Comment lutter contre les douleurs dans les bras la nuit ? | Mon oreiller et moi

Comment lutter contre les douleurs dans les bras la nuit ?

Les douleurs dans les bras la nuit peuvent conduire à des microréveils fréquents. Lorsque vous vous réveillez souvent durant la nuit, vous vous levez fatigué le matin, avec le sentiment de ne pas avoir assez dormi. Et pour cause : vous n’avez pas profité de suffisamment de sommeil profond ! De surcroît, les douleurs aux bras que vous ressentez durant la nuit peuvent parfois vous accompagner également durant votre journée, vous empêchant de réaliser toutes les activités que vous souhaitez. Alors, comment lutter contre les douleurs dans les bras la nuit ? Voici quelques pistes !

 

Quelles sont les douleurs au bras les plus fréquentes la nuit ?

La paresthésie

La nuit, de nombreux dormeurs peuvent se faire réveiller par des douleurs qui irradient dans le bras.

Le plus souvent, il s’agit de picotements, ou de fourmillements. Cette sensation est généralement indolore : le membre est comme endormi parce que vous vous êtes allongé dessus. On parle de paresthésie. Il est alors très difficile de bouger le bras, et lorsque vous le touchez, vous ne sentez rien.

Le plus souvent, cette sensation désagréable naît d’une mauvaise position adoptée durant la nuit : votre corps exerce une pression sur un nerf de votre bras, qui devient engourdi. Ces cas sont inoffensifs. La sensation disparaît après avoir changé de position.

Les douleurs plus intenses

Elles surviennent lors d’un mouvement précis, ou lorsque vous vous trouvez dans une position en particulier. La douleur peut être irradiante ou lancinante, et parfois vive, notamment après un traumatisme. Dans certains cas, la douleur peut être accompagnée d’un gonflement du bras, et vous pouvez ressentir des décharges électriques, des brûlures ou des fourmillements.

 Attention toutefois : lorsque la douleur irradie dans le bras gauche et ne s'atténue pas au repos, il peut s’agir d’un infarctus du myocarde : consultez rapidement, pour avoir l’avis d’un professionnel de santé. 👩‍⚕

 

Les causes des douleurs dans les bras la nuit

La blessure ou la chute

Dans la majorité des cas, les douleurs dans les bras la nuit sont dues à des blessures ou à des chocs traumatiques. La tendinite, la contusion à la suite d’un traumatisme, l’entorse ou encore la fracture peuvent être à l’origine de votre douleur.

L’arthrose

L’arthrose peut être à l’origine des douleurs au bras durant la nuit. Apparaissant souvent avec l’âge, cette maladie vient toucher les articulations  et entraîne des douleurs, des raideurs et des enflures articulaires, réduisant ainsi l’amplitude de mouvement chez le patient qui en souffre.

L’activité physique

La douleur au bras la nuit peut parfois provenir d’une activité physique intense : si le bras a été sollicité de façon trop prolongée, lors de votre séance de sport ou votre activité professionnelle, le muscle, ou les tendons peuvent être touchés.

La mauvaise position

Lorsque vous dormez, votre corps a besoin d’être dans une posture bien particulièrement : pour que votre sang circule parfaitement dans votre corps, et que vos muscles et articulations puissent se détendre, vous avez besoin d’aligner votre tête, votre nuque et votre colonne vertébrale.

Pour vous aider à tenir cette position, le matelas et l’oreiller que vous choisissez pour vos nuits sont essentiels. On vous livre plus bas quelques secrets pour bien les choisir !

Le syndrome du canal carpien

Cette maladie apparaît souvent lorsque vous pratiquez un travail répétitif avec les mains. Une pression trop forte est alors exercée sur le nerf médian, qui traverse le bras, la main et le poignet. Vous ressentez alors les douleurs et des engourdissements, qui s’étendent dans toutes cette région de votre corps.

Ces symptômes se manifestent souvent durant la nuit car nous dormons la plupart du temps avec les poignets pliés. 

