plus minus cross arrow-left arrow-right arrow-bottom cart dropdown-arrow next previous heart search tick amazon-payment amex bitcoin cirrus diners-club discover dk dogecoin facebook fancy forbrugsforeningen apple-pay google-plus instagram interact jcb litecoin maestrooo mastercard paypal pinterest stripe tumblr twitter vimeo rss visa youtube lock video-play sale model badge view-in-space video badge Trouvez votre oreiller Trouvez votre oreiller

30 nuits d'essai

Garantie 3 ans

Livraison et retours offert

Paiement en 3x sans frais

30 nuits d'essai

Garantie 3 ans

Livraison et retours offert

Paiement en 3x sans frais

E-boutique
Humidité dans votre chambre : quels sont les risques, comment y remédier ?

En automne, la pluie fait son retour, et les logements qui sont mal isolés peuvent rapidement voir leur taux d’humidité augmenter. Mais vivre dans une maison ou un appartement trop humide peut avoir de lourdes conséquences pour la santé, et pour le sommeil. Maladies respiratoires, arthrose, problèmes de circulation : quelles sont les dangers lorsque l’air ambiant est trop humide dans votre chambre ? Pour prendre soin de vous et de votre famille, quel est le taux d’humidité idéal ? On vous dit tout !

Benjamin
Conseiller de vos nuits
Sommaire de l'article

Les maladies respiratoires

Lorsqu’une pièce est trop humide, des moisissures ou des champignons apparaissent sur vos murs. Vous pouvez alors développer des allergies et avoir des difficultés à respirer. Parmi les maladies que l’on observe le plus en cas de taux d’humidité intérieur trop élevé, on retrouve :

  • L’asthme : ce problème de santé entraîne une gêne respiratoire et des crises ponctuelles, qui peuvent s’aggraver la nuit ;
  • La bronchite chronique : elle irrite gravement les poumons et peut devenir permanente, freinant ainsi votre endormissement et provoquant des réveils nocturnes fréquents.

Un taux d'humidité trop important dans la chambre peut être à l'origine de problèmes de santé et peut favoriser l'apparition de maladies respiratoires

Les douleurs articulaires

Les douleurs articulaires, telles que les rhumatismes, l’arthrite, ou encore l’arthrose sont amplifiées à cause de l’air humide. Au moindre signe d’humidité, les souffrances se réveillent et vos articulations s’usent plus rapidement.

A l'approche des saisons hivernales, les douleurs articulaires peuvent se réveiller ou s'aggraver, le grand responsable : l'humidité !

Si votre chambre est humide, les douleurs articulaires vous suivent durant votre nuit, et créent de nombreux microréveils. Ces derniers peuvent être très furtifs, mais faire beaucoup de mal à la qualité de vos nuits, car ils entrecoupent votre sommeil : vous restez alors en phase de sommeil léger durant la presque totalité de la nuit, et n’arrivez pas à entrer en phase de sommeil profond et de sommeil paradoxal

Les problèmes de circulation

Les problèmes d’humidité au sein du logement peuvent émaner d’un climat tropical difficile à supporter. Si vous vivez dans un endroit où il fait chaud et humide, vous pouvez observer un gonflement des tissus, et faire de la rétention d’eau. Les douleurs se manifestent alors au niveau des chevilles, et peuvent véritablement causer du tort à la qualité de votre sommeil.

A lire également : 4 conseils pour surmonter la fatigue en hiver !

Quel est le taux d’humidité idéal dans votre maison ?

Selon les médecins, le taux d’humidité idéal au sein d’un logement, et donc au sein de la chambre, se situe entre 40 et 60 % en France

Pour maintenir ce niveau d’humidité, vous pouvez vous tourner vers les déshumidificateurs d’air :

  • L’absorbeur d’humidité : ce type de déshumidificateur permet de prévenir des effets de l’humidité dans les pièces très exposées à ce risque. Il fonctionne grâce à des sels minéraux ou des capteurs naturels d’humidité, qui sont ensuite transformés en liquides. L’absorbeur d’humidité peut stocker jusqu’à 1 litre d’eau. Attention toutefois : il ne ne résout pas un problème déjà existant ;
  • Le déshumidificateur d’air électrique : il fonctionne grâce à un système de condensation élaboré, qui permet d’assécher les murs et l’air de la maison. Il peut être programmé selon vos préférences, et est relativement discret et esthétique. C’est un outil indispensable si votre problème d’humidité est bien avancé.

Pour éviter les problèmes d’humidité dans votre chambre, veillez à aérer la pièce au moins deux fois par jours, 15 minutes le matin, et 15 minutes le soir. Vous pouvez également placer des pots de chlorure de calcium dans les endroits problématiques de votre maison. Ce produit chimique en poudre peut être acheté en quincaillerie : il absorbe naturellement l’humidité de l’air et est assez bon marché.

Attention toutefois à ne pas trop assécher l’air de votre chambre : en effet, un air trop sec peut assécher la peau, la gorge et les yeux.

Quel oreiller est fait pour moi ?
Je fais le test