plus minus cross arrow-left arrow-right arrow-bottom cart dropdown-arrow next previous heart search tick amazon-payment amex bitcoin cirrus diners-club discover dk dogecoin facebook fancy forbrugsforeningen apple-pay google-plus instagram interact jcb litecoin maestrooo mastercard paypal pinterest stripe tumblr twitter vimeo rss visa youtube lock video-play sale model badge view-in-space video badge

30 nuits d'essai

Livraison et retours offert

Garantie 3 ans

Paiement en 3x sans frais

30 nuits d'essai

Livraison et retours offert

Garantie 3 ans

Paiement en 3x sans frais

Pathologies de l’articulation temporo mandibulaire (ATM) : qu’est-ce que c’est et comment les soulager ?

Les pathologies de l’articulation temporo mandibulaire (ATM), appelées SADAM, DTM, DAM, regroupent plusieurs pathologies en rapport avec cette articulation. On estime qu’environ un tiers de la population aura un symptôme en rapport avec son ATM. Alors, quelles sont les causes de ces problèmes ? Comment soulager la douleur lorsque l’on souffre de dysfonction temporo mandibulaire ? On vous dit tout !

Alexis Dimino
Alexis Dimino
Ostéopathe D.O.
Sommaire de l'article

Qu’est-ce qu’une dysfonction temporo mandibulaire ?

L’os maxillaire et la mandibule constituent la mâchoire. L’articulation entre ces deux os se fait au niveau d’une cavité de l’os temporal, en avant de l’oreille : c’est ce que l’on appelle l’articulation temporo-mandibulaire. Les deux ATM que nous possédons interviennent dans de grandes fonctions, comme la parole, la mastication, les bâillements ou encore la déglutition.

Les pathologies de l’articulation temporo mandibulaire atteignent 5 à 10 % des adultes et sont observées principalement entre l’âge de 20 et 50 ans. Ils sont 2 à 5 fois plus fréquents chez les femmes que chez les hommes.

Toutefois, les troubles occasionnés et leur intensité sont très variables d’un patient à l’autre : dès lors, on estime qu’environ 20 % des troubles de l’articulation temporo mandibulaire évoluent en pathologie chronique.

Il existe différents types de dysfonction temporo-mandibulaire :

  • Les dysfonctions articulaires : dans ce cas de figure, l’articulation de la mâchoire est en surcharge et les symptômes sont principalement observés sur cette dernière. Le patient ressent alors des luxations discales antérieures réductibles ou irréductibles, c’est-à-dire que le disque articulaire est en mauvaise position ;
  • Des dysfonctionnements musculaires : le patient ressent alors des crampes et des douleurs musculaires. C’est notamment le cas si vous souffrez de bruxisme ;
  • Des dysfonctionnements mixtes : les problèmes allient dysfonctionnements articulaires et musculaires.

 

Quels sont les symptômes d'une pathologie de l’articulation temporo mandibulaire ?

Les symptômes liés aux pathologies de l’articulation mandibulaire sont multiples. Le patient peut ressentir des douleurs en avant de l’oreille, des douleurs au niveau des mâchoires, ou des douleurs dans les muscles masticateurs.

Il peut également être sujet aux maux de tête, et entendre des bruits dans l’articulation, tels que des claquements, ou des crissements. Le patient qui souffre de ce type de pathologie peut également être limité dans ses mouvements lorsqu’il ouvre la bouche. Dans certains cas, il connaît même une impossibilité totale à ouvrir la bouche.👄

Des luxations articulaires avec blocage la bouche ouverte sont également observées. Par ailleurs, en cas de dysfonctionnement ATM, une asymétrie du visage ou un décalage progressif des mâchoires peut être remarquée. Des problèmes otologiques (otalgies réflexes, sensation de plénitude de l’oreille, acouphènes, hyperacousie), une inflammation ou un œdème (gonflement) situé au niveau de l’ATM ou de la région autour de l’articulation peuvent également être observés.

 

Les causes des pathologies de l’articulation temporo-mandibulaire

Les causes qui peuvent expliquer l’apparition de pathologies de l’articulation temporo mandibulaire sont nombreuses.

Il peut tout d’abord s’agir d’un traumatisme articulaire, ou d’une anomalie de croissance des mâchoires, qui présentent un décalage majeur. L’arthrite, l’arthrose, les pathologies neuromusculaires peuvent également causer ce problème de santé.

Une pathologie congénitale, un déplacement discal ou encore une hyperlaxité ligamentaire (héréditaire), peuvent aussi être à l’origine d’une pathologie de l’articulation temporo-mandibulaire.

En outre, le bruxisme (le serrement ou le grincement des dents), peut expliquer la survenue d’une pathologie de l’articulation temporo-mandibulaire. Le bruxisme peut survenir pendant le sommeil (bruxisme du sommeil), ou pendant la période éveillée (bruxisme éveillé). Le bruxisme du sommeil se caractérise par des grincements des dents la nuit et/ou des contractions de la mâchoire. Le bruxisme éveillé se caractérise quant à lui par l'absence de grincement des dents. Toutefois, le serrage et les mouvements latéraux involontaires de la mâchoire sont toujours présents.

Les pathologies de l’articulation temporo mandibulaires peuvent également être d’origine comportementale : c’est par exemple le cas lors du mâchonnement des stylos ou des crayons. Elles peuvent également être secondaires à un déséquilibre de l’occlusion dentaire, notamment lorsque des dents sont manquantes ou si une prothèse dentaire est en surocclusion, créant une surcharge sur l’articulation.

