plus minus cross arrow-left arrow-right arrow-bottom cart dropdown-arrow next previous heart search tick amazon-payment amex bitcoin cirrus diners-club discover dk dogecoin facebook fancy forbrugsforeningen apple-pay google-plus instagram interact jcb litecoin maestrooo mastercard paypal pinterest stripe tumblr twitter vimeo rss visa youtube lock video-play sale model badge view-in-space video badge
Durée de vie de l’oreiller : comment la prolonger ?

Au fil des années, vous sentez que votre oreiller perd des propriétés de soutien et de confort. C’est tout à faire normal : saviez-vous que la durée de vie d’un oreiller était de trois ans ? Au-delà de ce laps de temps, le garnissage de l’oreiller perd quelques-unes de ses propriétés… Et si vous n’en prenez pas soin, il vivra même beaucoup moins longtemps. Moins moelleux, moins volumineux, moins fermes pour certains, moins soutenants : les effets sur la qualité de vos nuits se feront rapidement ressentir. Mais en prenant soin de votre oreiller, vous pourrez prolonger sa durée de vie. Alors, comment faire ? Quelles sont les bonnes habitudes à prendre ?

Benjamin
Conseiller de vos nuits
Sommaire de l'article

1) L'aérer

L’un des secrets pour prolonger la durée de vie de son oreiller, c’est de tout faire pour lutter contre la prolifération des acariens dans son garnissage. Pour y parvenir, n’hésitez pas à aérer votre oreiller tous les jours. Placez-le sur le rebord de votre fenêtre, pour que le garnissage prenne bien l’air : les acariens ont besoin de chaleur et d’humidité pour proliférer. En faisant profiter à votre oreiller d’un instant de fraîcheur sèche, vous luttez contre le développement des acariens.

Chaque jour, aérez votre chambre avec rigueur. Laissez les fenêtres grandes ouvertes pendant au moins 10 minutes le matin, et renouvelez l’opération le soir, avant d’aller vous coucher. En plus de chasser les acariens de votre lit, vous profiterez ainsi d’une température idéale, qui vous permettra de vous endormir plus rapidement.

 

2) Des mélanges antiacariens aux huiles essentielles

Pour lutter contre les acariens, et ainsi maximiser la durée de vie de votre oreiller, vous pourrez utiliser des huiles essentielles aux propriétés acaricides. Réalisez un mélange d’huiles essentielles de fenouil, de lavande vraie, de niaouli, d’origan, de thym à linalol, et de verveine, qui sont des huiles qui éliminent parfaitement les souches d’acariens.

Utilisez ce mélange dans votre diffuseur, et laissez-le diffuser dans votre chambre pendant une demi-heure. Dans votre chambre, prenez également l’habitude d’éliminer la poussière, car 1 gramme de poussière peut contenir 10 000 acariens. Évitez toutefois les balais vapeurs, qui diffusent de l’humidité et de la chaleur : un microclimat idéal pour ces petits parasites !

 

3) Ne pas le laver

Lorsque l’on achète un oreiller, on se réfère aux conseils du fabricant pour l’entretenir. Des lavages à 40 degrés sont alors autorisés, et vous aident à maintenir un bon niveau d’hygiène sous votre tête. Pourtant, même si les lavages sont autorisés, il est essentiel de noter que passer son oreiller à la machine à laver trop souvent est une mauvaise idée. Cela abîme le garnissage, et entraîne une usure prématurée du produit. Si vous possédez un oreiller d’entrée de gamme, le passage à la machine à laver ne manquera pas de déformer très rapidement le garnissage du coussin. Votre nuque sera alors moins bien maintenue, et vous risquez de voir apparaître des contractures, des tensions, des torsions. 🤕

 

4) Le protéger

Puisque vous ne pouvez pas laver votre oreiller à la machine à laver, vous devrez le protéger, afin de limiter la prolifération des acariens dans le garnissage. Pour le protéger, la taie d’oreiller ne suffit pas. Vous devrez également vous tourner vers un protège oreiller, qui se place entre l’oreiller et la taie d’oreiller. Il formera une barrière antiacarien puissante. Vous pourrez le laver à la même fréquence que votre taie d’oreiller, toutes les deux semaines environ, pour profiter d’un niveau d’hygiène irréprochable.

Le protège oreiller ne doit pas être choisi au hasard. Optez pour une matière de qualité, qui passe facilement à la machine à laver sans s’abîmer, se déformer. Tournez-vous vers des matières respirantes, absorbantes, élastiques et confortables, comme le coton de qualité supérieure. 💎

Tournez-vous vers un protège oreiller lavable à haute température, pour être certains de profiter d’un haut parfait d’hygiène : certains textiles peuvent ainsi être lavés à 95°.

Si vous avez facilement chaud la nuit, et que vous transpirez souvent pendant votre sommeil, vous pourrez également vous tourner vers les protèges oreiller anti-transpiration. Leur matière thermorégulatrice vous aide à former un microclimat sous votre tête. Les variations de températures sont amorties, et vous profiter d’une qualité de sommeil irréprochable. Votre tête reste bien au frais, même lors des chaudes nuits d’été.

 

5) Offrir un entretien adapté au garnissage

Le secret, pour prolonger la durée de vie de votre oreiller, c’est de lui offrir un entretien adapté à son garnissage. Seuls les oreillers en plumes, en duvet et en fibres de polyester peuvent passer à la machine à laver (et on l’a vu, le moins souvent possible). Ne lavez jamais votre oreiller plus de deux fois par an.

Les oreillers conçus de mousse à mémoire de forme, eux, ne doivent jamais passer à la machine à laver. Leurs propriétés thermosensibles et viscoélastiques seront nettement fragilisées, et votre oreiller ne vous offrira plus le soutien et le confort dont vous avez besoin pour bien dormir.

Si vous avez un oreiller en plumes et duvet, n’hésitez également pas à taper votre coussin, afin de lui redonner du gonflant et du volume au quotidien.

 

Oreiller jauni : peut-on encore l’utiliser ?

Un oreiller jauni, c’est un oreiller qui possède des traces de transpiration, de salive. Au fil du temps, les traces jaunes sont presque systématiques. Mais pour les faire disparaître, des solutions existent. Vous pouvez tout d’abord choisir de placer l’équivalent d’un jus de citron dans le bac à lessive de votre machine à laver. Vous pouvez également y ajouter une tasse de vinaigre blanc, particulièrement apprécié pour ses puissants pouvoirs blanchissants.

Si vous possédez un oreiller ergonomique, ce dernier ne passe pas à l’eau : le bicarbonate de soude pourra alors être appliqué sur la tache jaune.

Prêt à prolonger la durée de vie de votre oreiller ?

Quel oreiller est fait pour moi ?
Je fais le test