Comment protéger son matelas ?

Comment protéger son matelas efficacement ?

On entend souvent qu’il est conseillé de changer de matelas tous les 10 ans. En réalité, la durée de vie de votre matelas dépend de bien des facteurs, parmi lesquels la qualité du garnissage, son épaisseur ou encore le niveau d’entretien que vous lui apportez. En fonction du soin que vous apportez à votre matelas, vous pourrez allonger ou au contraire raccourcir drastiquement son espérance de vie. Alors, comment protéger son matelas pour maximiser sa durée de vie ? On vous en dit plus dans ce petit guide spécial !

 

Pourquoi protéger son matelas ?

Les bonnes raisons de chouchouter votre matelas sont nombreuses…

Pour optimiser votre sommeil

Un matelas sur lequel on se sent parfaitement à l’aise, c’est un matelas sur lequel on s’endort plus facilement. Si vous avez des problèmes d’endormissement, s’il vous arrive souvent de vous tourner et de vous retourner dans votre lit pendant de longues minutes sans que le sommeil ne pointe le bout de son nez, c’est que vous n’arrivez pas à vous décontracter comme vous le devriez.

En protégeant votre matelas, vous protégez sa surface et son rembourrage, et faites en sorte de prendre soin de ses qualités de soutien et de maintien pour longtemps : c’est en effet en profitant d’un matelas confortable que vous réussirez à optimiser la qualité de vos nuits ! 

Pour garder un haut niveau d’hygiène

Protéger son matelas, c’est tout faire pour maintenir un haut niveau d’hygiène dans son lit, nuit après nuit. En chouchoutant votre matelas, vous gardez les parasites dont les acariens et les punaises de lit éloignés du rembourrage. Les différentes matières et les bons gestes qui vous permettent de protéger votre matelas vous aident à garder la transpiration éloignée du garnissage : de cette façon, vous luttez activement contre le développement des parasites, qui ont besoin de chaleur et d’humidité pour se développer.

Et lorsque l’on sait quelles conséquences ils peuvent avoir sur votre santé, il s’agit là d’un point crucial : en protégeant votre matelas, vous vous protégez vous-même des éternuements, écoulements nasaux, toux, rhinites, bronchites, asthme, picotements oculaires, conjonctivites, rougeurs cutanées, eczéma, boutons, inflammations… De quoi dormir plus sereinement ! 💆‍♀

 

Comment protéger son matelas efficacement ?

Solution n°1 : L’utilisation des protège matelas

Un protège matelas, qu’est-ce que c’est ?

Les protèges matelas se placent entre votre corps et le matelas afin de former une barrière contre les acariens, la transpiration, les mauvaises odeurs, les tâches, la poussière... Ils enveloppent, à la manière des draps-housses, le matelas sur ses 4 coins, afin de protéger la face du dessus et les 4 pourtours. Ils sont composés de deux épaisseurs, à savoir :

  • Une épaisseur inférieure, en contact avec le matelas, qui est étanche et imperméable. Elle empêche les liquides de pénétrer dans le matelas, pour garder le rembourrage parfaitement sec toute la nuit, même lorsque vous souffrez de sueurs nocturnes;
  • Une épaisseur supérieure, en contact avec la peau, qui vous apporte douceur et confort. Elle a pour rôle d’absorber la sueur que votre corps produit pendant la nuit, tout en vous gardant au sec jusqu’au petit jour !

Quelle matière pour composer un protège matelas ?

La face imperméable du protège matelas peut être composé de PVC ou de polyuréthane : optez pour les protèges matelas qui sont confectionnés avec du polyuréthane, car cette matière est parfaitement silencieuse. Ainsi, lorsque vous bougez sur votre matelas et que la protection se froisse, aucun bruit n’est observé, et vous ne risquez pas de subir le moindre microréveil ! 

La face supérieure du protège matelas, qui entre en contact avec votre peau, doit être composée d’une matière naturelle : privilégiez le coton ou le bambou, qui sont des matériaux particulièrement absorbants. Ils vous apporteront douceur et confort pour former un petit cocon de bien-être dans votre lit. Durable et biodégradable, le bambou est apprécié par les dormeurs qui souhaitent opter pour une solution écologique afin de protéger leur matelas.

