Petite morphologie, quel oreiller choisir ?

Quel oreiller choisir lorsqu’on a une petite morphologie ?

Les personnes avec des petites morphologies ont besoin de poser leur tête sur un oreiller qui propose un accueil souple et douillet la nuit. Pour bien dormir, recharger vos batteries, prendre soin de votre santé, de vos cervicales, de votre tête et vous sentir à l’aise, enveloppé dans un écrin de douceur, comment choisir votre oreiller ? Vers quel garnissage se tourner ? Pour quelle taille d’oreiller opter ? On vous dit tout !

 

L’oreiller moelleux : l’idéal pour les petites morphologies

Un oreiller doit toujours être choisi en fonction de la morphologie du dormeur. 😴

Si vous avez une petite morphologie, il est essentiel de vous tourner vers un oreiller moelleux. C’est une règle en or à retenir si vous souhaitez lutter contre l’apparition des points de pression et des tensions au niveau de votre région cervicale et de votre tête.

Ici, attention à ne pas confondre densité et fermeté : les oreillers à mémoire de forme qui présentent une haute densité peuvent offrir un accueil moelleux, mi-ferme, ou ferme. La densité n’indique pas le niveau de fermeté de l’oreiller, mais son niveau de qualité !

 

Attention à opter pour un oreiller sur lequel vous vous sentez bien

Bien entendu, même s’il est recommandé aux personnes ayant une petite morphologie de se tourner vers des oreillers souples, il est avant tout essentiel d’écouter vos préférences, lors de l’achat de votre coussin. 💵

L’oreiller que vous choisissez doit vous aider à vous décontracter totalement. Lorsque vous posez votre tête dessus, vous devez réussir à lâcher prise, à vous détendre de façon instantanée. Si vous ne vous sentez pas complètement à l’aise sur votre oreiller, impossible de vous relaxer, et de trouver le sommeil. Vous passerez de longues minutes à vous tourner et vous retourner dans votre lit, à la recherche d’une position confortable… Il y a fort à parier que vous mettrez du temps avant de retrouver Morphée, et que vous risquerez également de voir apparaître de nombreux réveils nocturnes.

 

Vous l’aurez compris, pour un sommeil serein, suivez votre cœur et écoutez vos envies.

 

Quel type de garnissage pour une petite morphologie ?

Si vous avez une petite morphologie, de nombreux types de garnissages peuvent vous correspondre. Attention bien entendu à ce qu’ils soient suffisamment moelleux, pour ne pas faire naître le moindre point de pression.

La mémoire de forme peut être idéale : elle permet un accueil doux des cervicales, en les enveloppant avec beaucoup de précision. Les contours de votre nuque et de votre tête sont chouchoutés : pour vous détendre parfaitement la nuit, et relâcher la pression accumulée dans le rachis cervical en journée, c’est le secret !

Les oreillers en duvets sont également très intéressants. En général, le duvet est mélangé aux plumes. Si vous avez une petite morphologie, veillez à ce qu’il y ait un pourcentage élevé de duvet dans le garnissage. Plus l’oreiller contient de duvet, plus il est souple, moelleux et léger ! Et plus il contient de plumes, plus il est lourd et ferme. 🪶

Le troisième type de garnissage qui peut vous correspondre, ce sont les oreillers synthétiques. Attention à bien choisir des fibres creuses siliconées, qui offrent une bonne ventilation et un garnissage homogène.

 

Si vous dormez sur le côté, optez pour un oreiller mi-épais

Lorsque l’on dort sur le côté, l’oreiller qui nous accompagne vers de doux rêves doit venir combler le vide entre la nuque et le matelas. Sa hauteur dépendra donc de la largeur de vos épaules : plus votre carrure est fine, plus l’oreiller devra également être fin.

Si vous dormez sur le côté, et que vous avez une petite morphologie, XS ou S, les oreillers d’environ 11 cm de hauteur pourront vous correspondre. Ils vous permettront de respecter l’alignement entre votre tête, votre nuque et votre colonne vertébrale, pendant toute la nuit. Vous éviterez ainsi les torsions à la nuque et permettrez à toute la zone du rachis cervical de se décontracter, en étant parfaitement soutenue.

Si l’oreiller est trop épais, votre tête penchera trop vers le haut, et s’il trop fin, votre tête penchera vers le matelas : ces torsions pourront vous guider vers des cervicalgies à répétition ou des torticolis.

 

Essayer son oreiller chez soi pour être sûr que la taille est la bonne

Si vous avez une petite morphologie, et que vous souhaitez être sûr que le niveau de fermeté et la taille de l’oreiller vous correspondent vraiment, tournez-vous vers une marque qui vous donne la possibilité de tester votre oreiller pendant 30 nuits, chez vous.

En magasin, lorsque vous essayez l’oreiller en posant votre tête dessus quelques secondes, vous ne pouvez pas véritablement vous rendre compte de l’impact qu’il aura sur vos nuits.

L’objectif, c’est véritablement de tester l’oreiller pendant 30 nuits, pour observer les changements sur votre confort et sur la qualité de votre sommeil.

Si l’oreiller ne vous convient pas, vous pouvez ainsi vous faire rembourser ou l’échanger, pour trouver celui qui correspondra à tous vos besoins !

Évitez les gros oreillers

Si vous avez une petite morphologie, évitez les gros oreillers, qui surélèveront une trop grande partie du haut de votre corps. Privilégiez les oreillers rectangulaires, qui prendront soin de soutenir votre tête et votre nuque uniquement : vos épaules, quant à elles, viendront buter contre le rebord de votre oreiller. Cette position vous permettra de maintenir votre colonne vertébrale bien droite, dans le prolongement de votre cou et de votre tête ! 

Pour trouver l’oreiller qui vous correspond si vous avez une petite morphologie, vous pouvez commencer par faire ce test de 8 questions : il fait avec vous le point sur vos habitudes de sommeil (nombre d’heures dormies, positions…), vos préférences de confort et vos éventuels problèmes de santé (douleurs à la nuque, à la tête, transpiration, allergies…), pour vous guider vers un oreiller adapté à vos besoins !