D’autres causes des douleurs au bras la nuit

Mais la douleur dans le bras peut également provenir d’une hernie discale, d’une tumeur de la moelle épinière, ou encore de l'irradiation d'une douleur pulmonaire ou cardiaque. Pour véritablement réussir à soigner ce problème, et notamment si vous n’avez pas été blessé, ou si l’exercice physique n’est pas à l’origine de votre douleur, la consultation d’un médecin est indispensable.

 

Des exercices avec un kinésithérapeute et un ostéopathe

Que vos douleurs dans les bras la nuit soient la suite d’un choc, d’une blessure, d’arthrose, ou qu’elles proviennent d’une mauvaise posture que vous tenez la nuit, les kinésithérapeutes et les ostéopathes peuvent vous accompagner pour soulager vos problèmes.

Grâce à des exercices adaptés, à des mouvements, des rotations, des étirements et des massages, vous prenez soin de vos tendons, de vos muscles et de vos articulations afin de faire disparaître la douleur au fil des séances. 💪

Les étirements avant de se coucher

Pour apaiser votre bras avant de vous coucher, vous pouvez pratiquer une séance d’étirements de quelques minutes.

Pour commencer, mettez-vous à genoux. Pliez buste vers l'avant en étendant les bras devant vous et en plaçant les paumes des mains au sol. Laissez votre poitrine se poser sur vos cuisses et placez votre front sur le sol. Mettez les paumes de vos mains le plus loin possible devant vous pour étirer vos bras. Maintenez cette position durant 30 secondes et sentez vos bras se décontracter.

Redressez-vous ensuite, et tendez vos bras au-dessus de votre tête, le plus haut possible, en vous tenant les mains. Maintenez cette position durant 30 secondes également.

Pour mettre votre corps dans de bonnes conditions pour vous endormir, vous pouvez également réaliser des étirements au niveau des cervicales, en penchant 20 fois votre tête à gauche, 20 fois à droite, 20 fois vers l’avant et 20 fois vers l’arrière.

Vous pourrez ensuite passer aux étirements des jambes, afin de détendre l’ensemble de vos muscles avant d’aller vous coucher ! Vous vous endormirez non seulement plus facilement, mais profiterez également d’un sommeil plus réparateur durant l’ensemble de votre nuit. 

 

Adoptez la bonne position

Si vous avez des douleurs au bras droit par exemple, il vous sera conseillé de dormir en vous couchant sur votre bras gauche. Oui mais voilà, changer de position pour dormir n’est pas si simple ! Même si vous réussissez à vous endormir, il y a de fortes probabilités pour que vous changiez de posture sans vous en rendre compte au cours de votre nuit, afin de vous repositionner dans la posture propre à votre habitude.

Pour réussir à maintenir la position qui prend soin de votre santé, vous pouvez vous munir des traversins. Ces polochons se calent contre votre corps tout entier, pour vous aider à rester dans la posture que vous souhaitez. Conforts fermes, moelleux, garnissages à base de plumettes ou de fibres de polyester siliconées, à vous de choisir celui qui vous correspond le mieux parmi les différents traversins qui existent sur le marché !

Dans la mesure du possible, si vous avez mal au bras, évitez de dormir sur le ventre : cette position peut créer des torsions au niveau des bras, et ainsi entraîner chez certains dormeurs des douleurs vives.

 

Opter pour une literie confortable et adaptée

Lorsque l’on souffre de douleurs dans les bras la nuit, la literie peut jouer un rôle fondamental. Le matelas, mais également l’oreiller vous aideront à adopter une posture qui éloignera les problèmes de fourmillements, les picotements, les douleurs lancinantes. 💥

Choisir le bon matelas

Pour choisir le bon matelas, vous allez devoir vous concentrer sur le rembourrage, et sur le niveau de souplesse / fermeté.

Quel rembourrage pour un matelas contre les douleurs au bras ?

Lorsque vous dormez, vous avez besoin d’un matelas qui vous apporte toute la douceur dont vous avez besoin. Pour éviter de faire naître le moindre point de pression au niveau de vos bras, vous pouvez privilégier la mousse à mémoire de forme. Cette matière viscoélastique et thermosensible adopte les contours de votre corps : quelle que soit votre morphologie, vous êtes assuré que le maintien sera au rendez-vous.

