Oreiller dur : comment le choisir ?

Comment choisir un oreiller dur pour qu’il prenne soin de vous et de vos nuits ?

Les oreillers durs offrent un niveau de soutien incomparable pour votre tête et votre nuque. Mais alors, ce type de coussin très ferme est-il adapté à tout le monde ? Vers quels garnissages se tourner lorsqu’on recherche un oreiller extra dur ? Et enfin, si votre oreiller devient trop dur au fil des années, comment agir afin de continuer à passer de douces nuits ? On vous dit tout dans ce petit guide conçu spécialement pour les amoureux des oreillers durs !

 

Oreiller extra dur : est-il fait pour tout le monde ?

Les oreillers extra durs ne sont pas adaptés à tous les dormeurs. En effet, plusieurs catégories de personnes doivent éviter de se tourner vers ce type d’oreillers qui pourrait leur causer des problèmes de santé :

  • Les personnes qui dorment sur le ventre : si vous dormez sur le ventre, un oreiller dur créera des tensions au niveau de votre tête, et cela pourra également avoir d’importantes répercussions sur votre nuque. Douleurs cervicales le matin, raideurs, lordose cervicale, torticolis, cervicarthrose… les conséquences sur votre santé peuvent parfois être lourdes ;
  • Les personnes qui ont une morphologie fine : si vous avez une carrure XS, S ou M, les oreillers durs risqueront d’occasionner des points de pression au niveau des cervicales et de la tête.

Les oreillers durs sont donc en général conseillés aux personnes qui dorment davantage sur le côté et sur le dos, et qui ont une morphologie L, XL ou XXL : ces oreillers apporteront en effet tout le soutien nécessaire à votre région cervicale. Pour vous endormir plus rapidement, et avoir un sommeil de qualité, c’est indispensable !

Je trouve mon oreiller dur en 1 minute chrono

 

Oreiller trop dur : attention au mal de tête

S’il vous arrive de souffrir de migraines, alors attention aux oreillers trop durs. Ces derniers peuvent, chez certains dormeurs, favoriser l’accumulation de tensions au niveau de la nuque et de la tête. Et ces tensions sont très souvent à l’origine de maux de tête qui peuvent vous suivre une grosse partie de la journée.

S’il vous arrive souvent d’avoir mal à la tête, certains oreillers contre les migraines sauront vous accompagner.

Quel est l'impact d'un oreiller dur sur les maux de tête ?

 

Oreiller très dur : pour quel type de garnissage opter ?

Si vous recherchez un oreiller très dur, vous allez devoir opter pour des garnissages de haute qualité afin que votre coussin ne vous cause pas le moindre tort. En effet, en optant pour un rembourrage dur et haut de gamme, vous éloignez les risques de voir apparaître les points de pression qui pourraient fragiliser vos cervicales et votre tête.

Les garnissages des oreillers synthétiques durs

Si vous recherchez un coussin synthétique, il sera essentiel de vous diriger vers les oreillers en mousse à mémoire de forme. Il s’agit d’un matériau thermosensible et viscoélastique, qui se déforme sous la chaleur de votre corps. L’objectif de ce type d’oreiller ergonomique est simple : épouser les formes de votre corps dans les moindres détails, pour que votre tête et votre nuque profitent d’un maintien optimal toute la nuit.

Grâce à la mousse à mémoire de forme, vous prenez soin de vous, et vous mettez le confort au cœur de vos nuits. Pour être sûr que votre oreiller dur colle à toutes vos attentes, optez pour un coussin rembourré grâce à un seul et unique bloc de mousse. Évitez les oreillers rembourrés avec de la mousse en flocons : ils sont moins fermes, et le garnissage s’éparpille plus rapidement à l’intérieur de l’enveloppe. Avec ce type de rembourrage en flocons, votre oreiller s’aplatit et se déforme plus rapidement.

