Comment choisir un oreiller ferme et très ferme ? Notre mode d’emploi !

Comment choisir un oreiller ferme et très ferme ? Notre mode d’emploi !

Vous avez toujours aimé les oreillers qui présentent un confort ferme. L’accueil moelleux, très peu pour vous : avec ce genre d’oreiller, vous avez l’impression que votre nuque n’est pas suffisamment soutenue. Attention toutefois, car le mot « fermeté » est un terme assez relatif. Il déprendra en réalité du poids de l’individu, de son ressenti personnel, de sa tête, de sa carrure…

Alors, les oreillers fermes et très fermes sont-ils vraiment faits pour vous ? Sont-ils aussi bons pour votre nuque que vous le pensez ? Comment bien choisir un oreiller ferme, et quand faut-il s’en éloigner ? Notre mode d’emploi pour trouver le bon oreiller vous accompagne pas à pas ✅.

 

L’oreiller ferme : une question de confort, mais pas uniquement !

Le premier critère que l’on a tendance à rechercher lorsqu’on désire un oreiller, c’est le niveau de confort que l’on aime. Et effectivement, c’est un point très important. Si vous ne vous sentez pas à l’aise pour passer la nuit, vous n’arriverez pas à vous détendre comme il se doit et vous ne réussirez pas à bénéficier d’un sommeil vraiment réparateur.

Sur votre oreiller, votre corps doit se relâcher ; et il ne pourra le faire que si vous profitez d’un niveau de confort élevé !

Si vous avez l’habitude des oreillers fermes et très fermes, il est donc normal pour vous de chercher à retrouver un oreiller de ce type. Souvent, ce coussin est préconisé pour les dormeurs qui ont besoin d’un bon maintien de la nuque. Mais attention, car si, de temps en temps, vous présentez quelques douleurs cervicales au matin, c’est peut-être justement dû à un niveau de fermeté trop élevé. Si vous souffrez de tensions au niveau de la nuque, si vous ressentez des points de pression, ou si vous subissez des contractures au lever, un oreiller trop ferme risque d’aggraver ces problèmes.

Pour bien choisir son oreiller ferme ou très ferme, il faut analyser la qualité de cette fermeté : pour vos cervicales, un accueil trop brutal peut s’avérer fatal au fil du temps !

 

Le juste milieu : l’oreiller à mémoire de forme

Si vous aimez les conforts fermes et très fermes, le garnissage à privilégier, c’est la mousse à mémoire de forme. Pourtant, cette dernière souffre de lourds aprioris. Certains la trouvent trop ferme, d’autres pas assez car trop malléable… En bref, puisqu’encore peu de personnes en possèdent, l’oreiller à mémoire de forme est regardé avec méfiance.

Pourtant, un oreiller à mémoire de forme peut présenter plusieurs niveaux de fermeté. La mousse viscoélastique et thermosensible qu’il contient peut vous proposer un accueil plus ou moins moelleux : c’est à vous de choisir, selon vos besoins, selon vos préférences.

Si vous aimez les conforts fermes, vous devez vous tournez vers un garnissage haut de gamme. Vous vous devez d’accueillir votre nuque avec douceur, même sur un oreiller ferme ! Puisqu’elle se déforme sous la chaleur de votre corps, la mousse enveloppe tous les contours de votre tête, de votre cou et de vos épaules. De cette façon, tout le haut de votre corps est parfaitement soutenu, quelle que soit la position que vous prenez durant la nuit.

 

 

L’oreiller à mémoire de forme ferme que vous choisirez doit avant tout être de bonne qualité : tournez-vous vers les coussins conseillés par les professionnels de santé (ostéopathes et kinésithérapeutes), et qui ont été spécifiquement étudiés pour prendre soin de votre rachis cervical. De cette façon, vous vous assurez un parfait maintien de chacune de vos cervicales, et vous éloignez les points de pression qui peuvent survenir avec des oreillers fermes traditionnels (en latex ou en fibres synthétiques…)

 

Morphologie fine, position sur le ventre… : attention aux oreillers fermes

S’il est tout à fait possible de prendre soin de ses cervicales avec un oreiller ferme ou très ferme, attention toutefois à certains morphologies, et certaines positions de sommeil, qui ne s’accordent pas toujours avec ce type de coussin.

Si vous avez une carrure fine et donc une petite largeur d’épaules, un oreiller trop ferme risque d’altérer l’alignement tête-nuque-colonne vertébrale. En outre, si vous avez une fine morphologie, attention à bien privilégier des oreillers fermes mais peu épais.

Si vous dormez sur le ventre, là encore, l’oreiller très ferme pourra être une erreur stratégique ! Sur le long terme, vous risquez de malmener votre nuque, ce qui pourrait bien un jour vous amener à ressentir des douleurs au petit matin ❌.

 

Une solution pour bien choisir son oreiller ferme : le test !

Pour faire simple, et bien choisir l’oreiller ferme qui vous convient, vous pouvez commencer par répondre à ce petit questionnaire de 7 questions : il vous guide vers l’oreiller idéal en fonction de votre morphologie, de votre position de sommeil et de vos éventuels problèmes de santé (allergies, douleurs, transpiration…).

 

Pour bien choisir votre oreiller ferme, tournez-vous vers les garnissages en mousse à mémoire de forme. En plus de présenter un soutien idéal, c’est un oreiller qui dure dans le temps, pour vous assurer des nuits paisibles et douces, alors foncez 😊

 

Trouver l'oreiller idéal en 7 questions