Le latex peut également être une opportunité intéressante. Cette matière peut être synthétique ou naturelle. Le latex naturel est extrait de l’Hévéa : il s’agit ici d’un matériau écologique, naturel, confortable et biodégradable.

Quelle fermeté pour un bon matelas ?

Pour votre confort, vous pouvez également choisir de vous tourner vers les matelas qui offrent plusieurs zones de confort. Elles vous aident à répartir le poids du corps correctement, afin d’éloigner encore plus les points de pression. Pour protéger votre bras des fourmillements et des engourdissements, c’est une clé indispensable !

Plus votre morphologie est fine, plus il vous sera conseillé de vous tourner vers des matelas moelleux : c’est ce qui vous évitera de voir apparaître les douleurs à la nuque, aux épaules, aux trapèzes, aux hanches, aux genoux, aux jambes et aux bras durant la nuit.

À l’inverse, si vous avez une morphologie XL ou XXL, vous allez devoir vous tourner vers les matelas fermes, car vous aurez besoin d’un meilleur niveau de soutien sur l’ensemble du corps.

 

Comment choisir un oreiller pour lutter contre les douleurs dans le bras la nuit ?

Avoir un bon oreiller est important pour votre santé. Contrairement aux idées reçues, ce dernier ne sert pas uniquement à prendre soin de votre tête : en réalité, c’est lui qui chouchoute votre corps tout entier ! Il vous aide à placer votre tête de façon plus ou moins haute, afin de favoriser l’alignement avec votre cou et votre dos. Dans cette posture d’alignement, tous vos muscles peuvent se décontracter : les contractures, les triggers points, les torsions sont éloignées. Vos bras et vos jambes se relaxent, et vous pouvez éloigner les douleurs qui gâchent vos nuits. 🌕

Pour bien choisir votre oreiller, 3 critères importent : votre morphologie, votre position de sommeil et vos éventuels problèmes de santé.

Si vous dormez sur le dos, dirigez-vous vers les oreillers mi-épais, d’environ 11 cm d’épaisseur. Ils vous permettront de ne faire pencher votre tête ni vers l’avant, ni vers l’arrière. Si vous dormez sur le ventre, les oreillers fins sont les plus appropriés, car ils permettront à votre tête de n’être pas trop surélevée. Si vous avez l’habitude de dormir sur le côté en revanche, les oreillers volumineux seront parfaits pour vous ! Ils vous permettront de remplir le creux situé entre le matelas et votre cou, pour toujours garder votre corps aligné et ainsi éviter les points de pression partout sur votre corps.

Pour lutter contre vos douleurs dans les bras la nuit, vous pourrez également compter sur le niveau de souplesse ou de fermeté de votre oreiller. Tout comme pour le matelas, la souplesse d’un coussin se choisit en fonction de votre morphologie : plus votre carrure sera fine, plus les oreillers souples vous accompagneront vers des nuits sereines, et plus votre carrure sera large, plus vous aurez besoin d’oreillers durs.

Côté garnissage, vous aurez le choix notamment entre la mousse à mémoire de forme, les plumes et duvets, ou les fibres de polyester siliconées creuses. Vous devrez choisir le rembourrage en fonction de vos problèmes de santé :

  • Si vous souffrez d’allergies pendant le sommeil, les oreillers synthétiques en polyester ou en mousse à mémoire de forme sont les plus appropriés pour prendre soin de votre santé ;
  • Si vous avez des douleurs aux cervicales le matin, des maux de tête, des douleurs aux dos, aux épaules ou aux genoux, alors les oreillers ergonomiques en mousse à mémoire de forme sont les plus adaptés pour vous !

Pour trouver le meilleur oreiller, vous pouvez vous tourner vers ce test de 8 questions : il vous permettra de faire le point sur toutes vos habitudes de sommeil, afin que vous puissiez vous tourner vers une solution qui vous aide vraiment à soulager et limiter l’apparition des douleurs dans les bras la nuit !