Oreiller végétal : quels avantages et quels inconvénients ?

Oreiller végétal : quels avantages et quels inconvénients ?

Vous cherchez à apaiser votre sommeil et vous souhaitez en savoir plus sur les bienfaits des oreillers végétaux ? Pour renforcer la qualité de votre sommeil en vous offrant des nuits saines et sereines, il semblerait que ces oreillers aient tout juste ! Mais alors, sont-ils adaptés à tous les dormeurs ? Comment bien choisir votre oreiller végétal, pour enfin vous réconcilier avec Morphée ? Pour vous endormir plus rapidement et éviter les réveils nocturnes, voici notre petit guide qui vous apprend tout des oreillers végétaux ! 🌱

 

L’oreiller végétal : qu’est-ce que c’est ? 

Un oreiller végétal est un oreiller conçu à partir de balles d’épeautre, de sarrasin, de millet, ou encore de latex. Lorsque vous optez pour ce type de produit, vous choisissez de faire confiance à la nature pour prendre soin de vos nuits… Et pour bien des dormeurs, et notamment ceux qui sont allergiques aux acariens, il semblerait que cette solution soit idéale. On vous en dit plus !

 

Les différents types d’oreillers végétaux

Les oreillers en latex

Commençons ce petit tour d’horizon des oreillers végétaux avec le plus connu, l’oreiller en latex. Souvent utilisée pour confectionner les matelas, cette matière naturelle investit désormais les oreillers, pour que vous puissiez poser votre tête sur un coussin confortable.

Le latex est produit à partir de l’arbre à caoutchouc, l’hévéa. Cet arbre produit un suc, qui est ensuite transformé afin de faire du latex. Mais attention, car il est également possible de trouver des oreillers en latex synthétique, qui est produit à partir de dérivés du pétrole.

Garnissage latex pour oreiller ou matelas

Concentrons-nous ici sur l’oreiller en latex naturel, qui prend soin de votre santé ! Il s’agit d’un matériau élastique, qui s’adapte à votre morphologie pour épouser les contours de votre nuque et de votre tête. L’oreiller végétal en latex naturel offre un accueil plutôt souple, et légèrement gonflant. Antibactérien, le latex naturel est apprécié des dormeurs qui souffrent d’allergies. Ventilé, il laisse parfaitement circuler l’air, et limite la transpiration. Si vous souffrez de sueurs nocturnes, il s’agit donc d’une solution qui pourra vous intéresser !

Les oreillers en balles de millet

Les oreillers végétaux en millet ne sont pas directement garnis de cette céréale. En réalité (et comme pour les oreillers en sarrasin et en épeautre), ce sont les cosses, soit les enveloppes des céréales, qui sont utilisées pour rembourrer l’oreiller.

Les balles de millet sont fluides, douces et fines : elles viennent épouser avec précision les formes de votre nuque, de votre tête et de vos épaules, pour soutenir votre corps toute la nuit en vous offrant un confort moelleux. Elles conviennent aux personnes qui ont des douleurs cervicales, mais attention toutefois à opter pour un oreiller dont la hauteur correspond à votre position de sommeil. Si vous dormez sur le ventre, cherchez un oreiller fin, si vous dormez sur le côté, un oreiller épais, et si vous dormez sur le dos, un oreiller mi- épais.

Oreiller naturel en graines

Souple, cet oreiller convient surtout aux carrures XS ou S. Si vous avez une carrure M, L ou XL, optez pour un oreiller végétal plus ferme, qui apportera davantage de soutien à vos cervicales.

Les oreillers en balles de millet sont assez peu aérés, comparés aux oreillers en balles d’épeautre et ceux en cosses de sarrasin. Par ailleurs, une légère odeur de champ de blé s’en dégage : si vous êtes sensibles aux odeurs, ce type d’oreiller est à éviter !

Les oreillers en balles d’épeautre

L'épeautre est une céréale qui ressemble au blé. Puisqu’elle est assez modulable, elle est de plus en plus utilisée dans la confection d’oreillers végétaux.

