Oreiller hypoallergénique : votre guide pour bien le choisir

Oreiller hypoallergénique : votre guide pour bien le choisir

Si vous faites partie de ces dormeurs qui sont sensibles aux allergies, il y a fort à parier que votre sommeil est souvent troublé. Que ce soit la toux, les difficultés respiratoires ou encore les démangeaisons, tous ces désagréments peuvent avoir de lourdes conséquences sur la qualité de votre sommeil. Pour réussir à lutter contre ces symptômes, la solution est simple : vous avez besoin d’un oreiller hypoallergénique. Mais comment peut-il vous aider à apaiser vos nuits ? Comment le choisir avec minutie afin d’être certain de son impact positif sur votre santé ? Notre guide vous éclaire ! 

 

Oreiller hypoallergénique : qu’est-ce que c’est ?

Un oreiller hypoallergénique, c’est un oreiller qui vous protège avec efficacité contre les allergies. Puisque cette pathologie concerne de plus en plus de dormeurs, il est indispensable de se tourner vers une literie saine qui vous permettra de profiter de nuits reposantes.

Pour préserver votre santé, l’oreiller hypoallergénique privilégie les garnissages et les traitements sains ! Et puisque l’on peut développer ce type d’allergies à tout âge, se tourner vers un oreiller hypoallergénique est en réalité profitable à chacun de nous. Il vous aidera à prévenir les problèmes avant qu’ils n’arrivent !

 

Les bienfaits des oreillers hypoallergéniques

Lorsque nous dormons, la transpiration, les squames, la salive et la chaleur se déposent sur notre oreiller. Avec la chaleur émise par le corps, ce mélange forme un terrain de jeu particulièrement propice à la prolifération des acariens. En quelques jours, votre oreiller peut alors devenir un véritable bouillon de culture… Car en réalité, ce n’est pas directement au garnissage auquel vous êtes allergique : c’est aux acariens qui prolifèrent avec plus ou moins de facilité dans ces garnissages.

Prenez soin de votre santé : luttez contre les acariens

Les allergies aux acariens toucheraient près d’une personne sur quatre. C’est la deuxième source d’allergie après le pollen, et les conséquences sur votre santé peuvent être importantes.

Ces petits organismes, qui ne mesurent que 0.1 à 0.6 millimètres, sont en effet loin d’être inoffensifs pour votre organisme. Ils peuvent provoquer :

  • Toux sèche et éternuements
  • Irritations des muqueuses nasales et des bronches
  • Crises d’asthmes, rhinites, bronchites
  • Problèmes oculaires: conjonctivites, rougeurs, démangeaisons
  • Problèmes cutanés: poussées d’eczéma, démangeaisons, rougeurs

 

 

Adoucissez votre sommeil en luttant contre les allergies

Les problèmes de santé exposés ci-dessus représentent une véritable entrave au sommeil. Mais ce n’est en réalité que la partie émergée de l’iceberg. En effet, ces problèmes de toux, de démangeaisons et de respiration vont souvent vous empêcher de trouver facilement le sommeil le soir, et seront également responsables de nombreux réveils intempestifs durant la nuit.

Le problème d’allergie est alors la porte d’entrée vers des troubles du sommeil qui ont de lourdes conséquences sur votre santé. Car on le sait, la fatigue n’est pas une amie pour notre organisme !

Les conséquences de la fatigue sur le corps

En manquant de sommeil, c’est la globalité de votre système immunitaire qui se retrouve fragilisé : votre corps manque d’énergie et de tonus, et vous êtes plus sensible aux infections virales. Mais ce n’est pas tout ! Certaines études indiquent que les troubles du sommeil vous rendent plus à même de souffrir de diabète, de surpoids, voire d’obésité et de certains troubles cardiovasculaires. En luttant contre les allergies provenant des oreillers, vous prenez en réalité bien plus soin de vous que vous ne le pensez !

Les conséquences de la fatigue sur votre cerveau

Non, le corps n’est pas le seul à bénéficier des grands atouts du sommeil. Côté santé mentale, les conséquences du manque de sommeil sont également importantes : fatigué, vous éprouvez des difficultés à vous concentrer et à mémoriser et stocker certaines informations. Vos facultés d’apprentissage sont également fragilisées : vous avez du mal à tenir des raisonnements sensés et méthodiques, et à prendre des décisions éclairées. Vous avez l’impression d’être dans le brouillard et de ne pas être productif .

Lorsque le manque de sommeil est trop intense ou que la qualité de votre sommeil est moindre, vous offrez une prise favorable au surmenage et au burn-out. En effet, vous avez davantage de difficultés à gérer vos émotions et vos humeurs. Vous n’arrivez pas à prendre suffisamment de recul face aux difficultés, et vous canalisez moins bien votre stress et votre anxiété. Vous réagissez avec plus d’intensité aux émotions négatives : tristesse, impatience et énervement peuvent alors facilement prendre le contrôle.

En ce sens, ne pas laisser les troubles du sommeil gagner du terrain est l’objectif principal que la lutte contre les allergies doit remplir.

