Comment éviter les cauchemars ?

Comment éviter les cauchemars ?

Un cauchemar est en réalité un rêve désagréable, qui possède souvent la particularité de tirer le dormeur de sa nuit de sommeil, provoquant réveil en sursaut, stress, sueurs, palpitation, pleurs ou encore frissons, qui peuvent dès lors être ressentis par celui ou celle qui le vit.

Alors, pourquoi fait-on des cauchemars ? Est-il possible d’éviter ces cauchemars ? Et si oui, quelles solutions peuvent vous accompagner ? Pour apaiser vos nuits, voici quelques clés 😌

 

Qu’est-ce qui fait naître les cauchemars ?

En réalité, le malaise physique fait écho à un malaise psychologique. En ce sens, plusieurs facteurs forment un terrain de jeu idéal à l’apparition des cauchemars. Parmi les plus importants, on note que les fortes périodes de stress et les événements traumatisants jouent un rôle important.

En outre, on peut également noter que la fièvre 🤒 joue souvent un rôle inhibiteur, qui laisse à vos peurs et à vos angoisses la possibilité de s’exprimer plus facilement.

La prise de certains médicaments vient également favoriser l’apparition des cauchemars : c’est notamment le cas des médicaments contre la maladie de Parkinson, ou des bêtabloquants.

Par ailleurs, certains médicaments influent sur les neurotransmetteurs qui agissent dans l’organisme. En ce sens, ils possèdent la capacité de perturber la circulation des informations dans notre cerveau, y compris la nuit, faisant ainsi naître les cauchemars.

Mais ce n’est pas tout. Une mauvaise hygiène de vie, une mauvaise alimentation ou la consommation excessive d’alcool seraient également propices à l’apparition de cauchemars. Le sevrage alcoolique ferait également augmenter leur fréquence. Toutefois, il s’agit ici d’une période transitoire : les mauvais rêves disparaissent à mesure que la période de sevrage se consolide.

 

Comprendre l’origine du cauchemar pour le voir disparaître

Pour combattre un problème, il faut être capable de mettre le doigt dessus. Si vous faites des cauchemars récurrents, il apparaît alors essentiel de comprendre leur origine. En effet, si le stress est l’une des premières causes de leur apparition, ce dernier peut avoir de nombreuses origines différentes.

Demandez-vous alors quelle est la raison qui vous pousse à stresser :

  • Une situation angoissante que vous vivez actuellement au travail, dans votre vie personnelle ?
  • Un choc traumatique?
  • Un stress qui se réfère à un événement remontant à l’enfance ?

 

La psychothérapie dans le traitement des cauchemars

Il n’existe pas de remède miracle contre les cauchemars. Lorsqu’ils ont réussi à mettre le doigt sur ce qui leur cause du tort durant la nuit, certains dormeurs, qui souffrent d’insomnies importantes à cause de cauchemars récurrents traumatisants choisissent d’initier une psychothérapie.

C’est en effet une solution intéressante pour essayer de comprendre vos mécanismes de fonctionnement internes, et tenter de dépasser vos blocages personnels, souvent inconscients. Pour éviter les cauchemars, il faut souvent entamer un travail de fond et de longue haleine.

 

Créer un environnement de sommeil apaisant

Avant une nuit de sommeil, il peut être intéressant de placer la détente et la sérénité au cœur d’un rituel. L’objectif, en mettant en place un rituel du coucher à l’image de celui que l’on propose aux enfants lorsqu’ils sont jeunes, est de vous mettre dans de bonnes conditions pour aller dormir. La nuit ne doit pas être pour vous une source d’angoisse.

Pour parvenir à atteindre cet objectif, vous pouvez commencer par réaliser quelques exercices de relaxation. La respiration abdominale ou la méditation peuvent par exemple être effectuées durant l’heure qui précède le coucher. Durant quelques minutes, adonnez-vous à ces exercices, sans vous forcer. Isolez-vous, afin de pouvoir les réaliser au calme et vous retrouver avec vous-même.

Quelques petites astuces peuvent également vous aider à rendre le rituel du coucher beaucoup plus calme. Durant les deux heures qui précèdent le coucher, évitez de pratiquer des activités sportives.

Par ailleurs, la lumière bleue qui émane des écrans de smartphones, d’ordinateurs ou de télévisions doit également être tenue éloignée. Choisissez les activités calmes et reposantes, qui donnent à votre cerveau la capacité de se détendre : écriture, lecture, peinture, dessin… L’idée, c’est véritablement de choisir une activité qui vous plaît, qui vous calme, qui vous détend !

Les infusions de plantes ou encore les huiles essentielles peuvent être utilisées afin de vous relaxer avant la nuit de sommeil 🌱 :

  • Optez pour les infusions à base de camomille ou de verveine: elles possèdent des vertus apaisantes qui peuvent véritablement vous aider à adoucir vos nuits ;
  • Diffusez les huiles essentielles de lavande ou de marjolaine, qui possèdent des vertus anti-stress très intéressantes.

 

Pour créer un environnement de sommeil idéal, chaque détail peut compter : optez pour une literie adaptée à votre morphologie, à votre position de sommeil et à vos éventuels problèmes de santé. Un oreiller adapté peut parfois aider certains dormeurs stressés à se relaxer, en permettant aux muscles de se détendre. Pour trouver celui qui vous convient, ce petit test de 7 questions vous accompagne ! 💤