Lorsque l’on souhaite savoir comment protéger son matelas, la solution du protège matelas est incontournable. Ce produit vous aide à lutter contre l’apparition de taches de transpiration, de moisissure, contre l’arrivée de la poussière à la surface et dans le rembourrage : pour maximiser la durée de vie de votre matelas, tout en évitant l’apparition de mauvaises odeurs, c’est le secret !

Quel prix pour un protège matelas ?

Pour trouver un protège matelas de qualité, prévoyez un budget d’environ 80 €. C’est ce qui vous permettra de profiter d’un tissu hautement absorbant et imperméable. Pour protéger votre matelas pour longtemps, vous avez en effet besoin de matières de qualité.

Solution n° 2 : L’utilisation des rénoves matelas

Les rénoves matelas agissent à la manière des protèges matelas : la seule différence, c’est qu’ils enveloppent le matelas sur toutes ses faces, même celle du dessous. Le rénove matelas se ferme avec des attaches velcro ou une fermeture éclair.

De cette façon, votre matelas est totalement hermétique à l’entrée de la poussière qui peut se trouver au niveau des lattes du sommier et sous le lit.

Les rénoves matelas sont également composés de deux épaisseurs : une épaisseur qui joue le rôle de barrière imperméable, et une autre qui permet d’absorber l’humidité. Si votre matelas perd un peu en confort, et que vous souhaitez lui redonner une seconde vie, le rénove matelas saura vous séduire ! 

Quel prix pour un rénove matelas ?

Si vous recherchez un rénove matelas efficace, prévoyez, à l’image du protège matelas, un budget d’environ 80 €. C’est ce qui vous permettra de vous tourner vers des matières résistantes, qui, lavage après lavage, continueront de chouchouter et d’envelopper votre matelas toutes les nuits !

Quels traitements hypoallergéniques pour un rénove matelas ?

Les protèges matelas sont souvent réalisés à partir de matières synthétiques, résistantes et légères, qui limitent avec succès la prolifération des acariens. Pour protéger votre matelas, faites confiance aux traitements à base d’extraits végétaux : les extraits de margose et de géraniol sont reconnus pour agir drastiquement contre le développement des acariens. Évitez les pesticides et les additifs chimiques pour votre rénove matelas, car ils pourraient nuire à votre santé pendant que vous dormez. 

Solutions n°3 : Les gestes quotidiens pour protéger son matelas

Certaines petites habitudes qui semblent pourtant anodines pourraient pourtant vous aider à maximiser la durée de vie de votre matelas ! 

Aérez votre chambre deux fois par jour 🌬

On ne le répétera jamais assez, l’un des principaux ennemis des matelas (et de votre sommeil), ce sont les acariens. Pour lutter contre leur prolifération ultra rapide, aérez votre chambre 15 minutes le matin, et 15 minutes avant d’aller vous coucher. 

De cette façon, vous asséchez l’air de votre pièce : dans le même objectif, le matin, évitez de faire votre lit dès que vous vous levez. Cela empêche la ventilation, et emprisonne l’humidité qu’a produit votre corps durant la nuit au cours des différentes phases de sommeil. Le soir, quand vous aérez, ouvrez les draps, toujours pour que l’air circule bien dans votre lit… En effet, les acariens n’aiment pas la fraîcheur ! Au contraire, ils se développent plus facilement dans les environnements chauds et humides. 

Passez l’aspirateur sur les lattes du sommier

Chaque semaine, lorsque vous changez votre linge de lit (taie d’oreiller, protège oreiller, draps, housse de couette, tout doit y passer !), aspirez votre matelas. Dans la mesure du possible, prenez également le temps d’aspirer la poussière qui se trouve sur les lattes de votre sommeil. Les acariens aiment la poussière, et ne manqueront pas de se développer à toute vitesse si vous n’aspirez pas assez souvent le sommier, qui est en contact direct avec votre matelas.

