Quels sont les effets de manque de sommeil sur votre santé mentale ? | Mon oreiller et moi

Quels sont les effets de manque de sommeil sur votre santé mentale ?

Le sommeil et la santé mentale sont étroitement liés. Vous en avez certainement déjà fait l’expérience : lorsque vous vous levez après une nuit agitée, voire une nuit blanche, vous êtes soumis à des sautes d’humeurs, à des difficultés de concentration, des troubles de la mémoire, de la motivation… Sans sommeil, ce n’est pas uniquement votre corps qui est épuisé, c’est aussi votre tête. Mais sur le long terme, il se pourrait bien que ce manque de sommeil ait des conséquences plus importantes sur votre santé mentale. Démence, dépression, burn out : Comment une dette de sommeil peut-elle impacter votre corps et votre cerveau ? On vous dit tout ! 📝

 

Le sommeil : un allié essentiel pour votre cerveau

Pendant la nuit, votre cerveau est actif : c’est à ce moment-là notamment que ses cellules se régénèrent. Le sommeil permet en effet au cerveau de se nettoyer des déchets et toxines accumulés au cours de la journée. Par ailleurs, dormir est indispensable au développement et à la maturité cérébrale, et participe à réduire le vieillissement de votre cerveau. 

 

Lorsque vous ne profitez pas de suffisamment de sommeil réparateur, vos capacités cognitives et émotionnelles sont directement atteintes, et les conséquences peuvent être grandes…

 

Le manque de sommeil renforce les risques de démence

Selon l’OMS, dans le monde, près de dix millions de nouveaux cas de démence, dont la maladie d'Alzheimer, sont dénombrés chaque année. 🧠

 

Si le sommeil est souvent altéré chez les patients qui sont atteints de ces problèmes, de plus en plus d’études démontrent également que les habitudes de sommeil prises avant l'apparition de la démence sont susceptibles de contribuer au développement de la maladie.

Une étude publiée dans la revue Nature Communications suggère en effet qu’il existe un lien entre les risques de démence et le manque de sommeil : réalisée sur plus de  8000 personnes durant 25 ans, l’étude démontre que les risques de démence sont 20 à 40 % plus élevés chez les petits dormeurs (c’est-à-dire ceux qui dorment moins de 6 heures par nuit), que chez les personnes avec des nuits normales de 7 heures ou plus.

Vous l’aurez compris, le manque de sommeil et la santé mentale sont profondément liés… Et cela ne se limite pas à la démence !

 

Le manque de sommeil et les conséquences sur la gestion des émotions

Lorsque vous manquez de sommeil, l’amygdale, la zone du cerveau qui est responsable de la gestion de vos émotions, est directement atteinte.

C’est la raison pour laquelle, après une nuit agitée, vous ressentez des sautes d’humeur importantes, passant facilement du rire aux larmes. Fatigué, vous vous énervez plus facilement, vous avez moins de patience, vous pleurez plus facilement et vous vous laissez envahir par les émotions négatives, les doutes, les peurs…

Si votre dette de sommeil s’accumule, à terme, vous risquez également davantage de souffrir de dépression, et de vous laisser dépasser par vos idées noires. 😢

 

Les facultés de concentration se fragilisent

Lorsque vous manquez de sommeil, vous réussissez moins bien à vous concentrer, à tenir des raisonnements aboutis, et à prendre des décisions.

Mais ce n’est pas tout : lorsque l’on dort, la mémoire se consolide : les informations essentielles sont stockées dans le cerveau afin d’être enregistrées, et les données qui ne sont pas importantes (la couleur de la chemise du chauffeur du taxi par exemple), sont nettoyées pour laisser place, le lendemain, à l’intégration de nouvelles informations. 

Si vous ne dormez pas suffisamment, votre mémoire ne se consolide pas : vous aurez ainsi du mal à intégrer de nouveaux apprentissages le lendemain, et verrez également certainement votre motivation vous abandonner.

 

Le manque de sommeil et le stress

Le manque de sommeil favorise les troubles anxieux. Puisqu’en dormant moins, vous réussissez moins à gérer vos émotions, il n’est pas surprenant que le stress prenne facilement le contrôle.

En outre, à terme, les études ont montré que si vous laissez le manque de sommeil gagner trop de terrain, vous risquez de souffrir de burn-out.

Le problème, c’est que le stress et le manque de sommeil forment un cercle vicieux : si vous êtes anxieux, vous êtes plus susceptible d’éprouver des difficultés à vous endormir et à vous réveiller pendant votre sommeil. Et ce manque de sommeil amplifiera davantage votre niveau de stress…

Si vous souffrez de stress, les exercices de sophrologie pour le sommeil ou les exercices de cohérence cardiaque pourront vous aider.

 

Avoir une bonne hygiène de sommeil pour soigner sa santé mentale

Le sommeil et la santé mentale sont directement liés : l’Inserm (institut national de la santé et de la recherche médicale) souligne que prendre soin de son sommeil en milieu de vie pourrait jouer un rôle pour la santé du cerveau. Pour votre santé, avoir une bonne hygiène de sommeil et donc indispensable :  

  • Couchez-vous et levez-vous à heures régulières chaque jour ;
  • Veillez à avoir des nuits d’au moins 7 heures de sommeil ;
  • L’alimentation et le sommeil sont étroitement liés : adoptez une alimentation riche en tryptophane avant d’aller vous coucher, pour favoriser le sommeil réparateur pendant votre nuit.
Pour savoir où en est votre dette de sommeil, notre article «À quel point manquez-vous de sommeil » pourrait vous aider à y voir plus clair !

Et pour trouver des solutions efficaces afin de renforcer la qualité de vos nuits, notre guide pour bien dormir et bénéficier d’un sommeil réparateur vous accompagne. Prêt à prendre soin de votre santé mentale en chouchoutant votre sommeil jusqu’au petit jour ?