Densité oreiller : comment la choisir ?

Densité oreiller : comment bien la choisir pour mieux dormir ?

Vous avez décidé de vous lancer, et de changer d’oreiller ! Oui mais cette fois-ci, vous aimeriez trouver un oreiller qui vous chouchoute, et qui vous aide à poser votre tête dans un cocon de douceur. Un cocon dans lequel vous vous sentirez parfaitement à l’aise, pour prendre soin de votre sommeil réparateur. Afin de vous accompagner dans cet objectif, la densité de l’oreiller est un critère central. Mais alors, qu’est-ce qui se cache vraiment derrière cette notion ? À quoi correspond la fameuse densité indiquée sur l’étiquette de certains oreillers ? Parle-t-on de fermeté ? Et si oui, alors, vaut-il mieux opter pour un oreiller moelleux ? Un oreiller ferme ? Comment trouver la bonne densité d’oreiller ? Comment cette fameuse densité se calcule-t-elle selon les différentes technologies d’oreiller ? On vous dit tout !

 

La densité d’oreiller selon votre garnissage

Avant de commencer à parler densité d’oreiller, il est essentiel de se mettre d’accord sur quelques points fondamentaux. Lorsque vous achetez un oreiller, une densité est indiquée sur la fiche produit de votre coussin. Cette dernière sera différente selon le garnissage de votre oreiller.

Pour un oreiller en mémoire de forme : ce chiffre est exprimé en kg/m³, mais en réalité, elle  ne détermine pas le niveau de souplesse ou de fermeté de votre oreiller, mais le niveau de qualité. La règle à retenir est la suivante : plus il y a de matière par centimètre, meilleure sera la résilience de la mousse et donc, la qualité de l’oreiller. Une mousse à mémoire de forme qui a une densité élevée sera de bonne qualité, et plus solide. Autrement dit, cette dernière reprendra parfaitement sa forme initiale lorsque vous enlèverez votre tête de l’oreiller. Et si la densité n’est pas bonne, la mémoire de forme pourra alors garder l’empreinte de votre tête : on parle ici d’affaissement.

Cela signifie donc que grâce à une bonne densité, non seulement la mousse évoluera  mieux dans le temps, mais en plus, elle vous offrira un soutien optimal en épousant parfaitement les courbures de votre nuque afin d’éviter les points de pression.

Pour autant, notez qu’un oreiller d’une densité de 50 kg/m³ pourra vous apporter un accueil souple, là ou un autre pourra vous apporter un accueil mi- ferme, et un autre, un accueil ferme : cette fermeté dépendra avant tout la manière avec laquelle la mousse sera travaillée au moment de la fabrication.

Pour un oreiller synthétique : dans les cas d’oreillers composés de fibres polyester, plus la densité sera élevée, plus l’oreiller sera garni et donc, plus son poids sera important :

  • Vous souhaitez un oreiller synthétique moelleux ? Sélectionnez un oreiller avec un poids entre 600 g et 700 g ;
  • Vous rêvez d’un oreiller synthétique mi-ferme ? Optez pour un oreiller qui pèse entre 730 g et 830 g ;
  • Vous recherchez un oreiller synthétique ferme ? L’idéal sera un poids compris entre 850 g et 1,1 kg.

Pour les oreillers plumes et duvets : cette matière étant naturellement un peu plus lourde que les oreillers en fibres synthétiques, il faudra :

  • Pour un oreiller moelleux : entre 650 g et 800 g
  • Pour un oreiller mi-ferme : entre 850 g et 1 kg
  • Pour un oreiller ferme : entre 1,1 kg et 1,3 kg.

Ces chiffres, qui précisent la quantité de matière dans l’enveloppe de votre oreiller, vous indiquent donc un niveau de qualité. Et pour bien dormir, vous le savez, la qualité de votre oreiller est un élément crucial. Sans un oreiller de haute qualité, impossible d’avoir un sommeil de qualité, et impossible de recharger vos batteries comme il faut. Alors, pour trouver la bonne densité d’oreiller, voici comment procéder !

 

Les atouts d’une densité d’oreiller adaptée

Une densité d’oreiller adaptée = des cervicales chouchoutées

La densité d’un oreiller doit être analysée quel que soit le type de rembourrage qui vous attire. En effet, que vous choisissiez un oreiller en plumes et duvet, un oreiller synthétique en fibres polyester, ou encore un oreiller à mémoire de forme, vous allez devoir ouvrir l’œil !

