trouble du sommeil

Trouble du sommeil : 3 étapes pour les comprendre et leur dire au revoir !

Les personnes qui souffrent de troubles du sommeil sont de plus en plus nombreuses. En effet, selon certaines études, 16 % des français déclarent souffrir d’insomnie, et 17 % de troubles du rythme du sommeil. Pourtant capital pour notre santé, le sommeil est souvent laissé au hasard. On pense qu’en allant se coucher après une bonne journée, il viendra comme par enchantement… Mais non : le sommeil, ça se travaille ! 

 

Etape 1 : 10 questions pour savoir si vous souffrez de troubles du sommeil

La première étape afin de combattre vos troubles du sommeil, c’est de savoir si vous en avez bel et bien ! Alors, voici un petit test de 10 questions afin de tout savoir de vous 😊

Question 1 : Avez-vous des difficultés pour vous endormir le soir, avez-vous un sommeil lent ?

Question 2 : Vous réveillez-vous souvent durant votre nuit de sommeil ?

Question 3 : Avez-vous des problèmes de concentration ?

Question 4 : Est-ce que vous vous réveillez longtemps avant que le réveil ne sonne ?

Question 5 : Avez-vous le sentiment d’avoir un sommeil superficiel et de ne pas entrer ou peu dans le sommeil paradoxal et dans le sommeil profond ?

Question 6 : Durant vos journées, vous sentez-vous fatigué, ressentez-vous des phases de somnolence diurne ?

Question 7 : Durant vos journées, vous sentez-vous irritable, anxieux ?

Question 8 : Vos problèmes de sommeil interviennent-ils plus de trois jours par semaine ?

Question 9 : Avez-vous du mal à vous réveiller le matin ?

Question 10 : Vous arrive-t-il de vous réveiller avec des tensions au niveau des cervicales ?

Accordez un point à chaque OUI que vous répondez.

Si vous avez plus de 5 points, alors vous souffrez de troubles du sommeil, de manque de sommeil ou encore de troubles du rythme du sommeil. Alors, venons-en désormais au plus important : réussir à maîtriser ses troubles du sommeil avec des solutions simples !

 trouble du sommeil

Etape 2 : reconnaître vos troubles du sommeil avec l’agenda de sommeil

Avant de tester mille et une (mauvaises) solutions pour combattre vos troubles du sommeil, ou encore de vous ruer sur les somnifères (!!!), il est important de mettre des mots sur ce qu’ils sont. Souvent, c’est cette phrase qui revient chez les dormeurs :

« Je dors mal, mais je ne sais pas pourquoi ».

  • Est-ce que vous souffrez d’insomnie ? Vous n’arrivez pas à trouver le sommeil, votre temps d’endormissement dépasse parfois plusieurs heures. Vos heures de sommeil profond sont alors réduites.
  • Est-ce que vous souffrez du syndrome des jambes sans repos ? Vous ressentez alors des fourmillements, des picotements et des sensations de brûlure dans les jambes lorsque vous essayez de vous détendre.
  • Est-ce que vous souffrez de cauchemars qui vous réveillent et rendent votre retour au sommeil difficile ?
  • Avez-vous des terreurs nocturnes ? Durant votre sommeil, vous vivez des crises avec des pleurs, des cris, et vous avez du mal à vous rendormir.

Pour bien vous comprendre, la solution, c’est de tenir un agenda du sommeil.

Pendant un mois, vous allez observer votre sommeil en notant l’heure à laquelle vous allez vous coucher, et celle à laquelle vous vous endormez (approximativement, évidemment). Puis, inscrivez chaque détail : avez-vous un sommeil agité ? Vous arrive-t-il de vous réveiller ? Combien de fois ? Combien de temps ? Avez-vous fait des cauchemars ? Quel est votre temps de sommeil ? Chaque détail compte ! Pour finir, donnez une note de 1 à 10 à la qualité de votre sommeil.

En comprenant exactement ce qui cloche, vous saurez sur quoi agir, et retrouverez un bon sommeil ! 😴

 

Etape 3 : Lutter contre le stress, ce coupable !

Eh bien oui, le mot est lâché, nous connaissons le coupable : c’est le stress. 😟

Il est au cœur de la plupart des troubles du sommeil, c’est lui qui vous empêche de bien dormir ! La mauvaise nouvelle, c’est que ses conséquences sur la santé sont si multiples que nous aurions du mal à toutes les énumérer. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des solutions pour qu’il arrête enfin de vous gâcher la vie. Au revoir irritabilité et troubles de l’humeur, bonjour détente !

Pour retrouver de bonnes phases de sommeil, pour vous endormir rapidement et pour des cycles de sommeil réguliers, apaisez-vous !

La relaxation musculaire

Avant d’aller vous coucher, vous devez mettre votre corps en condition. Chaque soir, durant 15 minutes, dans votre chambre, couché ou assis, contractez puis décontractez plusieurs groupes de muscles : commencez par les mains, les avant-bras, les bras, les épaules, la nuque, les jambes, le front, le ventre…

Durant 5 secondes, vous contractez, puis durant 5 secondes, vous décontractez. De cette façon, vous évacuez les tensions, et mettez votre corps en condition pour dormir.

L’artillerie lourde pour une meilleure qualité de sommeil

Qui dit nuit, dit literie. Sauf si vous avez l’habitude de dormir à même le sol… ce qui pourrait d’ailleurs expliquer beaucoup plus facilement vos troubles du sommeil !

La literie joue un rôle essentiel dans la qualité du sommeil profond. Le matelas, qui doit être changé tous les 10 ans, doit prendre soin de votre corps. Dans la même optique, attention à être certain que vous ne misez pas tout sur lui : car c’est bel et bien l’oreiller qui est au cœur d’un sommeil de qualité. Il lutte même contre le stress ! En effet, en décontractant vos cervicales et en les soutenant parfaitement, il permet à votre tête de se relâcher entièrement. Les oreillers ergonomiques à mousse à mémoire de forme, en prenant cela très à cœur, pourraient bien adoucir vos nuits !

--

Le stress est sournois, aux aguets ! Alors, pour bien dormir, aujourd’hui, on se concentre sur lui, et on commence par comprendre ses troubles du sommeil. Et pour bien choisir votre oreiller ergonomique, ne laissez rien au hasard : testez vos habitudes de sommeil en 7 questions et trouvez celui qui vous apaisera enfin ! Fini le mauvais sommeil : votre horloge biologique vous dit merci 😊