plus minus cross arrow-left arrow-right arrow-bottom cart dropdown-arrow next previous heart search tick amazon-payment amex bitcoin cirrus diners-club discover dk dogecoin facebook fancy forbrugsforeningen apple-pay google-plus instagram interact jcb litecoin maestrooo mastercard paypal pinterest stripe tumblr twitter vimeo rss visa youtube lock video-play sale model badge view-in-space video badge
Scoliose : qu’est-ce que c’est et comment la soulager ?

La scoliose est une déformation tridimensionnelle du rachis, c'est-à-dire la colonne vertébrale. Elle touche de manière préférentielle le rachis dorso-lombaire mais peut se situer sur le rachis cervico dorsal. Alors, quels sont les symptômes de cette maladie ? Quels traitements existent ? Comment dormir lorsqu’on a une scoliose afin d’éviter le mal de dos le matin ? On vous en dit plus !

Alexis Dimino
Alexis Dimino
Ostéopathe D.O.
Sommaire de l'article

Qu’est-ce qu’une scoliose ?

De face, la colonne vertébrale est naturellement rectiligne. Lorsqu’on l’observe de profil, elle présente des courbures physiologiques que l’on appelle « cyphose » et « lordose ». Quatre courbures sont alors alternées physiologiquement : la lordose cervicale, la cyphose thoracique, la lordose lombaire et la cyphose sacrée.

Ce sont ces courbures qui se compensent entre elles afin de maintenir la tête droite au-dessus du bassin. Elles assurent ainsi une meilleure résistance aux contraintes mécaniques qui s’exercent sur le rachis. Ces courbures naissent en même temps que l’apprentissage de la marche : ce sont elles qui nous permettent de tenir debout en faisant le moins d’efforts musculaires possibles.

 Lorsque l’on souffre de scoliose, on observe une déformation tridimensionnelle qui associe à la fois :

  • L’apparition d’une angulation de face : la colonne est en forme de S. Cette angulation permet de caractériser la sévérité de la scoliose et d’assurer un suivi adapté. On appelle cela l’angle de Cobb ;
  • La modification des courbures de profil : la lordose lombaire et la cyphose thoracique sont diminuées. Cette perturbation provoque un déséquilibre de la colonne, et est à l’origine de douleurs chroniques ;
  • Une rotation des vertèbres : la vertèbre qui présente la plus forte rotation est la vertèbre située au sommet de la scoliose.

Le principal symptôme est la déformation rachidienne. Elle est plus ou moins visible et entraîne une asymétrie de la posture. Dans les cas les plus graves, elle peut également être à l’origine d’une perte de capacité vitale respiratoired’atteintes neurologiques voire de troubles psychologiques.

 

Quels sont les différents types de scoliose ?

Il existe différents types de scolioses :

  • La scoliose idiopathique : c’est la plus fréquente, on l’observe dans environ 80% des cas. Elle apparaît et se développe pendant l’enfance, progressivement, au cours de la croissance. Son évolution est la plupart du temps assez lente avant la puberté, puis elle s’accélère durant cette période. Elle concerne en moyenne 0.5 à 2 % des enfants de 8-15 ans. Les filles sont statistiquement huit fois plus touchées que les garçons ;
  • La scoliose congénitale : elle apparaît donc à la naissance 👶 ;
  • La scoliose syndromique : elle est d'origine musculaire ;
  • La scoliose secondaire : elle apparaît suite à un traumatisme, une maladie neuromusculaire (myopathie par exemple) ou osseuse (touchant notamment les vertèbres) ou à un cancer ;
  • La scoliose dite « de novo » : elle fait suite à une dégénérescence du rachis avec l'âge.

 

Quelles sont les causes de la scoliose ?

La scoliose est causée par une mauvaise position qui peut avoir différentes origines :

  • Une inégalité de longueur des membres inférieurs ;
  • Un déséquilibre du bassin ;
  • Une attitude antalgique : le corps prend cette position car c’est la position dans laquelle il ressent le moins fortement une douleur.😖

 

Diagnostiquer une scoliose

Afin de diagnostiquer la scoliose, le professionnel de santé cherche principalement à observer une déformation de la cage thoracique. Elle est visible car elle forme une « bosse » dans le dos.

Le médecin demandera au patient de se pencher en avant après avoir pris soin d'horizontaliser le bassin : on appelle cela le test d'Adam. Il observera ensuite le tronc dans sa globalité, en prêtant attention aux courbures physiologiques qui sont plus ou moins accentuées, à l’équilibre des épaules, à l’équilibre du tronc, ou encore aux inégalités de longueurs de membres inférieurs.

Afin d’avoir une image plus précise de la déformation, et pour adapter le type de traitement, le médecin pourra également réaliser une radiographie.

 

Quels traitements pour la scoliose ?

Le traitement de la scoliose nécessite plusieurs années. Il associe :

  • Des séances de kinésithérapie prolongée : elles permettront de solliciter la colonne vertébrale grâce à des exercices adaptés. Notez toutefois que la kinésithérapie à elle seule ne peut empêcher l'évolution d'une scoliose, mais il a été prouvé qu'elle peut la freiner ;
  • Une activité sportive régulière : certains sports sont particulièrement bénéfiques si vous souffrez de scoliose. C’est notamment le cas de la natation, et notamment du dos crawlé, qui équilibre les tensions le long de la colonne vertébrale. Les sports de combat, peuvent également être intéressants car ils induisent de nombreux gestes automatiques. De façon plus générale, tous les sports de position verticale, qui vous permettent de maintenir votre dos droit, comme le jogging, la course ou encore l’équitation par exemple, sont idéals.
  • Le port d’un corset orthopédique, si la courbure est supérieure à 30°, ou le port de semelles orthopédiques, si les membres inférieurs sont de longueurs différentes.

Lorsque la courbure de la colonne vertébrale est très importante, une opération chirurgicale peut être envisagée.👩‍⚕



Comment dormir lorsqu’on a une scoliose ?

Si vous avez une scoliose, il est préférable de dormir sur le dos : c’est une position neutre qui ne va entraîner aucune pression inutile ou engendrer de courbure artificielle de la colonne vertébrale.

Si vous avez l’habitude de dormir sur le côté ou sur le dos, essayez de corriger cette position en plaçant un traversin le long de votre corps.

Pour aligner votre tête, votre nuque et votre colonne vertébrale, optez pour des oreillers mémoire de forme. Cette matière enveloppe votre tête et votre nuque en s’adaptant aux contours de votre corps. Elle vous aide à éloigner les points de pressions, les courbures et les tensions.

Quel oreiller est fait pour moi ?
Je fais le test