Dormir sans oreiller - Mon oreiller et moi

Dormir sans oreiller : bonne ou mauvaise idée ?

Les personnes qui dorment sans oreiller peuvent être un mystère ! Vous en faites partie, ou vous êtes sur le point de peut-être vous y mettre et vous vous demandez si c’est vraiment approprié pour votre corps ? Pour bien dormir, a-t-on nécessairement besoin d’un oreiller ? Regardons de plus près si cette idée étonnante n’entrave pas le sommeil et vous permet de vraiment mieux dormir ! 👇

 

Qu’en pensent les professionnels de santé ?

Pour commencer, il est important de savoir que pour dormir correctement, tout en prenant grand soin de votre corps, vous devez respecter une règle : votre colonne vertébrale et votre nuque doivent être alignées. Pour avoir un bon sommeil, c’est indispensable.

Les kinésithérapeutes et les ostéopathes sont unanimes : l’objectif d’un bon oreiller, c’est de soutenir convenablement votre nuque afin que celle-ci ne ressente pas la moindre tension lorsque vous êtes couché. Si la région cervicale est tendue lors de votre sommeil, c’est à ce moment-là que naissent des cervicalgies, les tensions musculaires, les courbatures, les torticolis et même des maux de dos (tant au niveau du haut du dos que du bas du dos et du niveau lombaire). Et ces maux, puisqu’ils sont récurrents, pourront également causer certains troubles du sommeil, rendant plus difficile la phase d’endormissement et faisant même parfois naître des problèmes d’insomnie.

Alors, lorsqu’on dort sur le côté, par exemple, on aura du mal à respecter la courbure naturelle de notre cou si l’on n’utilise pas d’oreiller pour soutenir notre tête. Dans le cas où cette position de couchage est la vôtre, la solution est de se tourner vers un oreiller volumineux, d’une épaisseur d’environ 9 cm, qui va soulager votre cou durant la nuit.

Si vous dormez sur le dos, cette courbure naturelle aura également du mal à être respectée sans oreiller : le creux de votre nuque ne sera pas soutenu, ce qui pourra faire naître certaines tensions. Le rôle de l’oreiller sera de surélever votre tête pour éviter le moindre problème au niveau du cou, des épaules et du dos.

 Dormir sans oreiller - Mon oreiller et moi

Je dors sur le ventre : dormir sans oreiller est-il adapté ?

La seule position où dormir sans oreiller pourrait être acceptable, c’est lorsque vous dormez sur le ventre. En effet, dans cette position, si vous choisissez un oreiller trop volumineux ou même trop dense, c’est la porte ouverte aux problèmes cervicaux.

Et puisque la majorité des Français est équipée d’oreiller carré, les épaules se retrouvent parfois sur l’oreiller, ce qui aggrave les problèmes.

Alors, les dormeurs qui s’allongent sur le ventre doivent impérativement se tourner vers des oreillers rectangulaires (et d’ailleurs, tous les dormeurs du monde devraient se tourner vers des oreillers rectangulaires), plats et idéalement à mousse à mémoire de forme. Grâce à cette technologie, l’oreiller prend doucement la forme de votre tête, et la mousse viscoélastique et thermosensible aide à respecter la courbure naturelle de votre nuque.

En bref, si vous n’avez qu’une règle à retenir : mieux vaut ne pas avoir d’oreiller du tout, plutôt que d’avoir un oreiller de mauvaise qualité qui ne respecte pas ces critères. Attention d’ailleurs aux oreillers à mémoire de forme pas chers, qui bien souvent cachent des dangers qu’il est important de connaître.

 

Ronflements : attention à la nuit de sommeil sans oreiller

On vous en avait déjà parlé dans un précédent article sur la respiration lors du sommeil, les ronflements et le choix de l’oreiller sont intimement liés. Effectivement, les troubles respiratoires du sommeil peuvent avoir un lourd impact sur la qualité du sommeil et donc sur votre santé.

Les apnées du sommeil (incapacité de respirer à cause de l'obstruction temporaire du pharynx) empêchent le sang de bénéficier de suffisamment d’oxygène et donc aux cellules de se régénérer.

Les ronflements, quant à eux, touchent plus de 60 % de la population ! Ces problèmes de respiration sont un problème tant pour le dormeur que pour son partenaire, dont la nuit et le sommeil réparateur peuvent être gravement troublés.

Alors, pour lutter contre eux, les oreillers ergonomiques permettent de travailler la parfaite inclinaison et la courbure de votre corps, pour vous aider à trouver la meilleure position possible. De cette façon, votre tête est légèrement surélevée, ce qui vous permet d’adopter la position idéale pour respirer convenablement.

Dormir sans oreiller peut donc être une mauvaise idée pour les personnes qui sont sujettes aux ronflements. Votre tête se met dans une mauvaise position, et vous n’êtes pas en mesure de respirer de façon appropriée.

--

Oui, dormir sans oreiller peut être une solution intéressante si vous possédez déjà un oreiller qui vous cause plus de mal que de bien. Si vous dormez sur le ventre, cette solution peut effectivement vous permettre de maintenir un bon alignement de votre tête, nuque et colonne vertébrale. Mais pour les personnes qui dorment sur le côté, sur le ventre, les personnes souffrant de problèmes aux cervicales, et celles qui ont tendance à ronfler, il est peut-être temps de vous lancer dans la quête d’un bon oreiller à mémoire de forme ! Bien choisir sa literie, c’est finalement la base pour réussir à se relaxer et trouver un sommeil paisible afin d’être en forme ! 😊