100% Plumettes
Dédié aux personnes dormant sur le dos et sur le côté, l'oreiller 100 % Plumettes offre une souplesse et un maintien d'une douceur incomparable. Malléable, il accueillera votre tête et vos cervicales en douceur.

100% Plumettes

49,00€
30% Duvet
Sa fermeté n'a d'égale que sa douceur. L'oreiller 30 % duvet offre un confort idéal et un maintien exceptionnel. Il est composé à 30 % de duvet et 70 % de plumettes de canard blanc. Confectionné selon la technique de nappage qui assure cohésion et douceur.

30% Duvet

75,00€
90% Duvet
Le 90 % Duvet est idéal pour celles et ceux qui dorment sur le côté ou le ventre. Ce prestigieux duvet d'oie assure confort et souplesse au dormeur grâce à ses propriétés gonflantes exceptionnelles. La souplesse et l'adaptabilité de son duvet accueillent la tête et la nuque du dormeur en douceur, sans tension sur la colonne vertébrale et la région lombaire. 

90% Duvet

155,00€

Découvrez nos oreillers en duvet et plumes pour un sommeil en toute légèreté

Pour un niveau de confort optimal et un sommeil profond et réparateur, les oreillers en plumes et duvet sont la solution idéale. Laissez-vous charmer par ces oreillers au garnissage naturel qui n’ont qu’un seul objectif : vous offrir toujours plus de douceur !

Un gonflant incomparable

Pendant la nuit, les oreillers en plumes, plumettes et duvet vous apporteront gonflant, légèreté et moelleux. Parfois, ils œuvreront même en symbiose pour parvenir à vous apporter une parfaite qualité de sommeil. Tout comme certains oreillers synthétiques en fibres de haute qualité, les coussins en garnissage naturel se plaisent à vous offrir des nuits douillettes ! Un seul mot d’ordre : vous permettre de poser votre tête sur un nuage de douceur.

Un soutien efficace des cervicales

Les oreillers naturels en plumes et duvet d’oie ou de canard soutiennent efficacement votre tête et votre cou, tout en offrant un excellent niveau de confort. Malléables, les oreillers plumes et duvets accueillent vos cervicales en douceur, sans créer de tensions sur votre colonne vertébrale et votre région lombaire. Les oreillers naturels « Mon oreiller et moi » vous aident à lutter contre les douleurs cervicales du matin, les torsions musculaires et les contractures. Pour vous réveiller détendu et apaisé, c’est bel et bien la clé !

Une régulation thermique idéale

Les oreillers en plumes et duvet permettent une meilleure normalisation de la transpiration et facilitent la régulation thermique du corps pendant votre sommeil. Véritable "micro climat", ils offrent un confort adapté quelle que soit la saison, en vous apportant chaleur en hiver et fraîcheur en été.

Des oreillers plumes et duvet qui vous accompagnent longtemps

Les plumettes sont garantes de la fermeté et de la résilience du garnissage, procurant au produit une durée de vie supérieure aux autres dispositifs. Tous les duvets utilisés pour le garnissage de nos oreillers naturels sont d'origine européenne et sont prélevés dans le respect de la législation européenne et de l'animal. Hypoallergéniques, nos oreillers ont été scrupuleusement et minutieusement nettoyés, stérilisés et sont traités anti-acariens et antibactériens, pour vous offrir un niveau d’hygiène irréprochable, et prendre soin de votre santé.

Le prestige du duvet d’oie

Vous recherchez un oreiller qui vous offre un accueil particulièrement souple ? Pour vous permettre de vous décontracter chaque nuit, les oreillers en duvet d’oie sont parfaits. Ce garnissage prestigieux assure confort et souplesse au dormeur, grâce à ses propriétés gonflantes exceptionnelles.

Prêts à vous laisser séduire par nos oreillers naturels ?
Nous répondons à vos questions

Les oreillers en plumes font partie de la famille des oreillers naturels. En général, les plumes œuvrent en synergie avec le duvet. Plus on retrouvera de plumes dans un oreiller, plus il sera ferme. Et à l’inverse, plus on retrouvera de duvet, plus le garnissage sera léger et moelleux.

