plus minus cross arrow-left arrow-right arrow-bottom cart dropdown-arrow next previous heart search tick amazon-payment amex bitcoin cirrus diners-club discover dk dogecoin facebook fancy forbrugsforeningen apple-pay google-plus instagram interact jcb litecoin maestrooo mastercard paypal pinterest stripe tumblr twitter vimeo rss visa youtube lock video-play sale model badge view-in-space video badge
Comment choisir un oreiller en fonction de sa position de couchage ?

Lorsque l’on recherche un oreiller, on se laisse souvent guider par son instinct, par ses préférences de confort. On jauge rapidement son niveau de souplesse ou de fermeté en exerçant quelques pressions de la main dessus. On pose parfois sa tête dessus pendant quelques secondes, et le choix est fait ! Pourtant, choisir son oreiller demande bien plus d’implication que ça ! Et parmi les critères qui doivent vous guider vers le bon oreiller, votre position de couchage compte énormément. C’est en effet elle qui déterminera si vous avez besoin d’un oreiller épais, fin, souple, ou ferme. Alors, comment choisir un oreiller en fonction de sa position de couchage ? On vous dit tout.

Play
Écoutez cet article
0:00 / 0:00
Benjamin
Conseiller de vos nuits
Sommaire de l'article

Choisir son oreiller lorsque l’on dort sur le dos

Pour trouver le meilleur oreiller pour dormir sur le dos, plusieurs astuces vous accompagnent.

Dormir sur le dos : quels avantages et quels inconvénients ?

La posture couchée sur le dos est idéale pour améliorer le sommeil, parce qu'il s'agit d'une position neutre où tous les muscles du corps sont relâchés. C'est donc une excellente position, qui vous permet de vous détendre et qui favorise le sommeil réparateur. 💤

Dormir sur le dos permet de prévenir les douleurs du cou et du dos. Dans cette position, la tête adopte une posture naturelle, et n’est soumise à aucune torsion ou point de pression.

Cette position de couchage permet également de réduire les reflux gastriques, lorsque le haut du corps est légèrement surélevé.

En cas d'insuffisance veineuse, cette position sur le dos est plus commode afin de surélever les jambes : il faudra alors placer un second coussin sous les genoux, afin de faciliter la circulation sanguine.

En psychologie, dormir sur le dos dit de vous que vous êtes une personne calme et réservée. C’est également un signe de détente, d’apaisement et d’abandon. En dormant dans cette position, vous relâchez la pression accumulée durant votre journée.

L’inconvénient majeur de cette position, c’est qu’elle favorise les ronflements. Si vous ronflez beaucoup, privilégiez donc la position sur le côté, qui vous aidera à mieux respirer, et tournez-vous vers les oreillers anti-ronflements. 😴

Quel oreiller est fait pour moi ?
Je fais le test 👆

Quelle hauteur privilégier pour un oreiller pour dormir sur le dos ?

Pour dormir paisiblement sur le dos, vous avez besoin d’un oreiller ni trop épais, ni trop fin. S’il est trop épais, votre tête penchera trop en avant, et s’il est trop fin, votre tête penchera trop en arrière. Pour bien faire, tournez-vous vers les oreillers qui mesurent environ 11 cm de hauteur. Vous pourrez ainsi aligner votre tête avec votre cou et votre dos, et profiter d’une douce et paisible nuit dans les bras de Morphée.

Peut-on dormir sans oreiller lorsqu’on dort sur le dos ?

Il est déconseillé de dormir sans oreiller lorsque l’on se couche sur le dos. Cette mauvaise habitude pourra être à l’origine de problèmes au niveau de la nuque, qui vous suivront sur le long terme.

Quelle matière pour votre oreiller pour dormir sur le dos ?

Ici, tout dépendra de vos préférences. Si vous dormez sur le dos, plusieurs types de coussins pourront accompagner votre nuit de sommeil :

  • Les oreillers en plumes et duvet : privilégiez les oreillers qui utilisent ces deux matières ensemble. Vous bénéficierez ainsi d’un oreiller confortable, mi-ferme, qui offrira un bon niveau de soutien à votre tête. Cette matière est idéale pour les personnes qui ont souvent chaud la nuit, et qui sont en quête d’un oreiller rafraîchissant ;
  • Les oreillers en fibres de polyester siliconées creuses : elles laissent bien circuler l’air dans le garnissage de l’oreiller, et glissent les unes sur les autres. Elles permettent ainsi de profiter d’une surface de couchage homogène, sur laquelle votre tête pourra se détendre toute la nuit ;
  • Les oreillers en mousse à mémoire de forme : ils offrent un confort sur mesure à votre tête et vos cervicales, et vous permettent de profiter d’une douceur et d’un accueil incomparable toute la nuit.

