Oreiller bébé : comment le choisir ?

Oreiller bébé : qu’est-ce qui est le meilleur pour lui ?

Vous voulez ce qu’il y a de mieux pour le sommeil de votre bébé, et pour cause : le sommeil représente un moment très important pour l'apprentissage, la maturation, et le développement de son cerveau. Et puisque l'hormone de croissance, responsable, comme son nom l’indique, de la croissance corporelle des petits, est secrétée en majeure partie durant le sommeil profond, on comprend à quel point bien dormir est essentiel pour votre bébé. Alors, pour faciliter son sommeil, devez-vous placer un oreiller pour bébé sous sa petite tête ? Quelles recommandations pouvez-vous suivre pour bien choisir son oreiller ? On vous dit tout sur le sommeil de votre bambin ainsi que sur les critères qui vous guident dans le choix d’un coussin : pour que vous puissiez enfin avoir toutes les clés en mains afin de faciliter son sommeil, notre petit guide vous accompagne !

 

L’importance du sommeil pour votre bébé

Comment le sommeil agit-il sur le corps de bébé ?

Le sommeil est indispensable au bon développement cérébral de l'enfant. En dormant, votre bébé régule la production de plusieurs hormones, et notamment l’hormone de croissance. Mais ce n’est pas tout : le sommeil permet également à votre tout-petit de réguler la production de cortisol, d’insuline, et des hormones de l’appétit. Pour qu’il soit en parfaite santé, qu’il mange correctement et qu’il grandisse bien, le sommeil est donc le meilleur allié de votre bébé.

En ce sens, les problèmes de surpoids chez le bébé pourraient en partie être expliqués par les privations chroniques de sommeil. En effet, lorsque votre enfant ne dort pas assez, il réclame davantage à manger, et a davantage faim. Ainsi, des études ont démontré un lien entre le manque de sommeil et la prise de poids, tant chez le bébé que chez l’adulte. 

Le sommeil permet également à votre bébé de consolider les informations mémorisées pendant l’éveil, et favorise l’apprentissage récent.

Côté santé, le sommeil chez le tout petit joue également un rôle primordial pour plus tard : il diminue en effet le risque d'hypertension artérielle, et de diabète de type 2 à l'âge adulte. Enfin, bien dormir offre à votre bébé de meilleures défenses immunitaires.

 

Combien d’heure un bébé doit-il dormir ?

Un nouveau-né qui a entre 0 et 3 mois dort en moyenne 17 à 20 heures par jour. Ses cycles du sommeil durent environ 50 minutes. Durant certaines périodes de la journée ou de la nuit, 2 à 3 cycles se succèdent et le bébé sommeille ainsi pendant 3-4 heures. C’est la raison pour laquelle ont dit que le bébé « ne fait pas ses nuits » : il ne dort en effet que rarement plus de 3 ou 4 heures d’affilée.

Deux phases de sommeil sont observées chez le nourrisson. Une première phase de sommeil agité : le bébé bouge beaucoup ses membres, sa respiration est irrégulière et il fait des petits bruits. Durant cette phase, il réalise de petits mouvements avec son visage, et il peut même parfois ouvrir les yeux.

Le bébé entre ensuite dans une phase de sommeil calme : il ne bouge pas, son visage est détendu, ses muscles sont relâchés et sa respiration est calme. Durant cette phase, seuls quelques mouvements de succion peuvent être observés.

En 0 et 2 mois, la fréquence des réveils de votre tout-petit va dépendre essentiellement de ses besoins en nourriture. Il est essentiel de noter que les bébés n’ont pas de rythme circadien comme les adultes. Cela signifie deux choses :

  • Le bébé n’a pas encore intégré un rythme biologique d'une durée de 24 heures;
  • Il ne fait pas encore la différence entre le jour et la nuit.