La fermeté de votre oreiller en plumes doit être choisie en fonction d’un paramètre essentiel : votre morphologie. En effet, si vous avez une carrure XS ou S, vous allez devoir opter pour un oreiller au rembourrage souple, pour qu’il accueille en douceur votre région cervicale. Les oreillers conçus en grande majorité de duvet, tels que cet oreiller 90 % duvet d’oie, seront vos alliés !

Si vous avez une carrure M ou L, vous pourrez opter pour un oreiller mi- ferme, qui maintiendra davantage vos cervicales en place durant la nuit en vous apportant un meilleur soutien. Pour cela, notre oreiller 30 % duvet saura vous séduire !

Si vous avez une carrure XL ou XXL, vous pourrez opter pour un oreiller en plumes ferme, voire très ferme : vous avez en effet besoin d’un soutien plus conséquent au niveau de la nuque ! Les oreillers constitués à 100 % de plumes pourront vous convenir.

Le choix d’un oreiller en plumes ne se fait pas au hasard. En réalité, ce choix dépend tout d’abord de votre morphologie. Plus votre carrure est fine, plus vous pourrez choisir des oreillers à l’accueil souple. Et plus vous avez une morphologie XL, voire XXL, plus il faudra rechercher du soutien avec des oreillers fermes.

Mais ce n’est pas le seul point à prendre en considération lors de votre choix : vous devez également faire attention à votre position de sommeil.

Si vous dormez sur le côté, dirigez-vous vers un oreiller volumineux, qui comble bien l’espace entre votre nuque et votre matelas. Si vous dormez sur le dos, optez pour un oreiller mi- épais, qui ne fera pas pencher votre tête ni vers l’avant, ni vers l’arrière. L’objectif : respecter l’alignement entre votre tête, votre nuque et votre colonne vertébrale. Si vous dormez sur le ventre, vous allez devoir rechercher un oreiller assez fin… Mais puisque dans la famille des oreillers naturels, c’est le volume qui est roi, vous pourrez vous tourner vers les oreillers en duvet : très souples, ils donnent à votre tête la possibilité de s’enfoncer dans l’oreiller, vous aidant à garder une bonne posture durant toute la nuit !

Enfin, faites attention, lors de votre choix, à vos problèmes de santé : si vous avez des problèmes d’allergies, il sera plutôt conseillé de vous tourner vers les oreillers synthétiques, hypoallergéniques. Si vous avez des douleurs aux cervicales le matin, des douleurs au dos, des points de pression ou des contractures, alors la mousse à mémoire de forme sera plus indiquée que les garnissages en plumes et duvet. Toutefois, si vous souffrez de sueurs nocturnes, les rembourrages naturels conçus à partir de plumes et duvet sont faits pour vous : ils sont parfaitement respirants, et vous aident à garder votre tête au frais, toute la nuit !

L’oreiller en plumes peut être passé à la machine à laver.  Attention toutefois, car cette option est réservée aux oreillers en bon état, c’est-à-dire aux oreillers qui ont moins de trois ans, et qui ne perdent pas leurs plumes. Votre oreiller doit donc être de qualité !

Optez pour l’option linge délicat. Si besoin, vous pouvez lancer des cycles de rinçage supplémentaires pour bien éliminer les résidus de savon.

Si vous souhaitez nettoyer un oreiller en plumes jauni par le temps, quelques petits conseils peuvent vous accompagner. Afin de blanchir votre oreiller, vous pouvez, à la fin du lavage utiliser un mélange de peroxyde d’hydrogène et de vinaigre blanc : mélangez une mesure de peroxyde d’hydrogène pour ¾ de vinaigre blanc, pour redonner vie à votre oreiller !

Si vous souhaitez vous débarrasser des mauvaises odeurs, il est possible d’utiliser du bicarbonate de soude : mélangez-le à votre lessive pour profiter de toute son efficacité et pour redonner de l’éclat à votre linge. Afin de parfumer légèrement votre oreiller en plumes ou duvet, vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles à l’eau de rinçage. Il est recommandé de nettoyer votre oreiller environ 3 à 4 fois par an.

