plus minus cross arrow-left arrow-right arrow-bottom cart dropdown-arrow next previous heart search tick amazon-payment amex bitcoin cirrus diners-club discover dk dogecoin facebook fancy forbrugsforeningen apple-pay google-plus instagram interact jcb litecoin maestrooo mastercard paypal pinterest stripe tumblr twitter vimeo rss visa youtube lock video-play sale model badge view-in-space video badge

30 nuits d'essai

Livraison et retours offert

Garantie 3 ans

Paiement en 3x sans frais

30 nuits d'essai

Livraison et retours offert

Garantie 3 ans

Paiement en 3x sans frais

Angiome vertébral : symptômes et traitements
L’angiome vertébral est une malformation des vaisseaux sanguins qui touche une vertèbre. S’il ne provoque aucun symptôme la plupart du temps, dans certains cas, il peut causer des douleurs au dos, notamment au repos. Alors, quels sont les symptômes et les traitements envisageables ? Comment s’effectue le diagnostic de cette pathologie ? Quelle position de sommeil choisir lorsqu’on a mal au dos ?
Alexis Dimino
Alexis Dimino
Ostéopathe D.O.
Sommaire de l'article

Qu’est-ce qu’un angiome vertébral ?

Un angiome vertébral, également connu sous le nom d’hémangiome, est une structure vasculaire constituée de tissus, provenant de vaisseaux sanguins situés dans la vertèbre. Il s’agit d’une tumeur non cancéreuse, de composantes vasculaires et graisseuses, qui siège au sein du corps d'une vertèbre, le plus souvent celles du thorax.

L’angiome vertébral est malformation des vaisseaux sanguins qui touche en général une seule vertèbre. Cette pathologie concerne davantage les femmes et est très fréquente, puisque 10% de la population en est porteuse, sans même le savoir. La plupart du temps (dans 50 à 80 % des cas), l’angiome est découvert par hasard.

Avec ce problème de santé, les cellules osseuses sont remplacées par des vaisseaux sanguins, qui peuvent ensuite se transformer en tissu graisseux.

 

Quels sont les symptômes d’un angiome vertébral ?

Un angiome banal n’a pas de conséquences sur la santé : aucun symptôme n’est ressenti par le patient. Les tests de diagnostic sont l’IRM, la tomodensitométrie ou la biopsie.

Certains angiomes vertébraux agressifs ont toutefois plus de conséquences sur la santé de la personne touchée. Son volume augmente alors suffisamment pour comprimer la moelle épinière ou les racines nerveuses, à la manière d'une hernie discale. Dans ce cas de figure, une douleur se fera alors ressentir progressivement, notamment si l’angiome occupe trop de place aux dépens de l'os de la vertèbre. Il peut alors causer des fractures tassements. Ce tassement peut être minime, et se traduire par des douleurs isolées. Il peut également s’agir d’un tassement cunéiforme, qui exercera une compression.

L’angiome vertébral agressif provoque une lente perte de force des membres inférieurs, des anomalies de réflexes, ainsi que l’apparition progressive de troubles sphinctériens. Le patient a alors des difficultés à contrôler ses urines et ses selles.🚽

Pour les patients qui souffrent d’un angiome vertébral, on rapporte des gonflements du corps vertébral.

L'IRM est l'examen de choix pour faire le diagnostic d'angiome vertébral. Il permet d’évaluer sa localisation et son extension, notamment si sa présence menace la solidité de la vertèbre, ou encore s'il est susceptible de créer une compression de la moelle ou des racines nerveuses. Grâce à cet examen, le professionnel de santé pourra distinguer les angiomes agressifs, essentiellement vasculaires, des angiomes banals, essentiellement graisseux.

 

Quels traitements pour soulager les douleurs de l’angiome vertébral ?

Dans la plupart des cas, aucun traitement n'est nécessaire. En cas d’angiome agressif douloureux, le traitement pourra consister en une radiothérapie externe. Ce traitement consiste en une irradiation de la tumeur, comme on peut le faire pour certains cancers, en une vingtaine de séances. Il est également possible de se tourner vers une association variable de techniques plus invasives, c’est-à-dire chirurgicales. La chirurgie d'exérèse classique consiste à accéder à la tumeur et à la retirer en totalité.

Les cimentoplasties sont également possibles : elles consistent à injecter un ciment biologique dans l'espace qu’occupe l'angiome vertébral.🩸

Enfin, il est possible de soigner l’angiome avec une embolisation : cette technique consiste à injecter dans les vaisseaux tumoraux des substances qui vont les forcer à se fermer ou à se boucher.

 

Quelles sont les causes de l’angiome vertébral ?

Les angiomes apparaissent lorsque les vaisseaux sanguins se reconstruisent et prolifèrent. La cause exacte reste encore aujourd’hui inconnue, mais les facteurs génétiques et héréditaires ne sont pas exclus.

Les hémangiomes peuvent survenir partout où il y a des vaisseaux sanguins : on peut alors les voir à l'extérieur, mais aussi à l'intérieur des organes.

 

Douleurs au repos

En cas d’angiome agressif, les patients font état de manière répétée de ce que l'on appelle des douleurs au repos. Pour les limiter, une attention toute particulière devra être apportée à votre posture lorsque vous vous allongez.🛌

Veillez à ne créer aucun point de pression sur la zone douloureuse. Pour y parvenir, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Veillez à opter pour un matelas qui possède des zones de confort : il s’agit d’un matelas qui offre un accueil plus souple à certaines parties du corps, comme les hanches, les épaules, la tête ou encore la zone lombaires ;
  • Tournez-vous vers un matelas adapté à votre morphologie : si vous avez une morphologie XS ou S, optez pour un matelas souple, qui accueillera votre corps en douceur. Si vous avez une morphologie M ou L, les matelas mi-fermes seront les plus adaptés. Et si vous avez une morphologie XL ou XXL, ce sont les matelas fermes qui vous apporteront le meilleur soutien ;
  • Optez pour un oreiller qui vous permet d’aligner votre tête, votre nuque et votre colonne vertébrale. Les oreillers à mémoire de forme sont ici les plus indiqués. Ils s’adaptent aux contours de votre tête et de votre cou, et vous enveloppent de douceur. Ils permettent d’éviter les points de pression sur l’ensemble du corps, les contractures, les tensions, les torsions au niveau des muscles et des articulations. Pour éviter d’aggraver la douleur causée par l’angiome vertébral, éloigner au maximum les risques de points de pression est essentiel. Pour bien choisir votre oreiller, faites attention à votre morphologie : plus votre carrure est fine, plus vous avez besoin de douceur dans l’accueil. Vous pourrez alors vous tourner vers un oreiller souple et douillet. Plus votre carrure est large, plus vous avez besoin de soutien, et plus vous pourrez donc vous tourner vers des oreillers fermes.

Pour limiter au maximum les douleurs liées aux angiomes vertébraux, limitez les tensions au niveau de la colonne vertébrale. Pour traiter ces douleurs efficacement, tournez-vous vers votre médecin : il vous guidera vers la solution la plus adaptée à votre cas de figure.

Quel oreiller est fait pour moi ?
Je fais le test