 

Choisir son oreiller lorsque l’on dort sur le ventre

Un bon oreiller pour dormir sur le ventre est un oreiller qui ne fait subir à vos cervicales aucune torsion. Pour le trouver, voici nos meilleures astuces. 😌

L’oreiller pour dormir sur le ventre doit être fin

Un bon oreiller pour dormir sur le ventre doit avant tout être fin. Si votre coussin est trop épais, trop gonflant, votre tête sera trop surélevée par rapport à votre nuque. Le cou sera alors légèrement tordu, et les cervicales fragilisées. Pour profiter d’un confort optimal, optez pour un oreiller de maximum 9 cm de hauteur.

L’oreiller pour dormir sur le ventre doit être rectangle

Sur un oreiller carré, l’ensemble du haut du corps (épaules et trapèzes compris) est surélevé. Et le résultat lorsque l’on dort sur le ventre est sans appel : les cervicales subissent des torsions trop importantes. Vous vous réveillez alors avec le cou bloqué, la nuque raide.

Sur un oreiller rectangulaire, seules la tête et la nuque sont maintenues. Les épaules butent contre le bord de l’oreiller, et vous pouvez placer votre tête dans le prolongement du cou et de la colonne vertébrale ! Et c’est bel et bien ce qui vous permettra de profiter d’une position de couchage idéale.

L’oreiller pour dormir sur le ventre doit être moelleux

Un bon oreiller pour dormir sur le ventre doit être moelleux. Vos cervicales doivent être accueillies avec la plus grande des douceurs ! Les oreillers trop durs seront à l’origine de tensions musculaires et articulaires qui pourront vous suivre jusque dans vos activités quotidiennes. Vous l’aurez compris : si vous dormez sur le ventre, place à la souplesse et à la douceur !

L’oreiller pour dormir sur le ventre doit être garni de mousse viscoélastique

Pour exercer le moins de pression possible sur vos cervicales, vous devez opter pour de la mousse à mémoire de forme thermosensible et viscoélastique. Son grand avantage réside dans le fait qu’elle vient envelopper vos cervicales, sans leur faire subir la moindre tension.

Pour un confort douillet, c’est cette matière qu’il faudra privilégier !

Que penser des oreillers plats ?

Les oreillers plats sont les oreillers adaptés au sommeil sur le ventre. Attention néanmoins, car ce ne sont pas les oreillers qui offrent le plus de soutien. Facile à transporter, il peut s’enrouler afin de former un oreiller de secours lorsque vous partez en vacances et que vous souhaitez profiter d’un bon niveau de confort. Mais au quotidien, préférez tout de même les oreillers fins, d’environ 9 cm de hauteur.

Peut-on dormir sans oreiller lorsqu’on dort sur le ventre ?

C’est la position de couchage qui proscrit le moins cette habitude de sommeil. Lorsque l’on dort sur le ventre, mieux vaut en effet dormir sans oreiller que de dormir sur un oreiller inadapté. Les cervicales font ainsi face à moins de contractures et de torsions lorsque le dormeur n’utilise pas d’oreiller. Mais attention toutefois : c’est une solution qui doit être temporaire. Si votre oreiller est trop épais, ou trop dur, vous pouvez choisir de dormir sans oreiller pendant quelques nuits tout au plus. Mais attention également à la fermeté de votre matelas : si ce dernier n’est pas assez moelleux, les tensions pourront également se faire ressentir sans oreiller !

Vous devrez rapidement vous tourner vers un plan B, qui consistera à choisir un oreiller fin, rectangle, moelleux et garni de préférence de mousse à mémoire de forme.

Dormir sur le ventre : la mise en garde des professionnels de santé

Les professionnels de santé tels que les médecins, les kinésithérapeutes et les ostéopathes déconseillent aux dormeurs de passer leur nuit sur le ventre. 🛏

En dormant dans cette position, vous pourrez devoir faire face à des problèmes de digestion et des problèmes gastriques comme les reflux et les brûlures d'estomac.

Lorsque l’on se positionne sur le ventre, le corps est naturellement cambré et le dos est creusé. Vous renforcez ainsi les problèmes de lordoses physiologiques, c'est-à-dire le fait d'avoir un creux entre le bassin et le bas du dos, avec pour conséquence des douleurs au niveau des vertèbres et des lombaires.

Par ailleurs, lorsqu’on dort sur le ventre, on repose généralement une de ses deux joues sur l’oreiller, et la tête se retrouve couchée sur le côté. Dans cette position, une pression sur les muscles de la trachée survient, nuisant ainsi au système respiratoire et aux muscles de la déglutition.
Sur le ventre, l’estomac et la cage thoracique sont comprimés par le poids du corps : elle a ainsi moins d’amplitude pour s’ouvrir, ce qui provoque des gênes respiratoires.