En général, la température de lavage est précisée sur l’étiquette de votre oreiller. Préférez l’eau chaude, ce qui permettra d’éliminer les bactéries.  On préconise un lavage à 40 degrés, que vous optiez pour un oreiller en plumes ou un oreiller en duvet.

Les oreillers en plumes et duvet peuvent être passés au sèche-linge. Si vous le souhaitez, vous pouvez également faire sécher votre oreiller à l’air libre. Attention toutefois à le placer sur une surface plane afin qu’il sèche sans se déformer. L’étape du séchage est également pour vous l’occasion d’éliminer encore plus d’acariens. Placez votre oreiller aux rayons du soleil, qui détruiront efficacement ces petits envahisseurs.

Attention à ne pas l’essorer vous-même, car vous pourriez le déformer, l’aplatir et casser les plumes à l’intérieur : les propriétés gonflantes de votre oreiller pourraient alors être détériorées.

Si votre oreiller en plumes commence à s’affaisser ou à perdre de son pouvoir gonflant, plusieurs astuces peuvent vous accompagner. Le nettoyage permet tout d’abord de vous débarrasser des acariens qui peuvent parfois alourdir et aplatir votre oreiller en plumes. N’hésitez donc pas, lorsque vous remarquez une perte de volume, à passer votre oreiller en machine.

Chaque matin, dès que vous vous levez, pensez à taper votre oreiller pour lui faire retrouver tout son gonflant. Après avoir passé la nuit à soutenir votre tête, il se peut que votre oreiller en plumes ou en duvet soit aplati. En donnant quelques coups énergiques au garnissage, vous lui redonnez tout son gonflant et sa forme initiale !

Attention également à choisir une taie à la taille de votre oreiller : si vous optez pour une taie d’oreiller trop petite, votre coussin en plumes sera comprimé, et perdra de son moelleux. Achetez une taie environ 2 cm plus large que votre coussin. Si vous remarquez que votre oreiller a perdu du volume, vous pouvez aussi lui redonner du gonflant en le passant quelques minutes dans votre sèche-linge. L’air chaud lui redonnera du volume et de la consistance, ce qui vous permettra de passer à nouveau de douces et jolies nuits.

Pour que votre oreiller ne se déforme pas lors du passage à la machine à laver, vous pouvez placer des balles de tennis dans le tambour. Attention à ne pas trop remplir votre machine à laver, afin que votre oreiller puisse bien être nettoyé et ait la place de bouger.

Plus l’animal sur lequel on prélève le duvet est gros, plus les plumes sont grandes, et plus l’oreiller sera volumineux. Ainsi, le duvet d’oie est un garnissage de luxe, qui donne naissance à des oreillers gonflants, qui vous accompagneront pour de nombreuses nuits ! Les oreillers en duvet d’oie sont plus légers : si vous aimez les conforts doux et aériens, c’est bel et bien vers le duvet d’oie qu’il faudra vous diriger !

L’oreiller le plus confortable, c’est celui qui vous correspond. En réalité, tout dépendra ici de vos critères personnels. Un oreiller qui est jugé confortable par l’un de vos proches pourra ne pas vous convenir, car il ne sera pas adapté à vos spécificités. Le secret pour le trouver ? Opter pour un oreiller sur mesure ! Ce petit test de 7 questions que nous avons mis au point saura vous diriger vers l’oreiller le plus adapté à vos préférences en terme de confort, tout en prenant en considération votre morphologie, votre position de sommeil, le nombre d’heures durant lesquelles vous dormez chaque nuit, ainsi que vos problèmes de santé.

Les oreillers en plumes et duvet offrent un confort un peu différent : si vous avez été habitué depuis tout jeune à dormir sur ce garnissage, il vous faudra plus de temps pour réussir à passer sur un autre type de garnissage. Et, en ce sens, si vous n'êtes pas habitué à ce type de confort, cela pourra vous demander un certain temps d'adaptation.