Si votre lit est assez bas, et ne se trouve pas très loin du sol, pensez à parfaitement aspirer le dessous du lit au moins une fois par semaine, pour éviter que les acariens ne viennent s’y loger !

Retournez fréquemment votre matelas

Pour éviter que certaines zones de votre matelas ne s’affaissent plus vite que d’autres, pensez à le retourner fréquemment : en ce sens, les retournements pieds-tête pourront être intéressants, tous les 2 mois environ.

Souvent, les matelas possèdent deux faces : une face été, légère, qui laisse circuler facilement l’air, et une face hiver, plus épaisse et isolante, qui vous aide à former un cocon de douceur et de chaleur autour de vous. Tous les 6 mois, pensez donc à retourner votre matelas afin de profiter de ses bienfaits, mais également pour ne pas voir d’usure prématurée apparaître sur l’une de ses faces.

L’importance du linge de lit

En plus des protèges matelas ou des rénove matelas qui, on l’a vu, sont d’une importance capitale pour prolonger la durée de vie de votre matelas, vous allez également devoir faire attention au choix de votre linge de lit.

En effet, pour ne pas favoriser la prolifération des acariens, et pour ne pas laisser votre transpiration venir tacher votre matelas, vous devrez opter pour des matières respirantes, absorbantes, qui laissent bien circuler l’air dans votre lit.

Les housses, les taies d’oreillers et les draps en coton seront alors privilégiés et viendront vous aider à profiter d’un sommeil naturel et sain !

Dans la mesure du possible, évitez le linge de lit en matières synthétiques, qui ne sont pas respirantes : si vous souffrez de sueurs nocturnes, ces matières vous donneront trop chaud, et ne vous aideront pas à réguler votre température corporelle.

Utiliser des produits adaptés pour enlever les éventuelles tâches

Malgré toutes les précautions que vous prenez, il se peut que votre matelas se retrouve taché, ou que des mauvaises odeurs s’imprègnent.

Même si vous pouvez garder un haut niveau d’hygiène en utilisant des protèges matelas ou des rénoves matelas que vous passez en machine fréquemment, vous pouvez également utiliser d’autres produits afin de renforcer la sensation de propreté dans votre lit.

Vous pourrez alors faire confiance à plusieurs alliés :

  • Le bicarbonate de soude et le citron 🍋: le bicarbonate de soude et le citron ont des pouvoirs blanchissants et nettoyants très intéressants. Lorsque vous voyez une tache jaune à la surface de votre matelas, saupoudrez-la généreusement de bicarbonate de soude, et laissez agir quelques heures. Coupez ensuite un citron en deux, et frottez-le contre la tâche et le bicarbonate, pour former une pâte. Videz le citron de son jus en appuyant contre la tâche, et attendez ensuite 1h que le mélange opère. Frottez ensuite avec un linge sec afin d’enlever le bicarbonate de soude, et aspirez-le. Laissez votre matelas sécher naturellement en ouvrant les fenêtres ;
  • Les huiles essentielles: réalisez un mélange d’huiles essentielles de fenouil, de lavande vraie, de niaouli, d’origan, de thym à linalol, de verveine. Elles ont de puissantes propriétés antiacariennes et purifiantes qui ne manqueront pas de faire du bien à votre matelas ! 

Si vous observez des taches de moisissure sur votre matelas (cela peut être le cas notamment si votre chambre est mal isolée et très humide), vous pourrez également faire confiance au citron. Préparez une pâte avec 20 grammes de sel, 50 grammes d’amidon et du jus de citron. Recouvrez ensuite la tâche avec cette pâte et laissez reposer une heure. Enlevez enfin la pâte avec un linge sec, et aspirez le restant !

Lorsque l’on souhaite savoir comment protéger son matelas, on imagine qu’il suffira d’une housse de protection pour maximiser sa durée de vie. Mais cela ne suffit pas… En effet, protéger son matelas, c’est un travail quotidien. Vous l’aurez compris, afin de le bichonner, il faudra prendre le temps de le retourner, de le faire ventiler, de nettoyer votre linge de lit, et d’opter pour une protection adaptée à vos besoins !