Dormir sans oreiller - Mon oreiller et moi

Dormir sans oreiller : bonne ou mauvaise idée ?

Les personnes qui dorment sans oreiller peuvent être un mystère ! Vous en faites partie, ou vous êtes sur le point de peut-être vous y mettre et vous vous demandez si c’est vraiment approprié pour votre corps ? Pour bien dormir, a-t-on nécessairement besoin d’un oreiller ? Regardons de plus près si cette idée étonnante n’entrave pas le sommeil et vous permet de vraiment mieux dormir ! 👇

 

Qu’en pensent les professionnels de santé ?

Pour commencer, il est important de savoir que pour dormir correctement, tout en prenant grand soin de votre corps, vous devez respecter une règle : votre colonne vertébrale et votre nuque doivent être alignées. Pour avoir un bon sommeil, c’est indispensable.

Les kinésithérapeutes et les ostéopathes sont unanimes : l’objectif d’un bon oreiller, c’est de soutenir convenablement votre nuque afin que celle-ci ne ressente pas la moindre tension lorsque vous êtes couché. Si la région cervicale est tendue lors de votre sommeil, c’est à ce moment-là que naissent des cervicalgies, les tensions musculaires, les courbatures, les torticolis et même des maux de dos (tant au niveau du haut du dos que du bas du dos et du niveau lombaire). Et ces maux, puisqu’ils sont récurrents, pourront également causer certains troubles du sommeil, rendant plus difficile la phase d’endormissement et faisant même parfois naître des problèmes d’insomnie.

Alors, lorsqu’on dort sur le côté, par exemple, on aura du mal à respecter la courbure naturelle de notre cou si l’on n’utilise pas d’oreiller pour soutenir notre tête. Dans le cas où cette position de couchage est la vôtre, la solution est de se tourner vers un oreiller volumineux, d’une épaisseur d’environ 9 cm, qui va soulager votre cou durant la nuit.

Si vous dormez sur le dos, cette courbure naturelle aura également du mal à être respectée sans oreiller : le creux de votre nuque ne sera pas soutenu, ce qui pourra faire naître certaines tensions. Le rôle de l’oreiller sera de surélever votre tête pour éviter le moindre problème au niveau du cou, des épaules et du dos.

 Dormir sans oreiller - Mon oreiller et moi

Je dors sur le ventre : dormir sans oreiller est-il adapté ?

La seule position où dormir sans oreiller pourrait être acceptable, c’est lorsque vous dormez sur le ventre. En effet, dans cette position, si vous choisissez un oreiller trop volumineux ou même trop dense, c’est la porte ouverte aux problèmes cervicaux.

Et puisque la majorité des Français est équipée d’oreiller carré, les épaules se retrouvent parfois sur l’oreiller, ce qui aggrave les problèmes.

Alors, les dormeurs qui s’allongent sur le ventre doivent impérativement se tourner vers des oreillers rectangulaires (et d’ailleurs, tous les dormeurs du monde devraient se tourner vers des oreillers rectangulaires), plats et idéalement à mousse à mémoire de forme. Grâce à cette technologie, l’oreiller prend doucement la forme de votre tête, et la mousse viscoélastique et thermosensible aide à respecter la courbure naturelle de votre nuque.

En bref, si vous n’avez qu’une règle à retenir : mieux vaut ne pas avoir d’oreiller du tout, plutôt que d’avoir un oreiller de mauvaise qualité qui ne respecte pas ces critères. Attention d’ailleurs aux oreillers à mémoire de forme pas chers, qui bien souvent cachent des dangers qu’il est important de connaître.

 

Ronflements : attention à la nuit de sommeil sans oreiller

On vous en avait déjà parlé dans un précédent article sur la respiration lors du sommeil, les ronflements et le choix de l’oreiller sont intimement liés. Effectivement, les troubles respiratoires du sommeil peuvent avoir un lourd impact sur la qualité du sommeil et donc sur votre santé.

Les apnées du sommeil (incapacité de respirer à cause de l'obstruction temporaire du pharynx) empêchent le sang de bénéficier de suffisamment d’oxygène et donc aux cellules de se régénérer.

