oreiller mémoire de forme morphologie

Oreiller à mémoire de forme : le choisir en fonction de sa morphologie

Un oreiller à mémoire de forme ne se choisit jamais au hasard. C’est en effet un petit investissement, et quitte à mettre le prix pour avoir un oreiller qui prend soin de nos cervicales, autant être bien informé avant, pour savoir vers lequel se tourner. Puisque l’enjeu (passer de bonnes nuits) est de taille, et que le marché est grand, vous devez trouver une solution pour vous diriger vers LE bon oreiller. Et l’astuce, c’est de le choisir en fonction de votre morphologie ! Alors, voyons vite comment procéder, en deux étapes seulement !

 

Etape 1 : quelle est votre morphologie ?

Quand on cherche le meilleur oreiller ergonomique, on entend beaucoup parler de la qualité de la mousse à mémoire de forme viscoélastique, de la densité, ou encore de la forme rectangulaire. Mais pourtant, on occulte un point essentiel : la morphologie du dormeur.

Alors, pourquoi parler de morphologie pour choisir un oreiller ergonomique ? Et bien tout simplement parce qu’en fonction de votre carrure, vous devrez opter pour un oreiller plus ou moins ferme et plus ou moins épais. De façon générale, on devra donc prendre en compte la largeur de vos épaules pour trouver l’oreiller qui vous correspond le plus.

Et cet oreiller devra alors remplir deux objectifs :

  • Aligner votre nuque et votre colonne vertébrale,
  • Vous offrir un maintien suffisant (pas trop, ni trop peu).

Et évidemment, ces conditions peuvent être remplies si vous respectez votre carrure !

Alors, quelle carrure avez-vous ?

Avez-vous les épaules larges ? On entend par « large » les carrures L-XL.

Avez-vous les épaules fines ? C’est le cas des carrures S-M.

 oreiller mémoire de forme morphologie

Etape 2 : quel oreiller pour quelle morphologie ?

En fonction de votre réponse, voici les critères qui doivent être une priorité durant le choix de votre oreiller.

Le bon oreiller pour les personnes corpulentes

Les personnes corpulentes doivent impérativement se tourner vers des oreillers épais. Car oui, plus vos épaules seront larges, plus l’oreiller que vous choisirez devra être haut. Et attention également à bien intégrer le rôle du matelas ici. Plus votre matelas est souple, plus votre corps s’y enfonce. Un même oreiller donnera alors la sensation d’être plus épais sur un matelas souple que sur un matelas ferme !

Dans la même logique, sur un matelas plus ferme, vos épaules s’enfonceront peu : en fonction de votre carrure, vous aurez alors besoin d’un oreiller plus épais afin de combler un espace plus large entre l’épaule et la nuque. A noter également que les carrures larges (L ou XL) se dirigeront vers des soutiens plus fermes.

Le bon oreiller pour les personnes fines

Les carrure fines (XS-S) devront se tourner vers des oreillers plutôt fins, toujours afin de maintenir un alignement parfait entre la nuque et la colonne vertébrale. Elles privilégieront les oreillers dont l’accueil est moelleux pour que le maintien ne soit pas trop rude, et que tout le corps puisse se détendre efficacement.😊

Dans le même objectif, les carrures standard (M) pourront, quant à elles, se diriger vers des niveaux de fermeté mi-ferme pour que la tête soit maintenue de façon adaptée !

 

Opter pour l’essai à la maison

On l’a vu, l’oreiller ergonomique n’a d’intérêt que s’il est choisi en fonction de votre morphologie, et également en fonction du matelas que vous avez. C’est une juste combinaison matelas/oreiller qui pourra prendre soin de votre corps en s’adaptant sur mesure à votre carrure ! En cela, on comprend bien que cela ne suffira pas d'essayer votre oreiller en magasin. Puisqu’en magasin, vous n’êtes pas en condition réelle, et vous ne pourrez pas savoir si votre coussin ergonomique matchera avec votre matelas. Il pourra donc avoir l’air confortable et adapté, alors qu’il n’en sera rien lorsque vous rentrerez chez vous. Et alors, place à la désillusion !

Alors la solution, c’est d’opter pour les essais de 30 jours. Vous choisissez l’oreiller qui vous correspond, et vous le testez chez vous, dans votre lit douillet. De cette façon, vous pourrez comprendre si oui ou non, il prend soin de vos cervicales, de vos épaules, de votre dos et de vos vertèbres comme il se doit ! Et si ce n’est pas le bon ? Vous le renvoyez, et vous en choisissez un plus ou moins ferme et plus ou moins épais !

--

Pour prendre soin de vos cervicales, c’est votre morphologie qu’il faut écouter. Dans cette quête du sommeil réparateur, c’est bien elle qui fera la différence. Et lorsque vous avez intégré cette variable, place aux autres critères à prendre en considération : définissez quelle position vous adoptez pour dormir, combien d’heures vous dormez par nuit, quel niveau de souplesse vous aimez, si vous avez des allergies, des problèmes de transpiration la nuit… Car oui, toutes ces dimensions comptent pour choisir le bon oreiller. Pour faire simple, commencez par réaliser ce test en 7 questions et découvrez quel oreiller est fait pour vous !

Soyez le premier à commenter

Tous les messages sont validés avant d'être publiés