manque de sommeil

À quel point manquez-vous de sommeil ?

Puisqu’en France, un quart des dormeurs déclarent manquer de sommeil, il est temps de s’attarder sur le problème ! Troubles du sommeil tels que l’insomnie, cycles de sommeil perturbés : vous le sentez, votre qualité de sommeil n’est plus ce qu’elle était ! Vous peinez à trouver un sommeil réparateur, et votre corps en subit les conséquences. Alors pour bien comprendre à quel point vous manquez de nuits calmes et à quel point vous avez besoin de solutions, voici notre petit guide ! 📖

 

Alerte manque de sommeil : les signaux !

Lorsque vous lisez, vous manquez de concentration et vos yeux se ferment doucement mais sûrement. Mais si cela s’arrêtait là, ce serait parfait ! Car il n’y a pas que la lecture qui vous pose problème. Lorsque vous regardez un film, vos yeux perdent vite des forces, et votre état de somnolence prend rapidement le dessus. Dans les lieux publics, ou lorsque vous assistez à une réunion ou à des cours, vous vous mettez également à somnoler ou à piquer du nez.

Dans les transports en commun, vous ne manquez jamais une occasion de fermer les yeux quelques instants, et peu importe la durée du trajet.

Vous faites souvent la sieste, ou ressentez souvent le besoin de la faire. A la fin des repas, lors de vos soirées, vous avez du mal à tenir éveillé et vous n’avez qu’une idée en tête : aller au lit.

Si vous vous reconnaissez dans ces affirmations, alors oui, le manque de sommeil vous a gagné ! 😴

 

Le manque de sommeil et ses conséquences

Les problèmes de sommeil peuvent créer bien des soucis au quotidien. Outre les somnolences, on remarque des problèmes d’irritabilité chez les dormeurs qui ont une mauvaise qualité de sommeil (ou du moins, un sommeil agité).

Un insomniaque va être continuellement fatigué, aura du mal à se concentrer, l’anxiété prendra facilement le dessus, il manquera de vigilance et d’énergie, ce qui peut poser des problèmes dans sa vie professionnelle et personnelle, et amener parfois à des états dépressifs.

Lorsque vous ne bénéficiez pas d’assez d’heures de sommeil, votre système immunitaire est fragilisé et c’est la porte ouverte à bon nombre de maladies. Alors, venons-en aux solutions !

 manque de sommeil

Le manque de sommeil : 2 solutions pour en venir à bout 

Lorsqu’on parle de manque de sommeil, on pense que le problème ne se trouve pas dans le temps d’endormissement. On imagine que les dormeurs n’ont pas de difficultés à trouver le sommeil, puisqu’ils somnolent n’importe où ! Hé bien c’est faux, et c’est là tout le paradoxe : certains ont tout le temps envie de dormir, mais n’arrivent pas à entrer dans le sommeil profond, ni dans le sommeil paradoxal. Ils récupèrent mal et ne reçoivent pas la mélatonine dont ils ont besoin.

Les causes peuvent être multiples : apnée du sommeil, ronflement, syndrome des jambes sans repos, hormones, mauvaises habitudes alimentaires, rythme de vie bousculé…

Voici nos meilleurs conseils pour mieux dormir et s’endormir facilement.

Appréhender le moment de se coucher avec sérénité

L’idée, c’est de mettre son esprit et son corps en condition. Le problème des personnes qui manquent de sommeil, c’est qu’elles ont peur d’aller au lit et de ne pas trouver le sommeil. Elles se retrouvent donc stressées au moment du coucher, tournent dans leur lit, et s’éloignent encore plus du sommeil. Alors, 1 heure avant d’aller vous coucher (à la même heure tous les soirs), fixez-vous une routine :

  • Dites au revoir aux écrans (et aux aliments contenant de la caféine, on ne le répètera jamais assez) et bouquinez environ 20 minutes ;
  • Adonnez-vous à quelques exercices de respiration abdominale durant 5 minutes ;
  • Méditez pendant 10 minutes ;
  • Pendant 15 minutes, relaxez vos muscles des mains, puis des bras, des épaules, de la nuque, puis des jambes. Cette petite activité physique vous aidera à détendre, une par une, toutes les parties de votre corps.

De cette façon, vous êtes reposé avant même d’aller au lit, prêt à bien dormir !

Faire la check-list du sommeil

Pour bien dormir et profiter de phases de sommeil régulières, en dehors de l’état d’esprit, il y a des points à travailler. Votre environnement doit être optimal ; si vous le négligez, vous aurez du mal à bénéficier d’un bon sommeil, et Morphée ne fera que passer furtivement !

  1. Pour mieux dormir, baissez la température de votre chambre la nuit, et maintenez-la entre 18 et 20 degrés ;
  2. Pour que votre horloge biologique interne vous suive, faites baisser l’intensité lumineuse de votre chambre peu à peu jusqu’au coucher, jusqu’à obscurité totale ;
  3. Vérifiez que votre pièce a bien été aérée : la qualité de l’air que vous respirez est primordiale pour bien dormir. Si vous ne l’avez pas fait le matin, faites-le avant de vous coucher (et cela diminuera la température de votre chambre par la même occasion) ;
  4. Vos draps sont-ils propres ? C’est-à-dire lavés depuis moins de deux semaines ;
  5. Votre oreiller est-il propre ? Oui, c’est bel et bien là que vous poserez votre tête, il est donc essentiel de vous en préoccuper ! Alors, assurez vous que votre taie, et éventuellement votre sous-taie d’oreiller, soient propres et traités anti-acariens et antibactériens ! Bien entretenir son oreiller est primordial ;
  6. Votre oreiller est-il adapté ? Lorsque vous êtes couché, faites le test, et vérifiez que votre colonne vertébrale et votre nuque sont parfaitement alignées. Si ce n’est pas le cas, il est temps d’aller choisir un oreiller ergonomique qui correspond à votre morphologie et à vos habitudes de sommeil ! Si vous ne savez pas par où commencer, allez vite faire notre test en 7 questions!

 --

Ça y est, vous y êtes : vous avez toutes les clés en main pour lutter contre le manque de sommeil ! Puisque maintenant vous savez à quel point un mauvais sommeil peut être nuisible pour votre santé, ne perdez plus de temps, et adoptez votre nouvelle routine : pour retrouver le sommeil de façon naturelle et éloigner le plus possible les somnifères, c’est par là qu’il faut commencer ! 😊