mieux dormir ; sommeil réparateur

Comment mieux dormir et bénéficier d'un sommeil réparateur : nos solutions concrètes !

Pour trouver un sommeil réparateur et réussir à bien dormir, il y a quelques conseils que l’on connaît tous : éviter la caféine avant d’aller se coucher, proscrire les repas trop riches le soir, limiter les écrans… Lorsqu’on souffre d’insomnie ou de troubles du sommeil et que l’on recherche des solutions pour lutter contre eux, on ne trouve que des astuces pour maîtriser et favoriser la phase d’endormissement. Et ensuite, advienne que pourra… Et si on pouvait également maîtriser son sommeil toute la nuit ? Y a-t-il des solutions ? Quels sont les vrais secrets pour mieux dormir et bénéficier d’un sommeil qui régénère votre corps ?

 

Pourquoi avoir un sommeil réparateur est-il si important ?

73% des français déclarent se réveiller au moins une fois la nuit. Ces interruptions durent de 10 minutes à 30 minutes ou plus, et l’on parle alors d’insomnie. Peut-être vous est-il déjà arrivé de vous réveiller le matin et d’être fatigué. Vous sentez que votre nuit n’a pas vraiment apporté tous les bienfaits qu’elle aurait dû, et vous savez que votre journée va être compliquée. Mais parfois, vous ne ressentez pas directement physiquement les effets dévastateurs d’un mauvais sommeil. Pourtant, il agit sur notre corps entier !

Bien dormir pour être en forme (évidemment)

Oui, pas besoin d’être très malin pour comprendre qu’un mauvais sommeil ne vous permet pas de vous reposer correctement. Mais connaissez-vous les réels effets du manque de sommeil sur votre corps ? Pour commencer, voici un chiffre alarmant : moins de 5 heures de sommeil par nuit augmenterait de 48 % le risque d’infarctus, et de 15 % celui de subir un AVC.

Dormir garde donc votre cœur en bonne santé, mais il renforce également votre système immunitaire ! Pendant les différents stades de votre sommeil, votre organisme fait ainsi le plein d’énergie. C’est également le moment où il emmagasine les informations qu’il a reçues dans la journée.

Pendant que vous dormez, votre corps se restaure. Et il n’est pas le seul…

Mieux dormir pour un cerveau en pleine santé

Oui, en plus d’avoir un corps régénéré, en dormant, vous chouchoutez également votre cerveau ! Durant votre sommeil, en réalité, vous le nettoyez. Vous éliminez les déchets (les toxines) qui s’accumulent durant vos périodes d’éveil.

Lorsque vous dormez, vous donnez également à votre cerveau la possibilité de faciliter l’apprentissage. Afin de consolider les souvenirs que vous avez cumulés au cours de la journée, le cerveau doit effectuer un tri de ces informations : durant la nuit, il stocke les éléments importants, et se débarrasse des détails inutiles. Lors de votre sommeil, votre mémoire est alors boostée !

Dormir pour réguler votre humeur

Vous avez sans doute déjà pu le remarquer… Lorsque vous êtes fatigué, vos émotions vous dépassent un peu. Vous êtes parfois un peu ronchon, stressé, frustré, vous pleurez pour des détails insignifiants, vous riez nerveusement… En bref, votre corps est plus vulnérable et les sautes d’humeur rythment votre quotidien. Eh bien c’est tout simplement parce que le sommeil régule l’humeur ! Alors lorsque vous dormez suffisamment et que votre sommeil est vraiment régénérant, l’organisme est plein d’énergie, ce qui vous permet de positiver.

Le sommeil pour combattre le stress et l’anxiété

Durant votre sommeil, vous évacuez le stress et l’anxiété que vous vivez lors de votre journée. Et les causes de stress sont nombreuses : travail, famille, quotidien rythmé… Les raisons d’angoisser ne manquent pas, et elles ne cessent de s’accumuler et de faire souffrir votre cerveau et votre corps. Pour ne rien arranger, l’anxiété fatigue et épuise vos ressources et fait parfois naître des maux de tête et des migraines. Les toxines et les déchets cellulaires remplissent votre organisme et doivent être vidés pendant le sommeil. Et qui plus est, le manque de sommeil épuise le corps et favorise fortement le stress. C’est le serpent qui se mord la queue ! Alors, vous devez absolument trouver des solutions pour réussir à bénéficier d’un sommeil vraiment réparateur. Et pas de panique, vous allez voir que les astuces peuvent être nombreuses.  

 mieux dormir ; sommeil réparateur

Se donner toutes les chances de bien s’endormir

Avant de bénéficier d’un sommeil réparateur, il faut évidemment réussir à s’endormir facilement. Et pour cela, de nombreuses techniques peuvent vous aider 😊

Les exercices de relaxation

Si vous êtes quelqu’un de stressé et d’anxieux, le sommeil met généralement plus de temps à venir vers vous. Avant d’aller au lit, vous pouvez vous relaxer à l’aide d’un bain chaud et d’exercices de respiration. Testez la respiration abdominale et concentrez-vous uniquement sur votre souffle pendant 5 à 10 minutes. Contre le stress et l’anxiété, vous pouvez également essayer certaines plantes, comme le ginseng, la camomille ou encore le tilleul, qui favorisent l’endormissement.

Faire du sport, mais pas n’importe quand !

