plus minus cross arrow-left arrow-right arrow-bottom cart dropdown-arrow next previous heart search tick amazon-payment amex bitcoin cirrus diners-club discover dk dogecoin facebook fancy forbrugsforeningen apple-pay google-plus instagram interact jcb litecoin maestrooo mastercard paypal pinterest stripe tumblr twitter vimeo rss visa youtube lock video-play sale model badge view-in-space video badge Trouvez votre oreiller Trouvez votre oreiller

30 nuits d'essai

Garantie 3 ans

Livraison et retours offert

Paiement en 3x sans frais

30 nuits d'essai

Garantie 3 ans

Livraison et retours offert

Paiement en 3x sans frais

E-boutique
Connaissez-vous l'asthme nocturne ? Découvrez tout sur ce phénomène qui trouble votre sommeil
L'asthme nocturne (également appelé asthme de nuit) se caractérise par l'aggravation des symptômes de l'asthme pendant la nuit. Respiration sifflante, toux, essoufflement ou encore, oppression thoracique viennent alors perturber votre sommeil et vous empêchent de recharger vos batteries. Alors, pourquoi l’asthme s’aggrave-t-il pendant la nuit ? Quelles solutions vous aident à mieux dormir ? On vous dit tout !
Benjamin
Conseiller de vos nuits
Sommaire de l'article

Quels types d’asthmes peuvent s’aggraver la nuit ?

L'asthme nocturne peut se produire avec tous les types d'asthme, et en particulier dans les cas :

  • D’asthme allergique : asthme déclenché ou aggravé par des allergies (acariens, pollen…) ;
  • D’asthme professionnel : qui se manifeste par une obstruction réversible des voies respiratoires et se développe après des mois ou des années de sensibilisation à un allergène que l’on trouve sur le lieu de travail ;
  • D’asthme induit par l’exercice : qui est provoqué par l’effort.

Selon une étude portant sur 14000 patients asthmatiques, 60 % des personnes souffrant d'asthme continu présentent un asthme nocturne à un moment donné.

Les causes de l’asthme nocturne

Il existe de nombreuses causes de l’asthme nocturne. Tout d’abord, les hormones : leur production suit notre rythme circadien. Les changements hormonaux (mélatonine, cortisol…) que l’on connait le soir et pendant le sommeil peuvent avoir un impact sur la profondeur et le rythme de la respiration : ces changements peuvent donc favoriser l’apparition des symptômes de l'asthme.

Par ailleurs, au cours du sommeil, vos muscles se détendent, ce qui entraîne une diminution de la force et du contrôle musculaire. Cela peut entraîner une respiration superficielle et une diminution de la quantité d'air inspirée. Si votre fonction pulmonaire est affectée à cause de votre asthme, ce mécanisme peut être problématique. 

A lire également : Syndrome d'apnées obstructives du sommeil : symptômes, causes et traitements

Pendant la nuit, les niveaux de stéroïdes dans l'organisme diminuent naturellement. Cela entraîne une inflammation et une réponse immunitaire élevées, qui peuvent aggraver les symptômes de l'asthme.

En outre, lorsque nous dormons, nos voies respiratoires rétrécissent. C’est un phénomène déjà présent chez les patients asthmatiques, et qui peut expliquer l’asthme nocturne.

l'apnée du sommeil peut exacerber les symptômes de l'asthme du sommeil

L'apnée du sommeil peut également exacerber les symptômes de l’asthme. En effet, chez les dormeurs atteints d’AOS (Apnée Obstructive du Sommeil), le ronflement caractéristique de l’apnée déclenche des réflexes neuronaux qui provoquent une constriction des bronches : c’est ce phénomène qui aggrave l’asthme. Mais ce n’est pas tout : les interruptions répétées de la respiration au cours le sommeil privent le corps d’oxygène : cela augmente la réactivité des bronches et des voies respiratoires.

L'exposition aux allergènes peut également déclencher une crise d'asthme ou aggraver les symptômes. La réponse du corps est retardée et se produit pendant le sommeil, ce qui provoque de l’asthme nocturne.

L’obésité peut aussi être à l’origine de l’asthme nocturne : en effet, l’excès de graisse autour de la gorge due à l’obésité pourrait favoriser l’asthme la nuit. 

Enfin, le reflux gastro-œsophagien (RGO) est une maladie souvent liée à l'asthme nocturne. Le reflux d'acide gastrique dans l'œsophage vers le larynx peut en effet provoquer un spasme bronchique ou entraîner un resserrement des voies respiratoires

Comment soulager l’asthme nocturne ?

Les personnes asthmatiques doivent éviter de dormir sur le dos et sur le ventre. Privilégiez la position sur le côté. Si vous souffrez de reflux gastro-œsophagien, optez pour le côté gauche, en surélevant la tête avec un oreiller confortable. En effet, la position sur le côté droit augmente la pression sur le nerf vague, ce qui entraîne le resserrement des voies respiratoires. 

Pour soulager l’asthme, veillez également à éliminer les acariens et la poussière de votre chambre :

  • Aérez la pièce 15 minutes le matin, et 15 minutes le soir ;
  • Nettoyez le matelas avec du bicarbonate de soude : saupoudrez la literie, laissez agir 2 heures puis aspirez ;
  • Passez l’aspirateur et faites la poussière régulièrement sous le lit et sur les meubles ;
  • Utilisez des oreillers et de protèges matelas hypoallergéniques.

Dans la chambre, évitez les parfums synthétiques, et préférez les huiles essentielles. Avant d’aller vous coucher, détendez-vous, car le stress peut déclencher l’asthme. Prenez un bain, écoutez de la musique, lisez, coloriez, méditez… 

Utilisez un déshumidificateur ou un climatiseur afin de maintenir un niveau d’humidité assez faible, entre 40 et 50%.
Quel oreiller est fait pour moi ?
Je fais le test