 

Bien choisir son oreiller hypoallergénique

Étape 1 : prêter attention au garnissage

Lorsqu’on recherche un oreiller hypoallergénique, le premier réflexe qu’il faut avoir, c’est d’analyser son garnissage. En général, les acariens prolifèrent plus facilement au cœur des oreillers naturels en plumes ou en duvet, d’oie ou de canard. Si cette information était d’autant plus vraie il a quelques années, aujourd’hui, les oreillers en plumes et duvets naturels profitent pour la plupart de traitements anti-acariens, qui limitent de façon drastique l’apparition des allergies. Mais si vous êtes particulièrement sensibles aux allergies, que vos symptômes sont sérieux et que souhaitez assurer vos arrières, préférez les oreillers synthétiques.

Option n°1 : les oreillers à mémoire de forme

Votre première option peut être de vous tourner vers les oreillers à mémoire de forme viscoélastiques thermosensibles. Garnis de mousse à mémoire de forme, ils sont particulièrement indiqués pour les dormeurs qui souffrent d’allergies. Ces oreillers sont également de vrais alliés lorsqu’il s’agit de vous faire profiter d’un sommeil réparateur et de qualité. Pour y parvenir, ils facilitent l’alignement entre votre tête, votre nuque et votre colonne vertébrale. Résultat ? Aucun point de pression, aucune contracture, aucune torsion : vos cervicales, votre dos et votre tête sont totalement détendus, et prêts à rejoindre Morphée !

 

Sélection d'oreillers ergonomique

 

Option n°2 : les oreillers en fibres polyester

Les oreillers en fibres synthétiques sont également préconisés pour les personnes qui souffrent d’allergies. Les petits budgets pourront se laisser tenter par la douceur et la légèreté des oreillers en fibres polyester. Pour des oreillers hypoallergéniques milieu de gamme, choisissez les fibres creuses. Puisqu’elles contiennent de l’air, elles sont plus souples et plus isolantes que les fibres polyester normales, et vous aideront à éloigner les problèmes d’allergies. 

Enfin, pour profiter d’un oreiller hypoallergénique 100 % confort, le secret, c’est de privilégier les fibres creuses siliconées, qui facilitent la circulation de l’air dans l’oreiller, et donnent naissance à des oreillers respirants, pour un sommeil sain !

Option n°3 : les oreillers en latex

Si vous recherchez un oreiller hypoallergénique, vous pouvez également vous tourner vers les oreillers en latex. Particulièrement résistants et malléables, ils sont tout-à-fait indiqués pour lutter contre les problèmes respiratoires qui naissent des allergies.

 

Étape 2 : prêter attention au traitement de l’oreiller

La seconde ligne de conduite à adopter lorsqu’on recherche un oreiller hypoallergénique, c’est de se concentrer sur le traitement qu’a reçu l’oreiller. En effet, aujourd’hui, même les oreillers naturels peuvent recevoir des traitements anti-acariens et antibactériens. Ces traitements confèrent à votre oreiller des propriétés hypoallergéniques qui prennent soin de votre santé toute la nuit !

Et pour aller encore plus loin dans la qualité du traitement dont profite votre oreiller, vous pouvez également vous tourner vers les anti-acariens végétaux. La marque Mon oreiller et moi, qui a à cœur de prendre soin de la santé de ses dormeurs, a opté pour les anti-acariens certifiés par Greenfirst 🌱

Vous êtes allergiques à certaines substances synthétiques ? Optez pour des oreillers certifiés par Oeko Tex : ils vous garantissent une nuit sans substance toxique ! Sur un produit qui porte ce label, ce sont plus de 100 contrôles qui ont été effectués, et 300 substances qui ont été analysées. Pour lutter contre les allergies et tous les problèmes de santé qui en découlent, c’est bien par là qu’il faut commencer.


Quelques conseils supplémentaires pour limiter les allergies lorsque vous dormez

Puisque tous les traitements anti-acariens s’atténuent avec le temps, vous devrez également prendre les choses en mains en respectant quelques règles simples. En plus de prendre soin de choisir un oreiller hypoallergénique pour limiter vos problèmes de santé, pensez également à opter pour des protèges oreillers anti-acariens. Ces derniers sont à placer entre l’oreiller et la taie d’oreiller, et forment une barrière supplémentaire pour lutter contre la prolifération des acariens, qui sont à l’origine de vos allergies.

Pour un sommeil toujours propre, nettoyez votre protège oreiller et votre taie toutes les deux semaines : pour un sommeil sain, la clé, c’est l’hygiène avant tout !

Pensez également à aérer correctement votre chambre. Durant au moins 10 minutes le matin (pas moins !), vous renouvellerez ainsi l’air et éloignerez les acariens et les problèmes de respiration qui s’y rattachent. Renouvelez cette opération le soir, afin de rafraîchir votre pièce (les acariens aiment la chaleur) et profiter d’un sommeil paisible !

 

 

Enfin, faites attention à maintenir un faible niveau d’humidité (inférieur à 50 %) dans votre chambre : au-delà de ce chiffre, la prolifération des acariens est boostée. Les déshumidificateurs d’air vous aideront à atteindre facilement ce niveau. Ne faites pas sécher votre linge dans votre chambre, et n’utilisez pas de nettoyeur vapeur pour nettoyer cette pièce : en réalité, vous aiderez les acariens à se développer !

 

Pour bien choisir votre oreiller hypoallergénique, commencez par effectuer ce petit test de 7 questions : il fait le point sur vos problèmes de santé, votre position de sommeil et votre morphologie, afin de vous guider vers un oreiller qui répondra à 100 % à tous vos besoins ! Pour un sommeil de qualité, c’est le point de départ idéal ! 😉