Bien entendu, en dormir sur le ventre a aussi et surtout des conséquences sur vos cervicales et sur le dos, et se paie souvent par des douleurs dans la nuque et dans les lombaires au réveil.

Comment essayer de changer de position de sommeil ?

Puisque dormir sur le ventre peut causer bien des problèmes de santé, il peut être intéressant, notamment si vous souffrez de fragilité au niveau des cervicales, d’essayer de changer de position de sommeil. Pour vous accompagner, un outil peut être particulièrement efficace : le traversin.

Placez-le le long de votre corps, afin qu’il vous aide à maintenir une position sur le côté pendant toute la nuit. Petit à petit, vous vous habituerez à cette nouvelle posture, mais la patience est de mise : les premières nuits, vous vous réveillerez certainement sur le ventre. Votre cerveau et votre corps ont besoin d’un petit temps d’adaptation ! C’est un petit effort à faire, mais qui peut vraiment valoir le coup si vous souhaitez protéger toute votre région cervicale.

 

Choisir son oreiller lorsque l’on dort sur le côté

Afin de trouver un bon oreiller pour dormir sur le côté, la rigueur est de mise !

Les avantages de la position sur le côté pour dormir

Cette position de sommeil a des effets bénéfiques sur le nettoyage du corps, notamment lorsque vous dormez sur le côté gauche. Cette posture permet de mieux éliminer les toxines de l’organisme et notamment la bile, ce qui préserve la bonne santé du foie. Dans cette position de sommeil, vous facilitez également la digestion. Par ailleurs, dormir du côté gauche est également bon pour la rate et pour le drainage lymphatique.

Dormir sur le côté gauche éviterait à votre cœur de trop ralentir. Cet avantage ne concerne que les personnes qui souffrent d’un trouble du rythme cardiaque appelé « bradycardie ». Ainsi, dormir sur le côté gauche permettrait de stimuler le nerf qui tend à accélérer le rythme cardiaque.

En outre, à partir du 7ème mois de grossesse, une étude néo-zélandaise de 2011 a identifié un risque significativement supérieur de mortinatalité chez les femmes enceintes qui dorment sur le dos ou sur le côté droit. La position de sommeil sur le côté gauche serait donc à privilégier.

Si vous dormez sur le côté droit, vous dormez du mauvais côté ! Votre poids repose en effet sur votre pancréas, sur votre estomac et sur votre rate. Cette position n’est donc pas idéale pour la digestion, et vous risquez de voir votre sommeil se fragiliser.

Quelle hauteur pour un oreiller pour dormir sur le côté ?

Si vous dormez sur le côté, privilégiez les oreillers gonflants, volumineux, qui mesurent au moins 12 cm de hauteur. L’oreiller doit pouvoir combler le creux entre votre nuque et votre matelas. S’il est trop fin, votre cou ne sera pas suffisamment maintenu, et risquera de subir des torsions.

Quelle matière pour un oreiller pour dormir sur le côté ?

Pour dormir sur le côté, vous avez l’embarras du choix en matière de types de garnissage d’oreiller. Vous pouvez opter pour les oreillers naturels en plumes et duvet, ou choisir les fibres synthétiques siliconées creuses. Les oreillers à mémoire de forme pourront également vous accompagner grâce à leur confort haut de gamme et leur douceur ! 😌

Peut-on dormir sans oreiller lorsqu’on dort sur le côté ?

Il faut impérativement éviter de dormir sans oreiller lorsque l’on se couche dans cette position. La tête serait en effet soumise à d’importantes torsions, qui peuvent avoir de lourdes conséquences sur l’ensemble du rachis cervical !

 

Quelles conséquences si l’on ne choisit pas son oreiller en fonction de sa position de couchage ?

Si vous ne choisissez pas votre oreiller en prenant en considération votre position de couchage, les conséquences sur vos nuits sont multiples. Peut-être en avez-vous d’ailleurs déjà fait les frais…

Un mauvais alignement tête, nuque et colonne vertébrale

Si vous ne choisissez pas votre oreiller en fonction de votre position de couchage, il y a d’importants risques que votre tête, votre nuque et votre colonne vertébrale ne soient pas alignées. Pourtant, c’est la règle d’or à privilégier pour profiter d’une bonne qualité de sommeil. S’il vous arrive souvent de vous réveiller fatigué, avec le sentiment de ne pas avoir suffisamment dormi, c’est peut-être la raison !

Un endormissement plus long

En choisissant un oreiller inadapté à sa position de sommeil, le dormeur met plus de temps à s’endormir. La position pour laquelle il opte n’étant pas idéale pour son corps, les muscles et les articulations mettent plus de temps à se décontracter. Il passe alors de longues minutes à se tourner encore et encore, en quête d’une position dans laquelle il pourra se relaxer, arrivera à lâcher prise, et réussira à se sentir parfaitement à l’aise.