L’oreiller naturel en plumes et duvet convient aux personnes qui dorment sur le dos, sur le côté ou sur le ventre.

Les oreillers en plumes conviennent également parfaitement aux dormeurs qui ont des problèmes de transpiration la nuit. S’il vous arrive, pour des raisons hormonales, à cause de l’apnée du sommeil ou encore du syndrome des jambes sans repos, de devoir faire face à des sueurs nocturnes, ces oreillers respirants sont faits pour vous. Vous pouvez même opter pour un protège-oreiller anti-transpiration, qui saura maintenir votre tête au frais, même lors des chaudes nuits d’été. Il vient se placer entre votre oreiller et votre taie d’oreiller, afin de créer une barrière supplémentaire contre les acariens. C’est bel et bien son tissu intelligent (et non un traitement de surface), qui donne cette température légèrement fraîche : la sensation de froid restera donc présente, même après le lavage. 

 Toutefois, il est essentiel de noter que l’oreiller à plumes pourra ne pas convenir aux personnes qui ont tendance à se réveiller avec la nuque raide le matin. S’il vous arrive de ressentir des douleurs aux cervicales ou au dos, des points de pression à la nuque, aux hanches, aux trapèzes ou à la tête, vous allez davantage avoir besoin d’un oreiller ergonomique à mémoire de forme.

Il est essentiel de changer votre oreiller en plumes tous les trois ans, pour deux raisons principales : l’hygiène, et l’efficacité de l’oreiller. En effet, nuit après nuit, les acariens prolifèrent au cœur de votre oreiller. Vous pouvez ralentir cette prolifération grâce à quelques astuces, mais vous ne pouvez pas la stopper. Pour rester au propre, vous allez donc devoir vous séparer de votre oreiller après trois ans.

Si vous devez changer d’oreiller tous les trois ans, c’est également pour des raisons d’efficacité : après trois ans, le gonflant et le volume de votre oreiller en plumes ne sera plus le même. Le niveau de confort sera alors moindre, et il y a fort à parier que le rembourrage sera aplati, ou qu’il sera déformé. Si c’est le cas, c’est alors la porte ouverte aux problèmes de santé, tels que les cervicalgies, les torticolis, les hernies cervicales, ou encore les lordoses cervicales.

C’est le gros problème des oreillers en plumes : ils sont un parfait endroit pour le développement des acariens. Les acariens, qui se multiplient à la vitesse grand V, viennent irriter vos muqueuses nasales et vos bronches. Lorsque vous les inhalez la nuit, vous risquez donc de subir des crises d’asthme, des rhinites, des bronchites, mais également des problèmes oculaires : conjonctivites, yeux rouges et démangeaisons, qui ne sont pas rares et qui peuvent parfois être douloureux.

Vous pouvez également voir apparaître des problèmes cutanés, tels que des rougeurs, des démangeaisons ou des poussées d’eczéma. Pour éviter d’en arriver là, il sera donc essentiel d’entretenir correctement votre oreiller en plumes durant trois ans, et de le changer passé ce laps de temps !

Afin d’éviter que les acariens ne se développent trop rapidement, voici quelques astuces :

  • Aérez votre chambre au moins 10 minutes le matin, et 10 minutes le soir avant d’aller vous coucher : les acariens ont besoin d’humidité pour se développer. En changeant l’air, vous ralentissez leur prolifération ;
  • Maintenez un faible taux d’humidité dans la chambre : veillez à ce qu’il soit inférieur à 50 %. Vous pouvez utiliser un déshumidificateur d’air ;
  • Évitez de nettoyer votre chambre au nettoyeur vapeur : la vapeur chaude aide les acariens à se multiplier ;
  • Nettoyez votre taie et votre protège-oreiller toutes les deux semaines : lorsque nous dormons, la transpiration, les squames et la salive se déposent sur notre oreiller, et stimulent la multiplication des acariens. En nettoyant vos textiles toutes les deux semaines, vous gardez un niveau d’hygiène maximal ;
  • N’hésitez pas à placer votre oreiller à la lumière directe du soleil, durant deux heures, dès que vous le pouvez : les UV détruisent les acariens !