plus minus cross arrow-left arrow-right arrow-bottom cart dropdown-arrow next previous heart search tick amazon-payment amex bitcoin cirrus diners-club discover dk dogecoin facebook fancy forbrugsforeningen apple-pay google-plus instagram interact jcb litecoin maestrooo mastercard paypal pinterest stripe tumblr twitter vimeo rss visa youtube lock video-play sale model badge view-in-space video badge

30 nuits d'essai

Livraison et retours offert

Garantie 3 ans

Paiement en 3x sans frais

30 nuits d'essai

Livraison et retours offert

Garantie 3 ans

Paiement en 3x sans frais

Qu’est-ce que la paresthésie et comment la soulager ?

La paresthésie est un trouble de la sensibilité se traduisant par des sensations de fourmillement ou de brûlures. Il s'agit le plus souvent d'un trouble désagréable mais qui n'est pas douloureux. Alors, quels sont les symptômes de la paresthésie ? Comment la soulager ? S’agit-il du syndrome des jambes sans repos lorsque l’on souffre de paresthésie la nuit ? Quelles sont les causes de ce problème ? On vous dit tout.

Alexis Dimino
Alexis Dimino
Ostéopathe D.O.
Sommaire de l'article

Qu’est-ce que la paresthésie ?

La paresthésie est une sensation anormale ressentie au niveau de la peau : il peut s’agir de fourmillements plus ou moins étendus, de picotements voire d’une sensation de brûlure. La personne qui est atteinte de paresthésie peut également avoir une sensation de piqûres, de moiteur ou de froid.🥶

 

Paresthésie chronique : quelles causes ?

Une paresthésie plus chronique peut être le signe d'un problème médical sous-jacent. Le problème peut alors être dû à :

  • Une rétention d’eau : elle peut être causée par une consommation élevée de sel et des fluctuations du taux d'hormones pendant les menstruations. La rétention d’eau peut provoquer un gonflement dans tout le corps ou être localisée dans certaines parties du corps. Lorsque ce gonflement perturbe la circulation sanguine, il déclenche une sensation de picotement dans la zone affectée ;
  • Du diabète : lorsque la maladie est à un stade relativement avancé, l’apparition de fourmillements peut être observée. On parle de neuropathie diabétique : elle est due aux taux élevés de sucre et de graisse dans le sang, qui altèrent les terminaisons nerveuses ;
  • Une carence en vitamine B : elle peut induire une souffrance nerveuse et donc des fourmillements dans les mains. Elle touche principalement les personnes âgées, les végétaliens, les personnes qui consomment trop d'alcool, ou les personnes qui souffrent d’anémie pernicieuse ;
  • Le syndrome du canal carpien : ce syndrome survient lorsque le nerf médian est comprimé ou pincé. Il provoque des picotements au niveau de la main 🖐️;
  • La sclérose en plaques : elle affecte le système nerveux central, et peut ainsi provoquer des fourmillements dans les membres ;

 

Paresthésie la nuit : quelles causes ?

Les fourmillements dans les membres (bras, mains, épaules et pieds), peuvent être ressentis la nuit. Plusieurs raisons peuvent expliquer ce phénomène.

Une mauvaise posture

La plupart du temps, les fourmillements et les insensibilités dans les mains et les bras surviennent suite à une mauvaise posture tenue pendant la nuit. La paresthésie peut alors se produire si vous vous êtes allongé sur votre bras ou si vous avez exercé une pression sur celui-ci. Cette position empêche le sang de circuler correctement vers vos nerfs, et entraîne des fourmillements. Si vous vous réveillez avec cette sensation, réajustez votre posture afin de soulager cette pression. Votre bras va se réveiller doucement, et les picotements vont cesser.

Si cette sensation n’est pas inquiétante, elle peut cependant persister pendant une période inattendue ou apparaître en même temps que d'autres symptômes. Dans ce cas de figure, il sera recommandé de consulter un médecin, afin de trouver les causes du problème.

Le syndrome des jambes sans repos

Si les picotements et les fourmillements interviennent notamment la nuit, ou lorsque vous êtes en position allongée, il peut s’agir du syndrome des jambes sans repos. Cette maladie du sommeil peut véritablement perturber les nuits et donc la qualité de vie des personnes qui en souffrent, et provoque des fourmillements qui naissent dans les jambes. Le patient ressent également des picotements, des démangeaisons, des brûlures, et parfois l’impression de petites décharges électriques. On observe également des secousses involontaires des jambes. Afin de soulager la douleur, le patient a besoin de bouger et de marcher afin de fluidifier sa circulation sanguine, et faire passer les picotements.

 

Comment en finir avec les fourmillements ?

Les massages

Afin de relancer et stimuler la circulation sanguine, les nerfs et les muscles, vous pouvez réaliser un massage sur la zone touchée. Pour bien masser, vous aurez besoin d’une huile végétale : mélangez une cuillère à soupe d’huile d’olive chaude et de noix de coco sur votre paume. Appliquez le mélange sur la zone affectée et massez doucement avec des mouvements circulaires pendant au moins 5 minutes.⏳

L’alimentation

Les plantes et les épices peuvent vous aider à limiter les fourmillements et les sensations de picotements. C’est notamment le cas du curcuma et de la cannelle : le curcuma possède des propriétés anti-inflammatoires et aide à diminuer l’inconfort au niveau de la zone engourdie. Elle contient de la curcumine, qui est un composé qui améliore la circulation sanguine. La cannelle comporte du potassium et des vitamines du groupe B. Elle améliore le flux sanguin et soulage l’engourdissement.

La chaleur

Pour stopper les fourmillements, un bain ou une douche chaude, ou encore un gant imbibé d’eau pourront être d’un grand secours, et stimuleront votre circulation sanguine.🩸

Opter pour une bonne position pendant le sommeil

Pour éviter les paresthésies la nuit, vous devez prendre soin de n’exercer aucune pression sur votre corps pendant le sommeil. Pour y parvenir, plusieurs astuces peuvent vous accompagner :

  • Optez pour un matelas adapté à votre morphologie. Il s’agit d’un critère indispensable afin d’éviter les points de pression sur le corps. Pour bien choisir votre matelas, la règle est simple : si vous avez une morphologie XS ou S, les matelas moelleux devront être privilégiés, car ils accueilleront votre corps avec la plus grande des douceurs. Si vous avez une morphologie M ou L, les matelas mi-fermes seront de mise, et vous offriront un juste niveau de maintien, sans créer de tension. Enfin, si vous avez une morphologie XL ou XXL, les matelas fermes et très fermes seront vos plus grands alliés. Ils soutiendront votre corps avec justesse, sans pour autant mettre votre confort de côté ;
  • Tournez-vous vers un matelas qui possède plusieurs zones de confort : ils offrent un confort plus ou moins soutenu à certaines parties du corps, comme les épaules, la tête, ou encore les hanches ;
Optez pour un oreiller ergonomique cervical qui vous permet d’aligner votre tête, votre nuque et votre colonne vertébrale, et qui élimine les points de pression. Si vous souffrez de syndrome des jambes sans repos, vous pourrez également placer un oreiller sous vos jambes. Privilégiez les oreillers mémoire de forme, qui prendront soin de votre corps tout entier.
Quel oreiller est fait pour moi ?
Je fais le test