Les oreillers en balles d’épeautre peuvent également accompagner celles et ceux qui ont des douleurs aux cervicales. Petit mise en garde toutefois : il s’agit d’un oreiller assez ferme, qui ne conviendra pas aux personnes qui dorment sur le ventre. Par ailleurs, si vous avez une morphologie XS ou S, ces oreillers peuvent également causer certains points de pression au niveau de la tête, de la nuque et des épaules.

Les oreillers en balles d’épeautre sont bien aérés, et sont particulièrement indiqués pour les dormeurs qui transpirent la nuit. Côté confort, les cosses d’épeautre sont assez particulières, et peuvent étonner de prime abord. C’est la raison pour laquelle de nombreux fabricants ont décidé d’y ajouter d’autres matériaux, tels que le coton bio par exemple, afin d’apporter de la douceur au garnissage.

Lorsque vous bougez votre tête sur l’oreiller en balles d’épeautre, tenez-vous prêt à les entendre frotter les unes contre les autres ! Par ailleurs, notez que les oreillers en épeautre sont ceux qui dégagent le plus d’odeur.

Les oreillers en cosse de sarrasin

Traditionnellement, les cosses de sarrasin sont utilisées pour confectionner les oreillers dans certains pays orientaux, et plus particulièrement asiatiques : ainsi, les oreillers japonais sont conçus à partir de ces cosses.

Oreiller en cosse de sarrasin

Les oreillers en sarrasin sont les plus fermes des oreillers en céréales. Ils sont intéressants pour les carrures XL et XXL, qui ont besoin d’un bon soutien des cervicales. Mais si vous avez une morphologie XS, S, L ou L, vous pourrez ressentir des points de pression importants. Ici, vous êtes loin de l’oreiller douillet ! Il s’agit d’un oreiller très ferme, qui est loin de convenir à tout le monde. Si vous aimez les conforts moelleux, qui enveloppent votre tête de douceur, il faudra oublier les oreillers végétaux en cosses de sarrasin. Point positif à ne pas négliger : ce garnissage dense offre une grande stabilité à votre tête.

 

Les avantages des oreillers végétaux

La tête au frais et au sec

L’oreiller végétal, qu’il soit en cosses de sarrasin, d’épeautre ou de millet est un oreiller anti-chaleur ! Puisqu’il est respirant, la chaleur ne s’y accumule pas, et vous pouvez poser votre tête au frais toute la nuit.

Les oreillers en sarrasin sont ceux qui offrent le plus de ventilation. En ce sens, ils sont très intéressants pour les personnes qui souffrent de sueurs nocturnes. Sa structure parfaitement aérée sèchera rapidement la moindre trace d’humidité.

Oreiller végétal : un haut niveau d’hygiène

Le grand problème de nombreux oreillers, ce sont les acariens qui s’y accumulent. Nuit après nuit, et même en entretenant du mieux que vous pouvez vos oreillers, les acariens prolifèrent, laissant la porte ouverte aux problèmes de respiration, aux rougeurs, aux démangeaisons, aux problèmes oculaires.

Puisque l’oreiller végétal garde votre tête au frais et au sec, les problèmes de transpiration seront éliminés car on le sait, les acariens ont besoin d’humidité pour proliférer. En optant pour des oreillers végétaux, vous limitez alors de façon considérable la multiplication de ces petits parasites dans le garnissage.

Avant d’être utilisées pour venir garnir les coussins végétaux, les cosses sont nettoyées et tamisées. C’est ce qui permet au dormeur de profiter d’un sommeil parfaitement hygiénique, qui ne gênera pas sa respiration durant la nuit ! Par ailleurs, il est important de noter que les coques du sarrasin contiennent du tannin, qui a un effet répulsif sur les acariens et les bactéries. L’oreiller en sarrasin est donc un oreiller hypoallergénique qui saura en séduire plus d’un !

Côté entretien, c’est plutôt simple. Une à deux fois par an, vous remplacez le garnissage par des balles neuves. Il est également possible de simplement les aérer en les plaçant quelques heures au soleil, car les rayons UV tuent les acariens.

Lors de l’achat de votre oreiller végétal, pensez alors à opter pour un coussin muni d’une fermeture éclair, par laquelle vous pourrez facilement sortir les cosses ! Choisissez un oreiller qui possède une housse en coton bio, que vous pourrez facilement nettoyer à la machine.