Entre 3 et 6 mois, les besoins en sommeil du bébé diminuent : il dort entre 14 h et 15 h par jour, et commence à « faire ses nuits », c’est-à-dire qu’il dort entre 5 et 6 heures d’affilée. On observe alors une phase de sommeil lent ou léger : le bébé se détend, mais il entend encore les bruits présents dans son environnement. Il entre ensuite en phase de sommeil lent et profond : le bébé n'entend plus rien, il profite d’un sommeil réparateur qui prend soin de son corps et de son cerveau.

Après 6 mois, votre bébé dort en moyenne 8 à 12 heures par nuit. De 7 à 11 mois, vous verrez apparaître chez l’enfant ce que l’on appelle l’angoisse de la séparation : il s’agit d’une étape normale pour son développement, mais qui lui cause des difficultés pour s’endormir. Durant cette étape, il aura besoin d’être rassuré grâce à votre voix et vos câlins.

Entre 12 et 18 mois, votre bébé fait 1 ou 2 siestes au cours de la journée. Les rythmes et la structure du sommeil du bébé sont dès lors davantage proches du sommeil de l’adulte.

Bien entendu, les heures de sommeil varient d’un bébé à l’autre, comme chez l’adulte. Certains bébés mettront en effet plus de temps à faire leur nuit, d’autres auront plus de mal à s’endormir et auront besoin d’être rassurés plus longtemps, et enfin, certains auront besoin de plus de siestes que d’autres. Quoi qu’il en soit, faisons désormais le point sur ce qui peut adoucir leurs nuits, en nous intéressant en premier lieu aux oreillers pour bébé.

 

La règle à retenir : pas d’oreiller pour bébé avant 3 ans

Si, pour les adultes, les oreillers sont synonymes de confort et de sommeil réparateur, pour le bébé, c’est tout autre chose. Vous avez certainement envie de tout faire afin de créer un véritable petit cocon de douceur qui l’aidera à mieux dormir, mais attention… Avant trois ans, l’oreiller peut en effet représenter un risque pour la sécurité de votre bébé, et même entraver son niveau de confort.

Lorsqu’il dort, votre bébé ne doit en effet pas être encombré. Sa respiration ne doit en aucun cas être obstruée par des éléments extérieurs, qui pourraient le faire suffoquer. En outre, durant les premiers mois de sa vie, le risque de mort subite du nourrisson est augmenté par la présence de tout objet dans le lit qui pourrait être susceptible de gêner sa respiration. C’est le cas des couvertures, des draps, des doudous, des tours de lit, et également des oreillers

Ainsi, pour le laisser au maximum en sécurité la nuit, évitez donc de placer un oreiller dans le lit de votre bébé avant ses trois ans.

Par ailleurs, la morphologie de la nuque d’un bébé est bien différente de la nôtre : son cou est en effet court et surtout très peu musclé : pour son confort, il est donc essentiel de ne pas placer d’oreiller sous sa tête avant que cette partie de son corps ne soit correctement développée, c’est-à-dire après trois ans !

 

Oreiller pour bébé : une exception pour le rhume et le RGO 

Lorsque votre bébé a l’habitude de régurgiter très fréquemment entre les repas, il souffre de Reflux Gastro-Œsophagien. Dans ce cas de figure, sa tête aura besoin d’être légèrement surélevée durant le sommeil, afin d’éviter les risques d’étouffement.

En outre, si votre bébé souffre d’un rhume, et a du mal à respirer, l’installer en position légèrement inclinée grâce à un oreiller ou un matelas inclinable prend également tout son sens.

Dans ces deux cas de figure, vous pourrez alors utiliser un oreiller pour bébé afin de légèrement surélever le haut de corps de votre tout-petit, en suivant néanmoins ces recommandations :

  • En cas de rhume, installez le haut du corps de bébé dans une position à 10 ou 15 degrés;
  • L’oreiller que vous utiliserez pour légèrement surélever le haut du corps de votre bébé devra être placé sous le drap-housse, voire sous le matelas de bébé, pour éviter qu’il ne vienne le déranger durant le sommeil, ou entraver sa respiration ;
  • Dans certains cas de reflux gastro-œsophagien, et sur prescription du pédiatre, vous pourrez installer votre bébé à 30 degrés d'inclinaison.