La densité de votre oreiller à mémoire de forme est également très importante : elle ne correspond pas ici à un niveau de fermeté, mais à un niveau de qualité. Plus il y a de mousse par centimètre dans votre coussin, plus il sera dense, et plus il durera dans le temps ! Un incontournable lorsque vous cherchez un oreiller dur qui prenne soin de vous.

Si vous recherchez un oreiller synthétique dur, pensez à vérifier la composition de votre oreiller : veillez à ce que la mousse ne soit pas mélangée à d’autres matériaux moins haut de gamme. Votre oreiller dur doit contenir uniquement de la mousse à mémoire de forme, et rien d’autre !

Oreiller dur en mémoire de forme

En revanche, si vous êtes en quête de l’oreiller dur synthétique qui adoucira vos nuits, évitez les fibres de polyester. Ces dernières donnent en général naissance à des oreillers moelleux, qui ne colleront pas à vos préférences de confort ! Si vous recherchez un oreiller en polyester ferme, analysez le grammage de l’oreiller : l’idéal sera ici un poids compris entre 850 g et 1.1 kg.

Vous pourrez également opter pour cet oreiller très ferme, conçu à 50 % de mousse à mémoire de forme et 50 % de polyester : cette symbiose donne naissance à un oreiller respirant qui pourra séduire les dormeurs qui ont tendance à transpirer la nuit, à cause de dérèglements hormonaux, du syndrome des jambes sans repos, ou encore d’apnée du sommeil.

Oreiller très ferme

Les garnissages des oreillers naturels durs

Les oreillers en plumes

Si vous aimez les oreillers naturels, les oreillers en plumes sauront vous apporter toute la fermeté que vous recherchez. En général, les plumes sont mélangées à du duvet : la règle à retenir, c’est que plus il y a de pourcentage de duvet dans un oreiller, plus il sera moelleux, et plus il y a de pourcentage de plumes, plus il sera dur !

Si vous recherchez un confort ferme, voire très ferme, les oreillers 100 % plumes pourront donc parfaitement vous convenir.

Ici, le grammage de votre oreiller en plumes sera très important : pour que votre oreiller soit dur, optez pour un oreiller qui pèse entre 1.1 kg et 1.3 kg.

Les oreillers végétaux

Si vous recherchez un oreiller dur, impossible de ne pas vous parler des oreillers végétaux. Arrivés depuis quelques années seulement sur le marché de la literie, ces oreillers naturels sont en réalité garnis de cosses de sarrasin, de balles d’épeautre ou de cosses de millet. C’est donc bien l’enveloppe des graines, et non directement les graines elles-mêmes, qui sont utilisées pour confectionner l’oreiller.

Les oreillers végétaux sont très durs :

  • Les oreillers en sarrasin sont les plus durs des oreillers végétaux. Ils sont intéressants pour les dormeurs aux carrures XL et XXL, et qui ont besoin d’un bon soutien des cervicales. Attention toutefois : si vous avez une morphologie XS, S, L ou L, vous pourrez ressentir des points de pression importants, car il s’agit là d’un niveau de fermeté très important. Notez par ailleurs que ces oreillers offrent une grande stabilité à votre tête durant toute la nuit, un point fort pour vos cervicales !
  • Les oreillers en cosses d’épeautre sont un peu moins durs que les oreillers en sarrasin. Il s’agit ici d’oreillers bien aérés, et sont particulièrement indiqués pour les dormeurs qui transpirent la nuit. Côté confort, les cosses d’épeautre sont assez étonnantes lorsque l’on a toujours eu l’habitude de dormir sur des oreillers traditionnels en plumes, duvet ou en polyester. C’est la raison pour laquelle de nombreux fabricants ont décidé d’y ajouter d’autres matériaux, tels que le coton bio par exemple : cette matière apportera de la douceur à votre garnissage.
  • Les oreillers en millet sont les plus souples et malléables des oreillers végétaux en céréales. Fluides et fines, les cosses de millet épousent les formes de votre tête et de votre nuque dans les détails. C’est ce qui fait de ces coussins de parfaits alliés si vous avez parfois mal au cou en vous levant le matin.