Et lorsque vous mettez du temps à vous endormir, les conséquences sur vos nuits sont également nombreuses. Votre durée de sommeil diminue, vous profitez de moins de sommeil profond, et vous vous réveillez fatigué. La somnolence diurne peut alors faire son apparition dans votre quotidien, entraînant un manque de vigilance, des difficultés de concentration, et même des troubles de la mémoire et de l’apprentissage. Oui oui, mal choisir son oreiller, et ne pas chouchouter son sommeil peut avoir de lourdes répercutions !

Des problèmes de santé récurrents

Si vous ne choisissez pas votre oreiller en fonction de votre position de couchage,  c’est votre santé qui peut rapidement être impactée. En ne permettant pas à votre nuque, votre tête et votre colonne vertébrale d’être bien alignées, vous créez un terrain favorable à l’apparition de douleurs cervicales, de douleurs dorsales, et de maux de tête.

Les kinésithérapeutes et les ostéopathes sont très clairs à ce sujet : « Un oreiller mal adapté à la morphologie de son utilisateur ou à sa position de sommeil pourra être à l’origine de tensions musculaires ou de raideurs articulaires au niveau des cervicales en particulier et du reste du rachis également. », Indique Pascale, Ostéopathe D.O.

 

Quels autres critères prendre en considération lors du choix de son oreiller ?

La position dans laquelle vous dormez n’est pas le seul critère à prendre en considération dans le choix de votre oreiller. Pour dormir bien profondément, profiter d’un haut niveau de confort nuit après nuit, et pour vous endormir rapidement chaque soir, vous devrez également faire attention à :

  • Votre morphologie ;
  • Vos problèmes de santé ;
  • Vos préférences de confort !

Comment ma morphologie impacte-t-elle le choix de mon oreiller ?

Attardons-nous tout d’abord sur l’importance de choisir son oreiller en fonction de sa morphologie. Plus votre carrure est fine, plus les oreillers trop fermes sont susceptibles d’occasionner des points de pression au niveau de la nuque et de la tête. Si vous avez une morphologie XS ou S, privilégiez donc les oreillers cocooning, souples, moelleux, tout doux, tout douillet. 😊

Si vous avez une morphologie M ou L, les oreillers mi-fermes seront parfaitement adaptés. Ils vous apportent un bon soutien, sans pour autant créer de points de pressions. Et si vous avez une morphologie XL ou XXL, les oreillers fermes, voire très fermes (mais sur lesquels vous vous sentez à l’aise), doivent être privilégiés.

Comment choisir mon oreiller en fonction de mes problèmes de santé ?

Ici, c’est le garnissage qui varie en fonction des problèmes de santé auxquels vous devez faire face. Allergies, sueurs nocturnes, douleurs au dos, douleurs aux cervicales, maux de tête : à chaque problème sa solution !

Les oreillers en plumes et en duvet seront parfaitement adaptés aux personnes qui ont facilement chaud la nuit, et à qui il arrive souvent de transpirer pendant le sommeil. Ils laissent bien circuler l’air dans le garnissage, ce qui vous offrira le luxe de bénéficier d’un oreiller toujours frais ! Si vous transpirez beaucoup, notez qu’il existe des protèges oreillers anti-transpiration, qui vous aideront à garder de la fraîcheur sous votre tête même en été.

Les oreillers synthétiques en fibres de polyester siliconées creuses (évitez impérativement les fibres pleines, qui tiennent chaud et n’offrent pas un soutien optimal), seront parfaitement adaptés aux personnes qui souffrent l’allergie aux acariens. Ces derniers prolifèrent plus rapidement dans les garnissages naturels (plumes, duvets), que dans les fibres synthétiques.

Enfin, les oreillers à mémoire de forme sont parfaitement adaptés pour les personnes qui souffrent de :

  • Douleurs aux cervicales : cervicalgies, raideurs, tensions, lordose cervicale, inversion de la courbure cervicale, hernie cervicale, torticolis…
  • Douleurs dorsales : sciatique, lombalgie…
  • Maux de tête : céphalées, migraines.

En permettant un bon alignement de la colonne vertébrale avec la nuque et la tête, toutes ces parties de votre corps sont chouchoutées. Vous prévenez ainsi l’arrivée des douleurs, et les soulagez lorsqu’elles sont déjà là !

Vous y êtes : vous savez désormais comment choisir votre oreiller en fonction de votre position de couchage. Si vous dormez sur le ventre, privilégiez les oreillers fins, si vous dormez sur le dos, les oreillers mi-épais, et si vous dormez sur le côté, place aux oreillers volumineux ! Prêt à dormir en prenant soin de votre santé ?

Quel oreiller est fait pour moi ?
Je fais le test