plus minus cross arrow-left arrow-right arrow-bottom cart dropdown-arrow next previous heart search tick amazon-payment amex bitcoin cirrus diners-club discover dk dogecoin facebook fancy forbrugsforeningen apple-pay google-plus instagram interact jcb litecoin maestrooo mastercard paypal pinterest stripe tumblr twitter vimeo rss visa youtube lock video-play sale model badge view-in-space video badge
Protrusion discale cervicale : qu’est-ce que c’est et comment la soulager ?

La protrusion discale cervicale est une étape naturelle du vieillissement du segment mobile de la colonne vertébrale. Elle peut être à l’origine de douleurs au niveau du rachis cervical. Alors, quelle est la différence entre une protrusion discale cervicale et une hernie cervicale ? Quels sont les symptômes de ce problème de santé ? Quels traitements sont envisageables ? Comment soulager la douleur ? Quels sont les bons gestes pour éviter les tensions cervicales ? Quelles sont les causes de la protrusion discale cervicale ? On vous dit tout.

Alexis Dimino
Alexis Dimino
Ostéopathe D.O.
Sommaire de l'article

Quels sont les symptômes de la protrusion discale cervicale ?

Dans la majorité des cas, la protrusion discale est asymptomatique : le patient ne ressent pas de douleur. La protrusion discale est repérée de façon fortuite à l'occasion d'un examen d'imagerie médicale (IRM).🏥

La protrusion discale ne provoque que rarement des douleurs qui irradient dans les membres, ou des névralgies. Mais selon la localisation de la protrusion, le patient pourra ressentir une douleur cervicale qui irradiera dans les omoplates, les bras ou une douleur lombaire qui se prolongera dans les fesses, sur la face latérale des hanches.

Le plus souvent elle fait naître des douleurs dans le dos ou les cervicales, en fonction de sa localisation.

Lorsqu’il s’agit d’une protrusion discale cervicale, la douleur sera donc située dans la région cervicale, et les cervicalgies seront au rendez-vous : difficultés à effectuer certains mouvements, maux de tête, fatigue, vertiges, contractures des muscles du cou pourront alors survenir. La protrusion discale cervicale entraîne également des raideurs, en raison des contractures musculaires réflexes qu’elle provoque. On parle de protrusion discale lorsqu'il y a un bombement régulier de toute la surface du disque intervertébral.

Il est essentiel de faire la différence avec la hernie cervicale : en effet, cette maladie provoque non seulement des douleurs à la nuque, mais également des névralgies qui peuvent être très intenses et provoquer une paralysie du nerf atteint. On peut alors observer l’apparition d'une névralgie cervico-brachiale lorsque l'atteinte est cervicale, qui se manifeste avec des douleurs dans le bras, ou encore des cruralgies ou sciatalgies en fonction de l'étage intervertébral lombaire qui est touché.

 

Quelles sont les causes de la protrusion discale cervicale ?

La protrusion est une étape naturelle du vieillissement du segment mobile de la colonne vertébrale. C'est un phénomène naturel lié à l'âge. En moyenne, ce problème de santé survient vers 35-40 ans, lorsque les disques intervertébraux commencent à vieillir. La protrusion peut évoluer vers une disparition complète et progressive du noyau. Elle commencera par atteindre les disques les plus bas, et remontera progressivement aux disques supérieurs. On parle alors d'insuffisance discale.

Certains facteurs peuvent favoriser l’apparition d’une protrusion discale cervicale. Ce problème intervient en effet plus facilement chez les personnes en situation de surpoids ou d'obésité, qui possèdent un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 25 ou à 30.

En outre, les personnes qui exercent un métier physique, qui doivent porter des charges lourdes, ou qui ont besoin de se pencher souvent (professionnels du bâtiment, déménageurs, paysagistes, plombiers...) présentent également plus de risques de voir apparaître une protrusion discale cervicale.

Par ailleurs, ce problème de santé est davantage susceptible de toucher les personnes qui exercent un métier très répétitif, comme le travail à la chaîne en usine par exemple. Enfin, les personnes qui sont très sédentaires et qui font peu d'activité physique au cours de leurs journées sont également des personnes à risques pour la protrusion discale cervicale.

 

Quels traitements pour la protrusion discale cervicale ?

Pour traiter la protrusion discale cervicale, le repos est de mise ! Le médecin pourra également prescrire des antalgiques, des anti-inflammatoires et des décontractants musculaires. Si la douleur ne passe pas, il pourra également vous guider vers des infiltrations.

Par ailleurs, la kinésithérapie pourra être nécessaire pour soigner la protrusion discale cervicale. Elle permettra de rééduquer les muscles qui soutiennent la colonne vertébrale. Enfin, les thérapies complémentaires, telles que l’ostéopathie et l’acupuncture pourront être utiles afin de soulager la douleur.🤕

Pour traiter ce problème de santé, l’intervention chirurgicale n'est ici pas utile.

 

Est-ce grave d’avoir une protrusion ?

Une protrusion est un phénomène naturel, qui intervient avec le vieillissement des disques intervertébraux. Ce n’est pas une pathologie grave, et elle ne cause d’ailleurs souvent pas de douleur. Mais lorsqu’elle exerce une pression sur la moelle (on parle alors de hernie), elle peut devenir handicapante et provoquer des douleurs intenses, qui devront être traitées pour ne pas impacter le quotidien de la personne atteinte.

 

Hernie ou protrusion : comment faire la différence ?

La protrusion discale correspond à l'affaissement du disque intervertébral qui déborde des vertèbres : elle n’exerce pas de compression de la moelle épinière ou sur les racines nerveuses, et est beaucoup plus fréquente que la hernie discale.

La hernie discale, quant à elle, se produit lorsqu'une partie du disque intervertébral sort de sa loge et vient comprimer la moelle épinière ou les racines nerveuses.

Qu’il s’agisse d’une protrusion discale ou d’une hernie discale, tous les étages du rachis peuvent être touchés, à savoir le rachis cervical, dorsal, ou lombaire. Notez toutefois que ces pathologies touchent le plus souvent le niveau lombaire.

 

Comment dormir avec une protrusion discale cervicale ?

Vous devrez tout faire pour aligner votre tête, votre nuque et votre colonne vertébrale, et ce, quelle que soit la position que vous adoptez pendant votre nuit de sommeil. Ici, les oreillers mémoire de forme seront de grands alliés. Ils vous permettront de prendre soin de votre région cervicale, en l’accueillant avec douceur, sans le moindre point de pression et sans la moindre torsion.

Pour trouver l’oreiller qui vous correspond, vous devrez prendre en considération votre position de sommeil, votre morphologie et vos préférences de confort. Ce test de 8 questions vous aidera à y voir plus clair et à choisir le coussin qui répond à vos besoins : pour soulager les douleurs de la protrusion discale cervicale, l’oreiller mémoire de forme joue un rôle clé la nuit !🌙

Quel oreiller est fait pour moi ?
Je fais le test