Si les oreillers en céréales sont intéressants pour leur fermeté, quelques points négatifs peuvent freiner certains dormeurs. En effet, ces oreillers dégagent une odeur de blé et de foin, ce qui peut perturber le sommeil de nombreuses personnes. Notez toutefois qu’il s’agit d’une odeur subtile, à laquelle certains dormeurs s’accommoderont sans difficulté. Avant de passer la nuit dessus, vous pouvez aérer votre oreiller durant quelques heures, afin que l’odeur s’estompe un peu.

Notez également que les cosses des oreillers végétaux frottent les unes contre les autres lorsque vous bougez votre tête ou que vous changez de position. Si vous êtes sensible aux sons, évitez donc ce type d’oreiller qui pourrait venir perturber votre endormissement. Certains dormeurs se feront rapidement à ce bruit qui pourra même parfois les aider à trouver le sommeil. Parmi les oreillers en épeautre, en sarrasin et en millet, et ce sont les oreillers en millet qui font le moins de bruit… mais ce sont également les plus souples ! En somme, si vous recherchez un oreiller dur végétal, il ne faudra pas être sensible au bruit et aux odeurs.

Je trouve mon oreiller dur en 1 minute chrono

 

Oreiller trop dur : que faire ?

Au fil des années, il est possible que votre oreiller devienne de plus en plus dur : en réalité, c’est tout simplement parce que le rembourrage se resserre, se compresse. Votre coussin perd alors en volume, il se tasse et devient trop dur et inconfortable.

Cette fermeté liée à l’usure de l’oreiller n’est pas bonne pour votre sommeil. Sur un oreiller trop vieux, le soutien n’est plus à l’ordre du jour, et vos cervicales, votre tête et votre colonne vertébrale en paient le prix fort. Votre nuque n’est plus parfaitement calée sur votre oreiller, et de nombreux points de pression sur l’ensemble du corps ne manqueront pas d’apparaître.

Si votre oreiller est devenu trop dur, c’est peut-être parce qu’il a déjà dépassé sa durée de vie. Pour vous apporter tout le confort et le bien-être dont vous avez besoin pour bien dormir, votre oreiller doit accompagner vos nuits au maximum trois ans ! Mais la plupart du temps, cette règle sur la durée de vie des oreillers est loin d’être respectée : on tape l’oreiller pour essayer de lui faire reprendre du volume, on le passe en machine pour lui faire retrouver toute sa blancheur… Mais le problème est plus profond : après trois ans, c’est le garnissage de votre oreiller qui perd ses propriétés de soutien. Et si votre tête n’est plus alignée à votre nuque et à votre colonne vertébrale, vous dormirez moins bien, votre sommeil sera moins réparateur, et vous aurez davantage de difficultés à vous endormir.

S’il vous arrive de vous tourner et de vous retourner dans votre lit pour trouver la bonne position, c’est qu’il est grand temps d’opter pour un nouvel oreiller ! Et place à la qualité : pour bien le choisir, voici la clé…

 

Trouvez votre nouvel oreiller en 1 minute chrono

Que votre oreiller soit trop dur, ou que vous soyez en quête d’un oreiller très ferme pour passer de douces nuits, ce test de 8 questions saura vous accompagner. L’idée est simple : en une minute, vous répondez à des questions sur vos habitudes de sommeil, vos préférences de confort, votre position de sommeil, vos éventuels problèmes de santé et votre morphologie. Grâce à ces réponses, vous êtes guidé vers l’oreiller dur qui vous correspond le plus, celui qui viendra vous offrir tout le soutien dont vous avez besoin !

En effet, le type de garnissage mais également la hauteur de votre oreiller ne doivent pas être choisis au hasard, et dépendront de toutes ces spécificités. Pour reprendre vos nuits en main en trouvant l’oreiller dur de vos rêves, à vous de jouer !