit, ce petit test de 8 questions vous accompagne.

 

Quelles autres astuces pour prendre soin de mes cervicales ?

Pour prendre soin de vos cervicales, vous pouvez prendre l’habitude de compléter les effets des oreillers de chiropratique et des oreillers à mémoire de forme avec des étirements, que vous pratiquerez matin et soir.

Les étirements que vous réalisez le matin vous aident à échauffer votre région cervicale en douceur. Pour éviter de voir des douleurs apparaître, il est essentiel d’y aller en douceur. Ne forcez jamais : à votre réveil, asseyez-vous tranquillement sur le bord du lit, et décontractez les épaules et le cou. Penchez dix fois votre tête en avant, puis dix fois en arrière, puis dix fois sur le côté gauche, puis dix fois sur le côté droit. Répétez cet exercice 3 fois, afin de mettre vos cervicales en bonnes conditions pour commencer la journée !

Le soir, vous pouvez changer d’exercice. L’objectif ici, c’est de décharger vos cervicales de la tension qu’elle a accumulée au cours de la journée. Votre rachis cervical doit en effet maintenir votre tête du matin au soir. Avant de vous coucher, aidez-le à évacuer les tensions en optant pour ces exercices simples :

Tournez la tête lentement vers la gauche puis maintenez quelques secondes. Faire la même chose vers la droite. Répétez 3 fois chaque côté. Vous pouvez également réaliser un second exercice, qui consiste à rentrer le menton. De cette façon, vous renforcerez les muscles profonds du cou. Cet exercice peut être pratiqué en position debout ou allongée. Si vous êtes debout, optez pour une posture neutre, détendue, puis rentrez votre menton de façon active, comme pour faire apparaître un double menton. Si vous souhaitez réaliser cet exercice en position couchée, appuyez l’arrière de votre tête sur l’oreiller, afin de faire apparaître un double menton. Que vous choisissiez la position debout ou allongée, maintenez votre posture 10 secondes, et répétez le mouvement 3 fois.

 

Consultez un chiropraticien en cas de douleurs fréquentes

Bien entendu, pour lutter contre les douleurs cervicales, les professionnels de santé sont les mieux placés. Ils vous aideront à adopter de bonnes habitudes au quotidien, en faisant attention à votre posture, et en vous faisant réaliser des exercices d’étirements, de relaxation, de stimulation musculaire, d’ajustement vertébral, de mobilisation articulaires etc…

Si les ostéopathes travaillent sur le corps dans son ensemble, le chiropracteur n’exerce quant à lui de manipulations presque qu’au niveau de la colonne vertébrale. Ainsi, un chiropracteur traite les cervicalgies, les sciatiques du bras, les maux de tête, les vertiges, les problèmes de mâchoire, de trapèzes, les lombalgies, les sciatiques, les lumbagos, les torticolis, les dorsalgies, mais également les tendinites et les syndromes du canal carpien.

Ainsi, si vous avez l’habitude de tenir des mauvaises postures, par exemple en position assise durant des heures devant un ordinateur, ou si vos abdominaux sont trop relâchés, ou encore si vos muscles dorsaux ne sont pas assez renforcés, vous pouvez rapidement voir votre santé s’affaiblir : l’apparition de douleurs au niveau des lombaires, de lumbagos, de pincements des disques intervertébraux et de sciatiques pourrait vous freiner dans vos activités quotidiennes, et également impacter la qualité de votre sommeil.

C’est sur ces points précis que le chiropracteur intervient. En outre, si vous êtes stressé, et que vous sentez que des tensions apparaissent, ce professionnel peut également vous apporter son aide.

Grâce aux exercices qu’il vous propose, vous :

  • Relâchez votre posture ;
  • Apprenez à ouvrir les épaules et les omoplates de façon à pouvoir respirer comme il faut ;
  • Prévenez les problèmes afin de trouver un équilibre entre le corps et le système nerveux.

Pour bien prendre soin de vous, les oreillers de chiropratique vous accompagneront au quotidien. Combiné à quelques étirements matin et soir, et à l’utilisation d’un oreiller cervical la nuit, vous prendrez soin de votre corps jour et nuit !