 

Dès 3 ans, optez pour un oreiller doux et moelleux

Dès que votre bébé atteint ses trois ans, vous  pourrez vous tourner vers des oreillers en fibres polyester siliconées et creuses : ces dernières vous offrent en effet un rembourrage à la fois parfaitement aéré (très utile pour les enfants, qui ont souvent tendance à beaucoup bouger la nuit), et homogène. Les fibres glissent en effet les unes sur les autres, afin d’offrir une qualité de confort et de sommeil incomparable à votre enfant.

Votre tout-petit ne ressentira alors aucune torsion à la nuque, aucun point de pression, aucune contracture. Ses cervicales et sa tête seront accueillies avec la plus grande des douceurs, pour lui permettre de faire de jolis rêves.

L’oreiller Némo, conçu pour les enfants de 3 à 5 ans, est idéal pour offrir à votre enfant tout le confort dont il a besoin !

Oreiller bébé Nemo

Les astuces pour le sommeil de bébé

Votre bébé ne fait pas ses nuits, et vous vous demandez quelles astuces pourraient vous aider à  adoucir son sommeil ? Si l’oreiller pour bébé ne peut pas vous aider sur ce point, d’autres petits conseils peuvent toutefois vous aider à prendre soin de ses nuits.

Astuce n°1 : vérifiez son niveau de confort. À chaque fois que bébé va dormir, assurez-vous bien que sa couche est propre. Vérifiez également que la température de sa chambre est confortable (comprise entre 18 et 20°). En effet, une pièce trop fraîche, ou trop surchauffée pourrait entraver son sommeil. Pour dormir, optez pour des vêtements appropriés pour la saison (ni trop chauds, ni trop légers).

Astuce n°2 : ayez à l’esprit que tout ce qui rappelle sa vie dans l’utérus permettra à votre bébé de se calmer avec plus de facilité, notamment lors de la phase d’endormissement. En effet, si vous voyez qu’il a du mal à s’endormir, le bercement, le son de la voix de la maman, mais également son odeur pourront aider le bébé à se détendre, à s’apaiser. En ce sens, l’emmaillotage peut être une solution intéressante si votre bébé a du mal à trouver le sommeil. Emmaillotez-le dans une fine couverture spécialement dédiée, qui lui rappellera sa vie dans le ventre de maman. L’emmaillotage n’est toutefois plus recommandé après 2 mois.

Astuce n°3 : durant les premières semaines de sa vie, faites dormir votre bébé dans un moïse ou un berceau. En effet, de nombreux bébés n’aiment pas se trouver dans un grand espace comme les bassinettes. Si vous n’avez pas de moïse ou de berceau, il est possible d’opter pour un réducteur de lit, dans lequel votre bébé se sentira plus à l’étroit, et donc plus en sécurité.

Astuce n°4 : Lorsque vous nourrissez votre bébé la nuit, restez toujours au calme : faire le moins de bruit possible facilitera son ré- endormissement.

Astuce n°5 : Assurez-vous que votre bébé est en parfaite sécurité lorsqu’il dort. Par exemple, couchez-le toujours sur le dos afin de prévenir le syndrome de la mort subite du nourrisson, et évitez de placer des objets de type doudou, couverture, ou encore draps dans son lit. Enfin, faites-le dormir sur un matelas ferme et plat qui est parfaitement ajusté à tous les côtés de son lit !

Astuce n°6 : Apprenez à votre bébé à jouer seul à certains moments de la journée : cela va lui permettre d’acquérir la « capacité à être seul ». De cette façon, petit à petit, il pourra rester seul dans son lit sans appréhension.

Astuce n°7 : Soyez attentif aux signes annonciateurs du sommeil de son enfant : bâillements, frottements des yeux, succion du pouce, pleurs...

Pour adoucir les nuits de votre bambin, les oreillers pour bébé ne seront pas vos plus grands alliés, sauf en cas de RGO ou de rhume. Mais pour adoucir les nuits de votre tout-petit, ces quelques conseils sauront vous accompagner.