Des oreillers que vous pouvez choisir bio !

Les oreillers végétaux sont le plus souvent proposés comme oreiller certifiés bio ! Pour prendre soin de votre santé, même la nuit, c’est bel et bien une solution qui saura vous charmer.

 

Les inconvénients des oreillers végétaux

Des oreillers assez bruyants

Le bruit dont on parle, c’est celui des balles et des cosses qui frottent les unes contre les autres lorsque vous bougez votre tête sur l’oreiller. Si vous êtes sensible aux sons, et si un rien peut perturber votre sommeil et votre endormissement, les oreillers végétaux seront sans nul doute à éviter.

Toutefois, il arrive à certains dormeurs de rapidement se faire au bruit, et même d’apprécier ce son qui les berce. À noter également que, parmi les oreillers en épeautre, en sarrasin et en millet, celui qui fait le moins de bruit est l’oreiller en millet.

Une odeur qui peut perturber certains dormeurs

Là encore, si vous êtes particulièrement sensible aux odeurs, les oreillers végétaux sont plutôt à déconseiller. Une odeur de champ de blé et de foin émane d’eux, et peut venir perturber le sommeil de nombreuses personnes. Certains dormeurs apprécient toutefois cette odeur qui reste subtile. Avant de l’utiliser, vous pouvez aérer votre oreiller durant quelques heures, pour que l’odeur s’estompe un peu.

 

Quelques astuces pour trouver l’oreiller qui vous correspond

Si vous recherchez un oreiller qui prend soin de vos nuits et de votre santé, vous allez devoir faire attention à quelques critères :

  • Trouvez un oreiller végétal qui colle à votre morphologie : si vous avez une morphologie XS ou S, optez pour un oreiller végétal souple (en cosses de millet). Si vous avez une morphologie M ou L, choisissez un oreiller végétal mi- ferme (en balles d’épeautre). Enfin, si vous avez une morphologie XL ou XXL, optez pour un oreiller ferme, voire très ferme : le sarrasin sera idéal !
  • Trouvez un oreiller qui colle à votre position de sommeil: si vous dormez sur le ventre, optez pour un oreiller souple, et le plus plat possible. Si l’oreiller en millet peut être intéressant, veillez toutefois à ce qu’il soit suffisamment fin ! S’il fait plus de 9 centimètres, votre tête ne pourra pas être parfaitement alignée avec votre nuque et votre colonne vertébrale, ce qui pourra causer des points de pression et des torsions cervicales. Si vous dormez sur le côté, vous pourrez opter pour un oreiller assez volumineux, qui viendra combler l’espace entre votre nuque et le matelas. Et enfin, si vous dormez sur le dos, optez pour un oreiller mi- épais, qui vous permettra de ne pas faire pencher votre tête trop en avant, ou trop en arrière.
  • Trouvez un oreiller végétal qui colle à vos problèmes de santé : si vous avez des douleurs aux cervicales, si vous avez des sueurs nocturnes, ou si vous souffrez d’allergies, ces oreillers peuvent être appropriés !

 

Quelles solutions si l’on est sensible aux bruits et aux odeurs ?

Les oreillers végétaux conviennent parfaitement aux dormeurs qui sont en quête d’un sommeil naturel, qui prend soin de leur corps. Si vous êtes tenté par les jolis atouts des oreillers végétaux, attention avant de vous lancer. Car en réalité, ils ne correspondent pas à tout le monde. Si vous êtes sensible au bruit ou aux odeurs, votre sommeil pourra rapidement être perturbé par les oreillers en épeautre, en sarrasin et en millet ! Mais pas de panique, d’autres solutions s’offrent à vous :

  • Si vous avez des douleurs aux cervicales, vous pourrez alors vous tourner vers des oreillers en mousse à mémoire de forme. Choisissez-les certifiés Oeko Tex, pour éloigner les substances nocives du garnissage et de l’enveloppe de l’oreiller !
  • Si vous souffrez d’allergies, les oreillers synthétiques en fibres creuses siliconées et les oreillers en mousse à mémoire de forme sauront vous charmer !

 

Pour trouver l’oreiller qui vous correspond, ce petit test de 7 questions vous accompagnera !