plus minus cross arrow-left arrow-right arrow-bottom cart dropdown-arrow next previous heart search tick amazon-payment amex bitcoin cirrus diners-club discover dk dogecoin facebook fancy forbrugsforeningen apple-pay google-plus instagram interact jcb litecoin maestrooo mastercard paypal pinterest stripe tumblr twitter vimeo rss visa youtube lock video-play sale model badge view-in-space video badge Trouvez votre oreiller Trouvez votre oreiller

30 nuits d'essai

Livraison et retours offert

French days, jusqu'à -20%

Paiement en 3x sans frais

30 nuits d'essai

Livraison et retours offert

French days, jusqu'à -20%

Paiement en 3x sans frais

E-boutique
Myoclonie nocturne : tout ce qu'il faut savoir sur ce trouble du sommeil
La myoclonie nocturne est un trouble du sommeil qui entraîne une contraction soudaine et involontaire des muscles, notamment pendant la phase d’endormissement. Alors, qui est touché par ce problème ? Comment lutter contre ces mouvements soudains pendant la nuit ? On vous en dit plus…
Benjamin
Conseiller de vos nuits
Sommaire de l'article

La myoclonie du sommeil, qu’est-ce que c’est ?

La myoclonie est une contraction soudaine et involontaire des muscles. Ce trouble apparaît lorsque vous venez de vous endormir, donc pendant les premières minutes du sommeil. Il se caractérise par un sursaut du sommeil : un spasme nerveux vous réveille.

Plusieurs types de myoclonie du sommeil

Myoclonie d’endormissement

La myoclonie d’endormissement est une contraction soudaine, brève, et simultanée du corps entier ou d’un ou plusieurs segments du corps, pendant la phase de l’endormissement. 😴

Ce phénomène peut être accompagné d’une hallucination, avec une impression de « tomber dans un trou ». 

La moyclonie peut être unique ou survenir en salves. Chez certaines personnes, elle peut être à l’origine d’une insomnie avec trouble de l’initiation du sommeil

Environ 60-70 % dans la population générale, de tout âge et quel que soit le sexe, est touché dans sa vie par la myoclonie.

Les myoclonies propriospinales d’endormissement

Il s’agit ici de secousses musculaires répétées et involontaires, qui touchent l’abdomen et les membres inférieurs, ou parfois, les membres supérieurs. Les myoclonies propriospinales d’endormissement sont générées au niveau médullaire (au niveau de la moelle épinière).

Elles peuvent être ressenties dans toutes les positions, mais sont souvent favorisées par la position sur le côté, et s’observent en particulier lors de la transition veille-sommeil

Réveil en sursaut, impression de tomber dans son sommeil ? : Tout savoir sur la myoclonie nocturne

Ces secousses musculaires peuvent être idiopathiques ou secondaires à des lésions médullaires traumatiques, infectieuses, toxiques ou néoplasiques. 

Le Neck myoclonus

Le Neck Myoclonus définit de brefs mouvements de la tête, qui surviennent généralement pendant le sommeil paradoxal

Des épisodes occasionnels sont présents chez plus de 50 % des patients enregistrés dans un laboratoire de sommeil, mais avec une fréquence faible.

 

Quelles peuvent être les conséquences d’une myoclonie ?

Le sursaut d’endormissement est bénin. Toutefois, lorsqu’il se produit de façon régulière, il peut impacter votre endormissement et la qualité de votre sommeil. Certaines personnes qui souffrent de la myoclonie de l’endormissement chaque soir ne parviennent plus à se rendormir. Certaines études ont été menées afin de comprendre si ce phénomène apparaissait pendant les périodes de stress. 🛏️

Le dormeur qui souffre de ce problème peut alors voir son temps de sommeil être réduit. Ce manque de sommeil pourra entraîner une somnolence diurne et un état de fatigue chronique.  

 

La myoclonie chez le bébé

Pendant les 3 premiers mois de leur vie, les nouveaux-nés rencontrent forcément des épisodes de myoclonie lorsqu’ils dorment. Elle apparaît pendant le sommeil paradoxal, autrement dit quand le nouveau-né dort profondément, et est parfaitement normale. 

 

Réduire le stress pour éviter le myoclonies 

Puisque certains chercheurs semblent vouloir faire un lien entre le stress et l’apparition des myoclonies, il est essentiel pour vous de réussir à vous libérer de cette anxiété.

Lien entre stress et myoclonie : comment se détendre ?

Quelques heures avant d’aller vous coucher, place à des petits rituels apaisants, qui aideront votre corps et votre esprit à se relaxer pour trouver le sommeil plus rapidement.

Pour vous aider à lâcher prise, plusieurs solutions : 

Le bain chaud avec les huiles essentielles : optez pour un diffuseur dans lequel vous placez de l’huile essentielle de lavande, apaisante et relaxante. Le chaleur décontracte vos muscles et vous aide à vous apaiser.

Evitez les écrans qui diffusent de la lumière bleue : ils indiquent à votre cerveau qu’il se situe en pleine journée, et ne vous permettent pas de produire les hormones du sommeil dont vous avez besoin. 

Faites des exercices de respiration : la cohérence cardiaque peut être une vraie alliée. Elle consiste à pratiquer 3 fois par jour, 6 respirations par minute, pendant 5 minutes.  Les exercices de cohérence cardiaque vous aident à diminuer votre sécrétion de cortisol, l’hormone du stress. Ils vous permettent de ralentir votre rythme cardiaque, de baisser votre pression vasculaire, et d’augmenter la production de mélatoninel’hormone du sommeil, ce qui vous aide à vous endormir plus rapidement. ✨

Avec la cohérence cardiaque, vous agissez sur des neurotransmetteurs dont la dopamine (l’hormone du plaisir) et la sérotonine (l’hormone qui prévient la dépression et les angoisses). Pour être dans de bonnes conditions avant d’aller dormir, c’est la clé.

Vous pouvez également pratiquer des séances de méditation. Optez pour séance d’une dizaine de minutes sur Youtube et laissez-vous guider. 

Privilégiez les activités calmes avant d’aller vous coucher, et évitez le sport. Écoutez de la musique apaisante, lisez, écrivez, dessinez.

Vous pouvez également réaliser des automassages avec de l’huile végétale et des huiles essentielles. Ylang Ylang, lavande ou encore laurier noble pourront vous accompagner vers plus de relaxation.

Lorsque vous vous allongez, veillez également à vous sentir parfaitement à l’aise dans votre lit. La qualité de la literie est essentielle pour réussir à lâcher prise et à s’endormir plus rapidement. Votre matelas doit être adapté à votre morphologie. Votre oreiller doit quant à lui être adapté à votre position de sommeil, à vos habitudes de sommeil, à votre morphologie et à vos éventuels problèmes de santé. Optez pour un oreiller ergonomique rectangle, qui soutiendra uniquement votre tête et votre nuque, et les placera dans le parfait prolongement de votre colonne vertébrale.

Vous l’aurez compris, la myoclonie est toute à fait bénigne, et ne doit pas vous alarmer outre mesure. Essayez de vous relaxer avant d’aller dormir, car il s’agit probablement d’une période de stress à passer ! Prêt à apaiser votre corps et à éviter les myoclonies du sommeil ?

Quel oreiller est fait pour moi ?
Je fais le test