Insomnies chez l’enfant : quelles causes et quelles solutions ?

Insomnies chez l’enfant : quelles causes et quelles solutions ?

L’insomnie chez l’enfant peut être caractérisée par une diminution de la durée ou de la qualité de son sommeil. Difficultés d’endormissement, réveils soudains et nuit hachées entraînent un manque de sommeil chez votre tout-petit, qui peut avoir beaucoup de mal à le supporter. Résultat ? Une difficulté de la gestion de ses émotions, des crises de larmes à répétition en journée, une hypersensibilité développée… Alors, quelles sont les causes de l’insomnie chez l’enfant ? Et surtout, quelles solutions adopter pour apaiser facilement et durablement son sommeil ?

 

Les causes de l’insomnie chez l’enfant

Chez l’enfant, les infections ORL ou les troubles digestifs peuvent causer des insomnies. Il s’agit là de troubles du sommeil passagers, qui amèneront l’enfant à se réveiller la nuit à cause de difficultés de respiration, de la toux, ou de douleurs abdominales.

En outre, un rythme de sommeil désorganisé peut être à l’origine d’insomnies chez l’enfant. Les heures de coucher irrégulières et anarchiques perturbent son horloge biologique et ne permettent pas à votre tout-petit de profiter d’un sommeil de qualité.

Certains troubles du comportement tels que l’hyperactivité sont liés au stress, aux difficultés scolaires ou à un environnement familial perturbé (conflit au sein du couple parental, relation affective difficile avec un parent…) et ces troubles peuvent causer chez l’enfant des insomnies importantes.

Enfin, les insomnies peuvent être causées par un environnement de sommeil inconfortable. Si la chambre est surchauffée, trop bruyante, pas assez sombre, ou encore si l’enfant ne profite pas d’une literie suffisamment adaptée, des troubles du sommeil peuvent alors apparaître.

 

Quelles solutions pour lutter contre l’insomnie chez l’enfant ?

Respecter le rythme naturel de l’enfant

Le rythme de l’enfant est, comme chez l’adulte, contrôlé par son cycle circadien. C’est ce dernier qui définit les périodes de veille et de sommeil en produisant différentes hormones, et en intervenant sur la température du corps. Pour offrir un sommeil de qualité à l’enfant, respectez ce cycle en le couchant et en le réveillant à horaires réguliers.

L’importance du rituel

Pour réussir à faire de sa chambre un lieu d’apaisement et de sérénité, le rituel du coucher est particulièrement important. Il l’aide à relâcher la pression et à se détendre.  C’est un moment qui le calme et qui facilite son endormissement. Lavage des mains, du visage et des dents et enfilage du pyjama, peuvent initier ce petit rituel. Lorsqu’il est l’heure pour lui de rejoindre son lit, plusieurs petits moments de complicité et de jeu peuvent être mis en place chaque soir. Demandez-lui de vous raconter sa journée, optez pour des petits jeux apaisants, lisez-lui une histoire, faites-lui un câlin, et le sommeil pointera plus facilement le bout de son nez.

De plus, il est important de noter que la chambre de votre enfant ne doit pas être une source d’angoisse pour lui. En ce sens, évitez de vous servir de cette pièce pour le punir !

Une chambre pour bien dormir

Afin de lui offrir un environnement propice à l’apaisement, attention à maintenir une température comprise entre 18° et 19°. En effet, lors de la phase d’endormissement, grâce à l’horloge circadienne, la température corporelle diminue : elle indique à votre corps qu’il va être temps d’accéder au sommeil. Si vous surchauffez la pièce, vous luttez en quelque sorte contre ce mécanisme d’endormissement !

Afin de booster la qualité de sommeil et lutter contre l’insomnie chez l’enfant, prenez garde à ce que sa chambre soit bien isolée phoniquement. Aucun bruit ne doit pouvoir venir perturber son sommeil !

 

 

Une literie appropriée

Pour offrir un sommeil apaisé à l’enfant, la literie joue également un rôle important. Un bon oreiller permettra à votre tout-petit de bénéficier d’un juste niveau de soutien. Attention toutefois : s’il a moins de trois ans, les oreillers sont contre-indiqués !

S’il a plus de trois ans, veillez à ne pas choisir d’oreiller trop moelleux. Il ne maintiendra pas suffisamment les cervicales de votre enfant. Un oreiller trop ferme pourra quant à lui, faire naître des points de pression au niveau de la tête, de la nuque, des épaules et du dos.

Votre enfant est âgé de 3 à 5 ans :

L’oreiller Nemo, en garnissage polyester, certifié sans substance nocive, accueillera avec douceur et légèreté la tête de votre tout-petit.

 

Oreiller enfant 3 à 5 ans

 

Votre enfant est âgé de 6 à 10 ans :

L’oreiller Dory, rembourré de fibres creuses siliconées, apportera un niveau de soutien idéal à votre enfant, en allégeant les points de pression et en favorisant l’alignement tête-nuque-colonne vertébrale !

 

Oreiller enfant 6 à 10 ans

 

Pour trouver le meilleur oreiller pour enfant, découvrez notre petit guide !

Un repas léger

Pour offrir à votre enfant un sommeil de qualité, il est important de ne pas sous-estimer la qualité des aliments qu’il consomme le soir. Privilégiez les aliments riches en tryptophane, qui facilitent l’endormissement : saumon, truite, thon, citrouille, asperges, chou, bananes, fraises, ananas, mangue, lait et légumineuses sauront vous aider dans cette tâche !

Attention également à éviter toutes les boissons sucrées, qui perturbent largement l’endormissement. Les aliments trop gras et trop sucrés viendront aussi altérer la qualité de son sommeil, en engendrant notamment des problèmes de digestion.

 

Pour lutter contre les insomnies chez l’enfant, ces petites solutions vous accompagnent ! Bien souvent, c’est en suivant une hygiène de vie adaptée que vous réussirez à réconcilier votre enfant avec le sommeil 😊