Pour trouver facilement le sommeil, il est essentiel de noter que l’exercice physique a un rôle à jouer. Vous devez pratiquer une activité physique régulière afin que votre corps soit prêt à recevoir l’énergie que le sommeil va vous procurer. Vous devez essayer de trouver un sport ou une activité que vous pouvez réaliser chaque jour. Et cela peut parfois venir de détails : aller chercher le pain à vélo, aller se promener, éviter l’ascenseur… De cette façon, lorsque vous allez vous couchez, vous ressentez ce qu’on appelle la « bonne fatigue ».

En revanche, il est déconseillé de pratiquer une activité physique tardivement dans la journée. Votre corps doit être apaisé au moment où vous allez dormir, et le sport ne lui permet pas d’atteindre cet état de tranquillité. Alors, le sport, oui, mais pas tard !

 

Maîtriser son sommeil la nuit, c’est possible ?

C’est la réelle question à se poser. Généralement, pour bien dormir, on vous explique que tout se joue dans la phase avant l’endormissement. Et s’il est vrai que cela joue, il y a d’autres secrets pour vous aider à dormir paisiblement tout au long de la nuit, et éviter ainsi des ruptures dans votre cycle de sommeil.

Choisir la bonne position

Lorsqu’on parle de choisir la bonne position, il ne s’agit pas de repenser votre façon de dormir. Que vous dormiez sur le ventre, sur le dos ou sur le côté, voici l’objectif que vous devez avoir :

Toujours aligner votre colonne vertébrale à votre nuque.

Et pour ça, le secret, c’est l’oreiller. Vous devez le choisir de qualité, et adapté à votre position de coucher. Si vous dormez sur le ventre, tournez-vous vers des oreillers ergonomiques qui épousent la forme de votre tête et qui sont plutôt fins.

Si vous dormez sur le côté, choisissez des oreillers plus volumineux (au moins 9 centimètres d’épaisseur) afin de maintenir votre colonne vertébrale alignée avec votre nuque.

Si vous avez l’habitude de dormir sur le dos, vous pouvez choisir votre oreiller ergonomique plus bas que si vous dormiez sur le côté, mais il doit tout de même être suffisamment épais.

Chouchouter vos cervicales

On y pense peu… et pourtant ! C’est là la clé pour bénéficier de cycles de sommeil réguliers et imperturbables. Vous devez réussir à prendre soin de tout le haut de votre corps. Vos cervicales ont sans doute déjà été victimes d’un mauvais matelas ou d’un mauvais oreiller (et parfois même des deux). Puisque ce sont vos vertèbres cervicales qui maintiennent votre tête, vous devez choisir un oreiller qui la soutient parfaitement. Sans quoi, c’est à vos cervicales de faire tout le travail, et elles ne pourront pas se détendre correctement… Car on ne va quand même pas laisser les cervicales travailler aussi la nuit ! Durant votre sommeil, et pour vraiment bénéficier d’une nuit réparatrice, tout votre organisme doit se relaxer et relâcher la pression.

Réussir à se relaxer

Pour trouver le sommeil, il faut se relaxer, il faut réussir à se détendre afin d’évacuer le stress. Facile à dire, n’est-ce pas ? L’objectif, c’est que vos muscles du crâne, des cervicales et des épaules soient totalement relâchés, détendus, apaisés. Aucun point de pression ne doit se faire ressentir ! Faites le test, lorsque vous êtes couché dans votre position de sommeil habituelle. Fermez les yeux, et laisser tous les muscles de votre corps aller, de la tête aux pieds. En général, les points de pression interviennent au bas du dos, aux épaules ou à la nuque. Si vous en ressentez un, il faut agir !

Les oreillers ergonomiques, en proposant des mousses à mémoire de forme, éliminent ces points de pression. Ils permettent à votre tête d’être enveloppée dans l’oreiller car ils s’adaptent aux formes de la tête et du cou.

 

Rechercher le confort

Oui, encore une fois, cela semble logique. Mais le reflexe, lorsqu’on parle de confort pour les dormeurs, c’est de penser que ça tient essentiellement à la souplesse du matelas et de l’oreiller. Eh bien c’est en réalité un peu plus complexe que ça ! En fait, c’est une bonne combinaison des deux qu’il faut. Et puisqu’il est plus simple de changer d’oreiller que de matelas, vous allez devoir analyser la souplesse de votre matelas, pour choisir LE bon oreiller qui s’y adaptera, et vous fera bénéficier d’un sommeil réparateur.

Car plus votre matelas est souple, plus votre corps aura tendance à s’y enfoncer. Et sur un matelas plus ferme, vos épaules s’enfonceront peu : vous aurez donc besoin d’un oreiller qui sera plus épais afin de combler un espace plus important entre l’épaule et la nuque.

---

Pour bien dormir et bénéficier d’un sommeil réparateur, les solutions ne se limitent pas à favoriser la phase d’endormissement. En réalité, c’est une combinaison de plusieurs facteurs qui ont un rôle à jouer avant et pendant le sommeil. Le choix de l’oreiller a donc une place centrale dans

l’apaisement de vos nuits. Pour bien le choisir et ne pas vous laisser submerger par la quantité d’informations sur les oreillers ergonomiques, faites le test et découvrez quel oreiller vous aidera à mieux dormir. Morphologie, habitudes de sommeil, confort apprécié : chaque détail compte !

Soyez le premier à commenter

Tous les messages sont validés avant d'être publiés