Les ronflements, quant à eux, touchent plus de 60 % de la population ! Ces problèmes de respiration sont un problème tant pour le dormeur que pour son partenaire, dont la nuit et le sommeil réparateur peuvent être gravement troublés.

Alors, pour lutter contre eux, les oreillers ergonomiques permettent de travailler la parfaite inclinaison et la courbure de votre corps, pour vous aider à trouver la meilleure position possible. De cette façon, votre tête est légèrement surélevée, ce qui vous permet d’adopter la position idéale pour respirer convenablement.

Dormir sans oreiller peut donc être une mauvaise idée pour les personnes qui sont sujettes aux ronflements. Votre tête se met dans une mauvaise position, et vous n’êtes pas en mesure de respirer de façon appropriée.

 

Dormir sans oreiller : quels risquent pour votre corps ?

En dormant sans oreiller, vous ne respectez pas la courbure naturelle de votre corps. Et à cause d’une mauvaise posture que vous tenez durant plusieurs heures la nuit, les incidences sur votre santé peuvent être nombreuses :

- La lordose cervicale : les personnes qui souffrent de ce problème de santé voient naître des engourdissements, des inflammations, et des tensions au niveau de la nuque. Cette pathologie qui touche la colonne vertébrale, et plus précisément les 7 vertèbres qui composent le rachis cervical, peut également faire naître des maux de tête et des douleurs lancinantes qui irradient tout le long de la colonne vertébrale ;

- L’inversion de la courbure cervicale : naturellement, votre colonne vertébrale est courbée entre 36 et -15°. Lorsque quelqu’un souffre d’inversion de la courbure cervicale, il n’entre pas dans cette norme. Les mauvaises postures répétées peuvent être à l’origine de l’apparition de ce problème, et engendre des raideurs au niveau des articulations, des tensions, des migraines ;

- L’arthrose cervicale : il s’agit ici d’une dégradation du cartilage des articulations situé au niveau des cervicales : si cette pathologie apparaît en même temps que le vieillissement naturel des os, il est toutefois important de noter qu’une mauvaise posture prolongée est un facteur qui favorise largement la naissance du problème. Les patients qui souffrent de cervicarthrose ressentent alors des douleurs qui irradient vers la nuque et l’arrière de la tête. Le front, les épaules mais également les bras et les trapèzes peuvent également être touchés par ces douleurs ;

- La hernie cervicale : cette pathologie touche les disques intervertébraux qui sont situés entre chacune des 7 vertèbres qui forment votre canal rachidien. Lorsque l’un de ces disques sort de son espace, une hernie cervicale apparaît : des douleurs apparaissent alors au sein de cette zone de votre corps. Chocs traumatiques, mouvements brusques, vieillissement et bien entendu mauvaises postures répétées sont à l’origine de ce problème qui touche de nombreux Français et impacte leur quotidien en limitant leurs mouvements ;

- L’uncodiscarthrose : cette maladie fait naître des douleurs et des raideurs au niveau de la nuque, qui vous limitent dans l’amplitude de vos mouvements. Vous avez du mal à incliner la tête, à la tourner. Lorsqu’une personne souffre de cette pathologie, des contractures au niveau des muscles paravertébraux sont également ressenties.

 

Dormir sans oreiller quand on souffre d'allergies

Après le pollen, les acariens sont la seconde cause d’allergies en France. Ces parasites peuvent avoir un lourd impact sur les nuits des dormeurs qui souffrent de ces allergies :

  • Problèmes de respiration, rhinites, bronchites ;
  • Problèmes oculaires : démangeaisons, rougeurs, conjonctivites ;
  • Problèmes cutanés : eczéma, rougeurs, démangeaisons…

De quoi vivres des nuits perturbées ! Et puisque les acariens ont tendance à se développer dans les lieux assez humides et chauds, les oreillers semblent former un nid idéal… Votre tête étant directement en contact avec votre coussin, vos nuits sont agitées. Alors, pour lutter contre ce problème, certains dormeurs sont radicaux, et décident de supprimer l’oreiller ! Est-ce réellement efficace ? Hé bien pas vraiment… Car votre tête sera désormais en contact direct avec votre matelas, qui est également très apprécié des acariens.