Ainsi, optez pour un oreiller à mémoire de forme d’au moins 50 kg/m³. Si ce sont les oreillers synthétiques qui vous intéressent, optez pour un coussin d’au moins 600 g. Et enfin, si ce sont les oreillers naturels en plumes et duvet qui vous attirent, choisissez un coussin d’au moins 850 g : de cette façon, vous êtes assuré de prendre soin de vos cervicales ! Les personnes qui souffrent de cervicalgies, de torticolis, de douleurs au dos, d’inversion de la courbure cervicale, de hernie cervicale, ou encore de spondylarthrite ankylosante auront donc tout intérêt à s’attarder sur ce chiffre essentiel. En effet, elles ont besoin plus que quiconque, de pouvoir poser leur tête sur un oreiller santé qui dorlote leur corps, pour longtemps !

Une densité d’oreiller adaptée = un alignement du corps préservé

Une bonne densité d’oreiller vous permet également de préserver l’alignement de votre corps sur le long terme. En effet, lorsque vous dormez, vous devez prendre soin d’aligner votre tête à votre cou et à votre colonne vertébrale. Pour cela, il faudra sélectionner le bon poids de l’oreiller qui vous permettra d’avoir une fermeté et un soutien adapté à votre carrure (nous reviendrons plus en détail sur ce sujet un peu plus bas dans l’article !)

Cela vous permettra de profiter d’un oreiller de haute qualité, qui prendra soin de vous offrir cet alignement sur le long terme. De cette façon, vous pourrez dire au revoir aux problèmes de torsions souvent observés avec des oreillers d'entrée de gamme.

Une densité d’oreiller adaptée = un sommeil plus profond

En vous offrant un bon soutien, en prenant soin de vos cervicales, et en préservant l’alignement de votre corps, les différents garnissages haute résilience vous permettent de profiter d’un sommeil plus profond.

En effet, en gardant une bonne posture, et en permettant à votre corps de parfaitement se détendre, vous éloignez les risques de micro-réveils durant la nuit. En optant pour un oreiller de qualité, vos cycles de sommeil sont plus réguliers : si vous aviez tendance à passer de (trop) nombreuses heures en sommeil léger, et à vous réveiller fatigué au petit jour, alors il semblerait qu’opter pour un oreiller haut de gamme soit une solution intéressante. Votre sommeil profond, comme votre sommeil paradoxal, seront facilités. Résultat ? Un cerveau et un corps en pleine forme, dès le lever !

Et toute la journée, les effets du sommeil profond sauront se faire ressentir sur votre organisme et dans votre tête : vous régulerez mieux vos émotions, vous serez plus vigilant, plus motivé, plus concentré, plus productif, vos facultés d’apprentissage et votre mémoire seront décuplées. Côté santé, les bienfaits du sommeil réparateur ne manqueront pas non plus de se faire ressentir : vous éloignez les coups de fatigue d’hiver, vos défenses immunitaires seront renforcées, et les problèmes de santé tels que les maladies cardiovasculaires ou encore l’obésité et le diabète seront éloignés !

Une densité d’oreiller adaptée = un endormissement plus rapide

Oui, lorsque vous optez pour la bonne densité d’oreiller, vos capacités d’endormissement sont renforcées. En effet, un oreiller de qualité, dont la mousse prend parfaitement soin de vos cervicales, donne à votre nuque, votre tête, vos épaules mais également à tout le reste de votre corps la possibilité de se détendre. Chacun de vos muscles peut alors se relâcher, pour que vous puissiez totalement lâcher prise, et rejoindre les bras de Morphée le plus rapidement possible.

Voilà de quoi ravir les personnes qui avaient l’habitude de se tourner et de se retourner dans leur lit durant de longues minutes (voire de longues heures pour certains) avant de trouver le sommeil. Et si vous avez du mal à trouver le sommeil le soir, notre article pour lutter contre les problèmes d’endormissement pourra vous être utile ! Vous y découvrirez notamment l’importance de mettre en place un rituel du soir, et les astuces pour faire de votre chambre un sanctuaire du sommeil

 

Vous aider à trouver le bon niveau de fermeté en quelques étapes

Nous avons désormais fait le point sur ce que signifiait le terme de « densité » pour un oreiller. Mais il est essentiel de noter que, souvent, lorsque vous recherchez des informations sur la densité de votre oreiller, vous recherchez en réalité des informations sur le niveau de souplesse à adopter. Nous allons donc désormais vous guider vers le niveau de consistance adapté pour vous, selon votre morphologie, votre position de sommeil, vos problèmes de santé, mais aussi et surtout vos préférences en termes de confort !

