Burn-out et sommeil : comment sont-ils liés ?

Burn-out et sommeil : comment sont-ils liés ?

En France, le nombre personnes victimes de burn-out ne fait qu’augmenter d’année en année. Appelé également syndrome d’épuisement professionnel, il est responsable d’un mal-être général, qui peut avoir de lourds impacts sur votre santé. Alors, comment reconnaître un burn-out ? En quoi est-il directement lié à la qualité de votre sommeil ? Adoucir vos nuits peut-il contribuer à réduire votre niveau de stress ? On vous dit tout sur les liens entre burn-out et sommeil, pour vous aider à sortir de ce cercle infernal !

 

Comment reconnaître un burn-out ?

Le burn-out est un état de stress chronique intense au travail. Depuis 1990, ce problème augmente de façon significative. Sensation d’être exténué, épuisé, troubles de la concentration et de la mémorisation, sentiment d’abattement, désintérêt pour le métier, angoisses permanentes : les symptômes du burn-out sont nombreux et ont des conséquences désastreuses sur votre santé mentale… Et cela se fait ressentir sur votre corps, et également sur votre sommeil ! 😴

 

Le burn-out et ses effets sur votre sommeil

On sait que bien dormir est essentiel pour garder une bonne santé physique. Nuit après nuit, le sommeil aide votre corps à se régénérer, à faire le plein d’énergie. Pourtant, notre corps est loin d’être le seul à bénéficier des bienfaits du sommeil. En effet, notre santé mentale dépend en grande partie de la tranquillité de nos nuits…

Et le burn-out peut représenter un véritable ennemi pour votre sommeil. Difficultés d’endormissement, troubles du sommeil, hypersomnie, insomnies, réveils nocturnes… Les maux et le stress auxquels vous devez faire face ne s’effacent pas la nuit, et vous sentez que la fatigue gagne chaque jour du terrain.

 

Le manque de sommeil : un chemin vers le burn-out

En réalité, la connexion entre le burn-out et le sommeil ne s’arrête pas là. En effet, le manque de sommeil pourrait être l’une des origines du burn-out !

Une étude publiée sur le site BMJ Open indique que l’insomnie et/ou le sommeil non réparateur sont le déclencheur d’un état de burn-out. Certaines études considèrent même ces troubles du sommeil comme des signes avant-coureurs de l’épuisement professionnel.

La raison est simple : le manque de sommeil a un effet immense sur votre réactivité émotionnelle. Lorsque, fatigué, vous devez faire face au stress au travail, vos réactions sont démultipliées. Vous n’arrivez pas à canaliser votre anxiété, à prendre du recul, et à réfléchir de façon méthodique : c’est de cette façon que le burn-out apparaît.

 


Bien dormir pour lutter contre le burn-out

La bonne nouvelle, c’est que puisque le lien entre manque de sommeil et burn-out est très étroit, vous pouvez lutter contre ce problème en dormant mieux.

Et il n’est ici pas uniquement question de dormir plus, mais de véritablement améliorer la qualité de votre sommeil. Votre objectif sera alors de booster votre sommeil réparateur.

Règles d’or n°1 : mettre en place des exercices de relaxation 

La méditation peut être une entrée en matière intéressante pour vous détendre et vous mettre dans des conditions optimales avant de dormir.

Pour méditer, vous n’avez pas besoin de techniques hors du commun :

Asseyez-vous dans un endroit calme et isolé. Votre lit fera très bien l’affaire.

Fermez les yeux et détendez-vous en respirant naturellement, sans tenter de vous concentrer, sans penser à quoi que ce soit.

Pendant dix minutes, tout en respirant doucement, répétez à voix haute ou mentalement une phrase ou un mot (un mantra) qui vous apaise. Par exemple, « Je me sens détendue, calme ».

Vous pouvez également être accompagné par des applications de méditations tels que Petit Bambou.

Règle d’or n°2 : se créer un cocon de calme

Pour apaiser votre sommeil, l’environnement joue une part importante. Créez-vous un vrai cocon de bien-être, une chambre pour bien dormir, en suivant nos quelques recommandations :

  • Épurez votre chambre : optez pour une décoration minimaliste. Enlevez les armoires trop encombrantes, les meubles imposants, les cadres et tableaux trop grands qui viennent entraver le sommeil
  • Les teintes douces et apaisantes doivent trouver une place dans votre chambre : évitez les couleurs trop vives, qui peuvent perturber le sommeil
  • Optez pour une literie confort : votre matelas doit prendre soin de votre corps, et votre oreiller doit chouchouter votre tête. Il doit s’adapter à votre position de sommeil et pendre soin de votre cou : pour choisir votre oreiller ergonomique idéal, ce petit test de 7 questions vous accompagne !

 

Manque de sommeil et burn-out vont souvent de pair… Alors, si vous souhaitez reprendre l’ascendant sur votre niveau de stress, commencez par mieux dormir ! Chouchouter vos nuits pourrait être un vrai point de départ pour un quotidien plus zen 😊