plus minus cross arrow-left arrow-right arrow-bottom cart dropdown-arrow next previous heart search tick amazon-payment amex bitcoin cirrus diners-club discover dk dogecoin facebook fancy forbrugsforeningen apple-pay google-plus instagram interact jcb litecoin maestrooo mastercard paypal pinterest stripe tumblr twitter vimeo rss visa youtube lock video-play sale model badge view-in-space video badge Trouvez votre oreiller Trouvez votre oreiller

30 nuits d'essai

Livraison et retours offert

French days, jusqu'à -20%

Paiement en 3x sans frais

30 nuits d'essai

Livraison et retours offert

French days, jusqu'à -20%

Paiement en 3x sans frais

E-boutique
Films d'horreur, quels impacts concrets sur le sommeil ?
La fête d’Halloween approche, et avec elle, ses films d’horreur par dizaine ! Monstres, thrillers, fantômes, maison hanté : quels sont les effets de ces films et de ces images sur votre corps et sur votre sommeil ? On vous en dit plus !
Benjamin
Conseiller de vos nuits
Sommaire de l'article

La pire activité à faire avant de dormir 

Une étude réalisée par Betway s’est intéressée aux activités qui accompagnaient le plus efficacement les dormeurs vers les bras de Morphée. Si la méditation, les films comiques, les routines beauté, ou encore, l’écoute de musique sont les activités qui améliorent le plus efficacement la qualité et la quantité de sommeil, sans surprise, regarder des films d’horreur est la pire des idées !

Non seulement ces films augmentent votre latence d’endormissement, mais ils sont aussi susceptibles de provoquer des réveils nocturnes qui fragilisent le sommeil réparateur. En effet, les participants de l’étude qui avaient regardé un film d’horreur avant de dormir sont restés éveillés environ 26 minutes au cours de la nuit, contre 12 minutes pour ceux qui avaient pratiqué la méditation.

Le visionnage de films d'horreur peut avoir un impact physiologique néfaste pour le sommeil

Mais ce n’est pas tout : l’effet des séries qui traient de crimes réels n’est pas non plus à prendre à la légère : en moyenne, les participants ayant regardé ce type de contenu ont dormi 6h40, ce qui représente une heure de moins qu’après avoir regardé un film d’horreur ! 

Vous l’aurez compris, regarder un film d’horreur impacte :

  • La durée du sommeil, qui diminue ;
  • La latence d’endormissement, qui augmente ;
  • Les réveils nocturnes, qui sont plus nombreux.

Les effets des films d’horreur sur l’organisme

Si on observe tous ces effets sur le sommeil, c’est parce que lorsque l’on regarde un film d’horreur, c’est tout notre corps qui est en alerte. Le suspense des premières minutes fait monter l’anxiété, les scènes d’horreur font grandir la peur, et cela impacte tout le système nerveux sympathique. Les niveaux de cortisol et d'adrénaline augmentent dans tout le corps : ces hormones préparent le corps à des circonstances extrêmes, et vous préparent à réagir à une situation exceptionnelle. 

A lire également : Qu’est-ce que l’insomnie ? Notre guide pour tout comprendre !

Mais ce n’est pas tout : votre pouls et votre respiration augmentent afin de s'assurer que le corps est bel et bien prêt à passer à l'action. Les pupilles se dilatent afin d'augmenter la sensibilité des yeux et d'élargir la vision : cela vous permet d'apercevoir des menaces potentielles. Vous l’aurez compris : tout votre corps est sur ses gardes, votre vigilance est au plus haut, et vous êtes loin d’être dans l’état de lâcher prise dont vous avez besoin pour trouver le sommeil ! Un film qui a vous a réellement effrayé peut avoir des conséquences sur plusieurs jours.

La fatigue après un film d’horreur

Les réactions du corps que l’on a précédemment étudiées peuvent vous faire brûler de l'énergie. Certaines personnes peuvent alors se sentir fatiguées après un film d’horreur. Le cerveau, lui, a besoin d’un laps de temps, plus ou moins important en fonction de la sensibilité des personnes, pour revenir au calme. Si vous êtes hypersensible, évitez de regarder ces films avant d’aller vous coucher, à moins de vouloir faire une nuit blanche !

Attention aux snacks pendant les films d’horreur

Le petit rituel pour regarder un film d’horreur inclut souvent la consommation de snacks, sucreries, chocolat, popcorn... Souvent, ils ont une teneur élevée en sucre ou en sel. Le problème, c’est que le suspense et le stress propres au film d'horreur pousse à grignoter un peu plus que la normale : ces sucres augmentent alors votre agitation, et risquent également de compliquer votre sommeil.

En plus des effets provoqués par les films d'horreur, les snacks consommés devant la télé peuvent avoir un impact négatif sur votre sommeil

Malgré ces nombreux effets sur le corps, regarder un film d'horreur peut être une expérience mémorable et amusante, à vivre avec ses amis ou famille. À vous de trouver celui qui vous correspond !

Quel oreiller est fait pour moi ?
Je fais le test