Éplucher les avis de consommateurs

Pour bien choisir le niveau de fermeté de votre oreiller, vous pouvez tout d’abord commencer par analyser la description de l’oreiller, et vérifier également les avis de consommateurs. Attention toutefois, car la fermeté d’un oreiller est une notion assez subjective. La meilleure option reste donc de pouvoir essayer l’oreiller… et justement, certaines marques l’ont bien compris !

Trouver une marque qui vous permet de tester votre oreiller chez vous

Le vrai "plus" pour s’assurer que le niveau de fermeté d’un coussin vous convient, c’est d’opter pour une marque qui vous permet de tester votre oreiller durant plusieurs nuits, chez vous avec votre matelas, dans votre pyjama. C’est LA solution pour véritablement comprendre si l’oreiller que vous avez choisi vous offre le niveau de souplesse ou de fermeté dont vous avez toujours rêvé !

La marque Mon oreiller et moi l’a bien compris : vous pouvez tester votre oreiller durant 30 nuits chez vous, dans votre lit. Durant ce laps de temps, vous aurez tout le loisir d’observer les effets que le coussin a sur votre sommeil au jour le jour. Et si le niveau de fermeté ne vous convient pas, vous n’aurez qu’à l’échanger, ou vous le faire totalement rembourser !

Le questionnaire pour trouver le bon oreiller

Enfin, pour trouver le parfait niveau de souplesse, et vous assurer que l’oreiller pour lequel vous optez prendra bien soin de votre corps et de votre confort, vous devez faire votre choix selon plusieurs critères : la morphologie, la position de sommeil, les préférences de confort, et les éventuels problèmes de santé. Le test de 8 questions mis au point par la marque Mon oreiller et moi vous accompagne et vous aide à choisir un oreiller qui répond à ces 4 critères :

  • Votre morphologie : plus vous avez une morphologie fine, plus vous devrez vous diriger vers un oreiller souple, afin que votre nuque soit doucement accueillie, et que vos cervicales ne subissent aucun point de pression et aucune contracture. Si vous avez une morphologie M ou L, vous pourrez vous diriger vers les oreillers mi- fermes, qui prendront soin de vous apporter un meilleur soutien. Et enfin, si vous avez une morphologie XL ou XXL, vous pourrez vous diriger vers les oreillers fermes et très fermes, afin de profiter d’un maximum de maintien ;
  • Votre position de sommeil : lorsque vous dormez sur le ventre, il est déconseillé de se tourner vers les oreillers fermes. Dans cette position, vous devez éviter au maximum les points de pression, et devez accueillir votre tête et vos cervicales avec la plus grande des douceurs. Optez donc pour les oreillers moelleux et douillets ! Si vous dormez sur le dos, les oreillers trop moelleux sont quant à eux déconseillés, car votre tête pourrait trop s’enfoncer dedans, la faisant ainsi pencher trop vers l’arrière. Optez pour un oreiller mi- ferme, ou ferme, selon vos préférences. Enfin, si vous dormez sur le côté, vous pouvez choisir le niveau de fermeté qui vous séduit le plus !
  • Vos préférences : bien sûr, pour bien dormir, vos préférences de confort doivent être prises en considération. Pour réussir à vous détendre et à bien dormir, vous devez vous sentir bien sur votre oreiller. Suivez donc votre cœur : si vous savez que vous aimez les conforts doux, moelleux et légers, ne vous forcez pas à acheter un oreiller ferme !
  • Vos éventuels problèmes de santé : si vous avez des problèmes au niveau des cervicales, vous devrez opter pour un oreiller à mémoire de forme qui offrir le juste niveau de soutien. Si vous optez pour un soutien trop souple, votre nuque pourrait bouger durant la nuit, et vous perdriez votre alignement tête, nuque et colonne vertébrale. Et si vous optez pour un soutien trop ferme, les points de pression qui apparaîtront ne manqueront pas de causer du tort à votre région cervicale.

Vous l’aurez compris, la densité de votre oreiller ne se choisit pas au hasard, et le niveau de fermeté non plus ! Maintenant que vous avez toutes les cartes en mains, à vous de jouer et d’opter pour un niveau de fermeté qui correspond à vos spécificités !