Les pathologies de l’articulation temporo mandibulaires peuvent également être liées à des malocclusions (décalage des dents et des mâchoires), des troubles posturaux, des traumatismes de l’ATM, ou des troubles du sommeil.😴

Enfin, le stress et l’anxiété peuvent provoquer l’apparition des symptômes de la dysfonction temporo-mandibulaire. Si vous avez vécu des évènements marquants dans votre vie, des tensions avec vos proches ou dans le milieu professionnel, ce stress peut se répercuter sur l’articulation temporo mandibulaire. Par ailleurs, les épisodes dépressifs ou les troubles psychologiques sont également des causes qui peuvent entraîner cette pathologie.

 

Comment se diagnostique la pathologie de l’articulation temporo-mandibulaire ?

Le diagnostic de ce type de pathologie est réalisé grâce à une consultation chez votre médecin. Grâce à un interrogatoire ciblé, et à un examen clinique, il pourra alors en savoir plus sur vos douleurs, leur degré d’intensité ainsi que sur les zones touchées.

Afin de poser le diagnostic, il sera également possible de réaliser un panoramique dentaire. Pour appuyer le diagnostic, une IRM des articulations pourra être demandée, ou parfois un scanner.

 

Quelles solutions afin de soulager les pathologies de l’articulation temporo-mandibulaire ?

Les séances de kinésithérapie

Afin de relâcher les tensions musculaires induites par le dysfonctionnement, et afin de travailler sur toutes les fonctions de l’ATM (mastication, parole, déglutition), des séances de kinésithérapie spécialisées pourront être particulièrement utiles.

Elles sont réalisées par un spécialiste formé en maxillo-facial, et consistent en une rééducation des articulations des mâchoires et des muscles masticateurs. Le kinésithérapeute réalisera également des massages des muscles masticateurs et cervicaux.

Grâce à des exercices ciblés, il appliquera des techniques de repositionnement du disque. Afin de maximiser ce repositionnement, des auto-exercices vous seront enseignés et devront être pratiqués régulièrement à la maison.

Adaptez votre alimentation

Pour lutter contre les pathologies de l’articulation temporo mandibulaire, une adaptation de l’alimentation est bien souvent nécessaire. Vous devrez éliminer les aliments durs, qui demandent beaucoup d’efforts masticatoires, et évitez les chewing-gums.

La prise de médicaments

En cas de crises douloureuses, la prescription de myorelaxants, d’anti-inflammatoires et d’antalgiques pourra être réalisée par votre médecin traitant.

Les orthèses ou gouttières de désocclusion

Lorsque l’on souffre de pathologie de l’articulation temporo-mandibulaire, le port d’orthèses ou de gouttières de désocclusion la nuit (en résine), est souvent nécessaire. Elles permettront de mettre au repos les articulations de vos mâchoires, de détendre vos muscles et de prévenir l’usure de vos dents en évitant leurs frottements.

La gouttière de désocclusion peut être réalisée auprès de votre dentiste. Réalisée sur mesure, elle protégera vos dents et remplira également une fonction de déprogrammation musculaire et de décompression articulaire.

Les injections de toxine botulique

Des injections de toxine botulique dans les muscles masticateurs (Masseter, Temporal et Ptérygoïdiens), pourront être réalisées dans les cas de tensions musculaires résistantes au traitement par kinésithérapie.

Ces injections permettront de détendre et de mettre au repos vos muscles masticateurs. En outre, la toxine botulique diminue la transmission du message nerveux de la douleur. Cette solution est particulièrement efficace chez les patients atteints de bruxisme.

Les traitements chirurgicaux

Plusieurs traitements chirurgicaux, réalisés sous anesthésie générale, sont envisageables, selon la pathologie que vous présentez :

  • L’arthrocentèse : cette chirurgie consiste en un lavage de l’articulation, ce qui permet de la rincer, de rompre les adhérences intra articulaires et d’infiltrer l’articulation ;
  • L’arthroscopie : en plus du lavage et de l’infiltration, ce traitement permet de visualiser l’intérieur de l’articulation avec un diagnostic complémentaire à l’IRM ;
  • L’arthrotomie : c’est une chirurgie ouverte de l’articulation. Pour la réaliser, une cicatrice est réalisée en avant de l’oreille👂;
  • La coronoidectomie : cette chirurgie consiste en une section et au retrait de la zone anatomique de la mandibule où s’insère de muscle temporal. Cette opération est réalisée si le patient n’arrive pas à bien ouvrir la bouche.

Se décontracter la nuit

Pour éviter d’accroître l’intensité des douleurs, faites attention à la qualité de l’oreiller sur lequel vous posez votre tête pendant la nuit. Si votre coussin est trop ferme, vous subirez des points de pression au niveau de l’articulation temporo mandibulaire.

Optez pour un oreiller conçu à partir de mémoire de forme : cette matière souple, viscoélastique et thermosensible s’adapte aux contours de votre tête et de votre nuque, pour éviter les points de pression et les tensions sur ces zones.

 Ces oreillers vous aideront à vous décontracter totalement, laissant ainsi la possibilité aux muscles et aux articulations de se détendre. Pour lutter contre les douleurs au niveau de l’ATM, c’est bien le secret !

 

Quel oreiller est fait pour moi ?
Je fais le test