Pour réussir à vraiment apaiser vos nuits en limitant les allergies, dormir sans oreiller n’est donc pas la meilleure idée. Pour mieux dormir, les oreillers hypoallergéniques seront vos meilleurs alliés !

Si vous ne supportez pas ces parasites, vous pouvez lire notre article qui vous donne des astuces pour éviter les acariens sur votre oreiller !

Vous allez devoir aérer votre chambre avec rigueur, matin et soir, pendant au moins dix minutes à chaque fois. Mais ce n’est pas tout : il vous sera utile d’opter pour des déshumidificateurs d’aire : pour proliférer, les acariens privilégient en effet la chaleur et l’humidité ! En outre, afin de limiter le développement de ces parasites, nettoyez votre oreiller environ 2 fois par an, et votre taie d’oreiller tous les 15 jours. Enfin, vous pourrez opter pour un protège-oreiller, à placer entre l’oreiller et la taie, qui formera une barrière supplémentaire entre les acariens et votre tête !

 

Dormir sans oreiller peut fragmenter le sommeil

Votre sommeil est composé de 4 grandes phases : l’endormissement, le sommeil léger, le sommeil profond et le sommeil paradoxal.

Pour gagner en énergie, ce sont le sommeil profond et le sommeil paradoxal qui vous accompagnent. Lorsque vous dormez sans oreiller, votre corps n’arrive pas parfaitement à se détendre… Dans cette position, des points de pression et les contractures qui naissent parfois peuvent causer des microréveils. Le problème de ces microréveils, c’est qu’ils vous empêchent d’entrer en phase de sommeil profond. Votre cycle du sommeil est dès lors totalement perturbé, et vous restez une trop grande partie de la nuit en phase de sommeil léger, qui ne vous permet malheureusement pas de recharger vos batteries comme vous en avez besoin.

Vous vous levez alors fatigué, avec l’impression de ne pas avoir dormi de la nuit. Et ce manque de sommeil a de lourdes conséquences sur votre cerveau, et donc votre journée. Sautes d’humeurs, impatience, énervement, tristesse, stress, manque de concentration, de motivation, difficultés d’apprentissage et de mémorisation : qui aurait pensé qu’une simple nuit sans oreiller pourrait avoir tant de conséquences sur votre journée ?

 

Bébé : l'importance de dormir sans oreiller

Si vous avez un bébé, vous vous demandez peut-être comment adoucir ses nuits… Pour ce faire, vous ne pourrez pas compter sur les oreillers : avant trois ans, il est en effet important pour votre bébé de dormir sans oreiller.

La présence de tout objet qui pourrait venir entraver sa respiration dans le lit est à proscrire : ainsi, les couvertures, les tours de lits, les doudous et les oreillers devront être évités.

Les seules exceptions qui peuvent vous amener, sur recommandation d’un médecin, à intégrer un oreiller pour bébé pour favoriser le sommeil de votre enfant sont les suivantes :

  • Votre bébé souffre de Reflux Gastro Œsophagien (RGO) : vous pourrez alors placer un oreiller sous le matelas, ou entre le matelas et le drap-housse, afin de surélever légèrement le haut de corps de votre bébé sans encombrer son espace de sommeil ;
  • Votre bébé souffre d’un rhume : pour faciliter sa respiration, vous pourrez également utiliser un oreiller afin d’installer le haut du corps de bébé dans une position à 10 ou 15 degrés.

Oui, dormir sans oreiller peut être une solution intéressante si vous possédez déjà un oreiller qui vous cause plus de mal que de bien. Si vous dormez sur le ventre, cette solution peut effectivement vous permettre de maintenir un bon alignement de votre tête, nuque et colonne vertébrale. Mais pour les personnes qui dorment sur le côté, sur le ventre, les personnes souffrant de problèmes aux cervicales, et celles qui ont tendance à ronfler, il est peut-être temps de vous lancer dans la quête d’un bon oreiller à mémoire de forme ! Pour réussir à trouver le bon oreiller, celui qui correspond à votre position de sommeil, à votre morphologie, à vos préférences en termes de confort, et à vos éventuels problèmes de santé, ce test de 8 questions vous accompagne ! Bien choisir sa literie, c’est finalement la base pour réussir à se relaxer et trouver un sommeil paisible afin d’être en forme ! 😊