plus minus cross arrow-left arrow-right arrow-bottom cart dropdown-arrow next previous heart search tick amazon-payment amex bitcoin cirrus diners-club discover dk dogecoin facebook fancy forbrugsforeningen apple-pay google-plus instagram interact jcb litecoin maestrooo mastercard paypal pinterest stripe tumblr twitter vimeo rss visa youtube lock video-play sale model badge view-in-space video badge
Comment bien dormir à deux : 3 astuces à tester ! | Mon oreiller et moi
Dormir à deux, on ne peut pas toujours dire que ce soit de tout repos… L’un bouge trop, l’autre prend toute la couette et les ronflements viennent parfois en rajouter une couche : bref, vous avez du mal à profiter d’un sommeil vraiment réparateur ? Nous vous accompagnons dans votre quête du sommeil avec quelques petites astuces pour bien dormir en couple. Car oui, ça s’apprend !
Play
Écoutez cet article
0:00 / 0:00
Benjamin
Conseiller de vos nuits
Sommaire de l'article

Dormir à deux peut nuire à la santé.

Pour passer une bonne nuit, il se pourrait bien que dormir en couple ne soit pas une si bonne idée. Les dormeurs qui partagent leur lit avec quelqu’un présentent 50 % de troubles du sommeil en plus que les personnes qui dorment seules.

Et on le sait, les troubles du sommeil pèsent lourd sur notre organisme. La fatigue entraîne des sautes d’humeur, affaiblit notre organisme, qui est plus sujet aux virus et aux infections. Les petits réveils nocturnes, à cause des ronflements du partenaire ou de ses mouvements brusques la nuit, peuvent déboucher sur des insomnies, plus difficiles à gérer.

Et ce n’est pas tout : le manque de sommeil joue également sur vos risques de voir survenir des problèmes plus graves, tels que les maladies cardio-vasculaires, l’hypertension artérielle, et les infarctus. Alors, préserver votre sommeil lorsque vous dormez à deux présente un grand enjeu.

 

Le manque de sommeil : Quel impact sur le cerveau ?

Lorsque vous dormez mal la nuit, les cellules de votre cerveau ne peuvent pas se régénérer comme elles en ont besoin, impactant considérablement votre mémoire. En outre, l’amygdale, la zone de votre cerveau qui vous aide à gérer les émotions, est directement affectée. Les émotions négatives, telles que le stress, l’anxiété, ou la tristesse prennent alors plus facilement le dessus. Vous êtes facilement dépassé, et vous n’arrivez pas toujours à réagir de façon rationnelle. Ainsi, les risques de dépression et de burn-out sont multipliés.

Mais ce n’est pas tout ! Fatigué, vous manquez de motivation, vous vous laissez facilement déconcentrer et avez du mal à réaliser une activité de A à Z. Les conséquences sur votre productivité se font alors largement ressentir.

 

 

Astuce n°1 pour dormir à deux : mettre le doigt sur ce qui ne va pas pour mieux dormir.

Lorsque vous dormez avec quelqu’un et que l’un des deux souffre d’un mauvais sommeil, il faut à tout prix en parler à l’autre. Ensemble, mettez le doigt sur ce qui ne va pas :

Possibilité n°1 : L’autre ronfle.

Si votre partenaire ronfle, il existe des oreillers qui vous permettent de lutter contre les problèmes de respiration lors du sommeil. L’idée ici, c’est véritablement de permettre à votre partenaire d’opter pour une posture qui lui évitera de mal respirer.

Souvent, on conseille au dormeur d’éviter de se mettre sur le dos, car cette position facilite les ronflements. La position sur le côté devra être privilégiée. Pour permettre à votre partenaire de rester sur le côté, le traversin peut être utilisé afin de caler l’ensemble du corps. Votre partenaire pourra alors adopter cette bonne posture toute la nuit, tout en profitant d’un niveau de confort très élevé !

Possibilité n°2 : votre partenaire se lève la nuit et cela vous réveille.

Réfléchissez ensemble aux solutions qui existent pour qu’il ne se lève plus la nuit. Son sommeil profond est-il entravé ? Si tel est le cas, vous devrez mettre le doigt sur les raisons : le problème vient-il de la consommation d’excitants avant d’aller au lit ?

