Inversion de la courbure cervicale | Mon oreiller et moi

Inversion de la courbure cervicale : comment agir ?

Le rachis cervical est la partie supérieure de la colonne vertébrale. Il s’étend de la base du crâne, jusqu’au bas du cou. Constitué de 7 vertèbres cervicales, le rachis cervical présente, chez certaines personnes, une courbure inversée. Naissent alors de nombreuses douleurs, parfois difficiles à traiter. Essayons de comprendre d’un peu plus près comment naissent ces maux, quels en sont les symptômes, et comment les soulager 😌.

 

Les causes des inversions de la courbure cervicale

Une bonne courbure de la colonne cervicale, c’est une courbure qui varie entre 36° à – 15°. Lorsqu’une personne souffre d’inversion de la courbure cervicale, cela signifie en réalité qu’elle ne rentre pas dans cette norme.

Les inversions de la courbure cervicales peuvent être liées à plusieurs facteurs. Les chocs traumatiques, tels que les accidents de voiture ou encore les chutes violentes, sont susceptibles de causer ce type de pathologie. Il s’agit du fameux « coup du lapin » par exemple, qui entraînera alors diverses douleurs et raideurs articulaires, parfois handicapantes.

 

Consulter un médecin pour ses douleurs cervicales

Pour bien comprendre les effets de l’inversion de votre courbure cervicale sur votre corps et la soulager, un diagnostic précis doit être posé. Il aidera votre médecin à traiter avec justesse vos douleurs, engourdissements et raideurs.

Etape 1 : Pour bien traiter les douleurs cervicales liées à l’inversion de votre courbure, vous devrez dans un premier temps essayer d’observer dans quelles circonstances la douleur au cou apparaît, ainsi que ses horaires.

Etape 2 : Définissez également quel trajet suit la douleur. Est-ce qu’elle nait de l’épaule, remonte le long du cou jusqu’à la tête ? Impacte-t-elle aussi votre bras ? Soyez exhaustif et le plus précis possible, en indiquant quels muscles sont contractés, raides, engourdis ou douloureux. Précisez si vous ressentez un handicap, un inconfort ou une gêne lors de mouvements particuliers, au travail ou dans votre vie quotidienne.

Etape 3 : Notez l’intensité de chaque douleur, à chaque zone du corps, sur une échelle de 1 à 10.

Etape 4 : Si vous prenez un traitement anti-inflammatoire, précisez son efficacité sur chacune des zones soumises à la douleur.

Etape 5 : Notez tous vos symptômes, dans les moindres détails (et c’est justement notre point suivant !).

Inversion de la courbure cervicale | Mon oreiller et moi

Les symptômes de l’inversion de la courbure cervicale

L’inversion de la courbure cervicale n’est pas anodine, et peut avoir de lourdes conséquences sur le quotidien des personnes qui en souffrent.

Attardons-nous tout d’abord sur les migraines : une récente étude menée par la revue scientifique Physiotherapy associe la survenue d’épisodes de céphalée et la courbure cervicale du patient. En effet, les tensions ressenties à cause de la courbure cervicale entraînent des douleurs qui se prolongent le long du cou, et irradient jusqu’à provoquer des maux de tête.

Au-delà de ces migraines, l’inversion de la courbure cervicale entraîne des raideurs, des torticolis, des cervicalgies, des contractures au niveau du cou, des épaules et des membres supérieurs, des réactions inflammatoires…

En résulte pour le patient une douleur quotidienne, qui peut être très largement accentuée par une mauvaise posture, le port de charges lourdes, ou des positions débout longues et répétées.

 

Quelles solutions ?

Les séances de kinésithérapie, de physiothérapie ou d’ostéopathie sont largement recommandées pour traiter ce type de pathologie. La chiropraxie peut également soulager les troubles intervenant au niveau de la colonne vertébrale et doivent être envisagées. Les massages des points de pression peuvent également vous apaiser et calmer vos souffrances. En outre, le port d’un collier cervical peut également soulager les douleurs en reposant les muscles de votre cou.

Si vous présentez une inversion de la courbure cervicale, prêtez également une attention toute particulière au choix de votre literie, et plus particulièrement de votre oreiller. L’intérêt, c’est de réussir à aligner correctement votre tête avec votre nuque et votre colonne vertébrale, pour justement respecter la courbure naturelle. Avec un bon maintien, vous soulagez vos épaules et votre cou, qui peuvent parfaitement se relâcher. De cette façon, aucune pression n’est ressentie sur vos cervicales, et vous atténuez mieux les douleurs et les migraines qui peuvent découler de votre inversion de courbure.

L’idée, c’est alors de choisir un coussin qui respecte votre musculature, vos articulations, votre morphologie et votre position de couchage. Et puisque ce n’est pas forcément simple, voici un petit test de 7 questions pour vous guider.

La mousse à mémoire de forme est alors indiquée, et vous permettra véritablement de détendre tout le haut de votre corps, afin de soulager les raideurs au niveau de la région cervicale.

--

Si vous souffrez de douleurs cervicales et que vous suspectez une inversion de la courbure cervicale, il est essentiel de consulter un médecin afin qu’il puisse rapidement poser un diagnostic et vous proposer des solutions pour calmer vos douleurs. Dans certains cas, des anti-inflammatoires peuvent être prescrits, et vous aideront à apaiser vos peines au quotidien. Et chaque jour, pensez à prendre soin de votre posture et limitez le port de charges lourdes pour ne pas aggraver votre peine !