Notez bien que l’alimentation peut véritablement impacter votre nuit dans sa totalité. Consommer trop de sucre, de café ou de thé peut être fatal pour votre cycle du sommeil dans son ensemble.

Vous pourrez alors opter pour des aliments riches en tryptophane, un acide aminé qui permet à votre corps de produire l’hormone du sommeil. Les lentilles, les pois cassés, les bananes, le chou, le parmesan, les noix de cajou, ou encore les amandes pourront alors venir composer l’assiette de votre dîner !

Par ailleurs, notez que la consommation d'alcool et la détérioration de la qualité du sommeil vont souvent de pair. Si l’alcool vous aide à vous endormir, il dérègle toutefois fortement la régularité de vos cycles du sommeil. Vous vous endormez plus vite, mais vous vous réveillerez souvent durant toute la nuit, et perdrez en sommeil profond.

Mais l’alimentation n’est pas la seule à potentiellement pouvoir impacter la qualité du sommeil. En effet, une exposition trop forte à la lumière bleue peut également venir troubler les nuits des dormeurs.

Les écrans de smartphone, d’ordinateur, de tablettes, viennent indiquer à votre cerveau qu’il se trouve en pleine journée : votre corps produit alors les hormones de l’éveil, ce qui ne vous permet pas de trouver le sommeil et de profiter de cycles du sommeil de qualité.

L’idée ici sera donc de vous tourner vers des activités apaisantes avant le coucher : lecture, écriture, peinture, dessin, musique… A vous de trouver ce qui vous aide vraiment à vous détendre. Et n’hésitez pas à tamiser les lumières de votre salon, pour indiquer à votre cerveau qu’il est temps de produire les hormones du sommeil !

Possibilité n°3 : le partenaire bouge trop la nuit.

Un autre problème qui peut véritablement influer sur la qualité des nuits à deux, c’est de dormir avec un partenaire qui bouge beaucoup. S’il bouge beaucoup les jambes, il peut s’agir du syndrome des jambes sans repos : cette maladie se caractérise par des picotements, des fourmillements, et un besoin irrépressible de bouger les membres inférieurs durant la nuit.

En France, environ 8% de la population est touchée par cette maladie. Les conséquences de cette pathologie sur la qualité de sommeil sont grandes, car le dormeur doit se lever pour ne plus ressentir cette gêne. Vous subissez alors de nombreux réveils, vous avez parfois beaucoup de mal à vous rendormir, et le sommeil profond dont vous avez besoin pour vous lever en forme reste loin ! 

Mais parfois, lorsque votre partenaire bouge la nuit, cela peut être lié au stress. Pour lutter contre le problème, l’heure sera donc à la détente avant d’aller dormir : vous pouvez lui proposer de tester les exercices de respiration, de sophrologie, de méditation. Vous en trouverez de nombreuses sur Youtube, qui vous guideront vers l’apaisement ! Vous pouvez également tester les bains chauds, agrémentés de quelques gouttes d’huiles essentielles. L’eau chaude agit sur vos muscles afin de les décontracter, ce qui vous permettra de limiter les mouvements brusques durant la nuit. Enfin, notez que la musique douce pourra également aider le dormeur à s’apaiser avant d’aller au lit, ce qui lui permettra de moins bouger. Les sons de forêt, d'oiseaux, de pluie qui ruisselle peuvent vraiment vous aider à vous décontracter.

Possibilité n°4 : il prend toute la couette.

Votre partenaire prend toute la couette et cela vous empêche de dormir correctement ? Vous pouvez décider que désormais, chacun aura sa propre couette ! Ça semble logique, mais il fallait y penser. 😊

 

Astuce n°2 pour dormir à deux : Le travail sur la literie.

Le grand lit pour bien dormir à deux

Aux grands maux, les grands remèdes : si l’autre prend trop de place et que vous aimez avoir votre petit coin de tranquillité la nuit (ce qui est tout à fait normal), pourquoi ne pas vous tourner vers un lit king size ? L’investissement vaut peut-être le coup ! Votre sommeil vaut de l’or, et bien dormir la nuit a d’ailleurs un impact direct sur l’entente au sein du couple. En dormant bien, vous êtes plus zen en journée, et vos relations aux autres sont meilleures : pensez-y !

Le bon matelas pour mieux dormir à deux

Avoir un bon matelas joue énormément sur la qualité du sommeil. Alors, attention à ce que ce dernier prenne soin du dos des deux dormeurs. Si l’un des deux ressent des points de pression sur son corps en position couchée, il sera bénéfique d’opter pour un matelas santé plus adapté.

Mieux dormir à deux avec des oreillers adaptés

Souvent, lorsqu’on achète des oreillers, on fait d’une pierre deux coups, et on choisit les oreillers des deux partenaires ensemble. C’est une grave erreur : chaque oreiller doit correspondre à la morphologie du dormeur (carrure), à sa position (sommeil sur le ventre, sur le côté, sur le dos), au confort apprécié (moelleux ou ferme), et aux éventuels problèmes de santé (cervicalgie, douleurs aux épaules, au dos…). Et toutes ces caractéristiques influent grandement sur les particularités de votre coussin :

  • L’épaisseur de votre coussin dépend de votre position de sommeil. Si vous aimez dormir sur le ventre, vous devrez vous tourner vers un oreiller fin. Si vous dormez sur le dos, les oreillers d’environ 11 cm de hauteur seront vos alliés, et si vous dormez sur le côté, les oreillers épais d’au moins 12 cm seront les plus appropriés ;
  • La souplesse de votre oreiller dépend de votre carrure. Plus vous avez une morphologie fine, plus vous avez besoin d’un oreiller souple, qui accueille avec légèreté vos cervicales. Plus votre carrure est large, plus vous pourrez vous tourner vers les oreillers fermes, qui maintiennent votre nuque et votre tête avec plus de précision ;

En effet, lorsqu’on a un oreiller qui n’est pas adapté à nos besoins, on dort mal. On s’agite la nuit, on ne cesse de se réveiller, on ne profite pas d’une bonne nuit de sommeil. Et l’autre en pâtit. Alors, pour bien dormir à deux, lancez-vous dès maintenant à la recherche de l’oreiller qui vous convient en répondant à ce test de 8 questions.😊

Et pour être certain de réussir à apaiser votre sommeil et celui de votre partenaire, pensez à vous tourner vers des oreillers rectangulaires. Sur cette forme de coussin, seules votre tête et votre nuque sont surélevées. Vos épaules viennent se poser contre le rebord de l’oreiller, ce qui vous permet d’être en parfaite posture pour mieux dormir.

Enfin, si vous décidez de faire confiance aux oreillers à mémoire de forme, optez toujours pour densité de coussin au moins égale à 50kg/ m3 : la qualité de soutien de votre oreiller en dépend grandement. Il s’agit en effet de la quantité de mousse présente dans l’enveloppe de votre oreiller : plus ce chiffre est élevé, plus vous profiterez d’un coussin haute résilience, qui vous accompagnera pour longtemps vers Morphée. Pour apaiser le sommeil à deux, c’est le secret !

Quel oreiller est fait pour moi ?
Je fais le test 👆

Astuce n°3 pour dormir à deux : Comprendre les cycles de sommeil du conjoint.

Lorsqu’on est en couple, on aime pouvoir aller au lit à deux afin de s’endormir ensemble, en même temps. C’est beau, ça fait rêver, mais hélas, le sommeil, c’est plus compliqué que ça. La phase d’endormissement peut difficilement survenir au même moment pour les deux partenaires. Pourquoi ? Parce que l’horloge biologique de chaque être est différente. Un tas de facteurs biologiques et environnementaux interviennent dans la synchronisation de votre cycle circadien. Alors, rien ne sert d’aller vous coucher en même temps que votre partenaire si vous n’avez pas encore ressenti les premiers signes de fatigue. Vous risquez de tourner et retourner dans le lit, et de simplement empêcher l’autre de trouver le sommeil.

Lève-tôt ou couche-tard : acceptez le rythme de l’autre et respectez-le pour vivre des nuits apaisantes.

--

Dormir à deux devrait être un plaisir. Pour tomber dans les bras de Morphée en vous endormant dans les bras de votre partenaire, ces petites astuces vous accompagneront à coup sûr. 😊

Quel oreiller est fait pour moi ?
Je fais le test