plus minus cross arrow-left arrow-right arrow-bottom cart dropdown-arrow next previous heart search tick amazon-payment amex bitcoin cirrus diners-club discover dk dogecoin facebook fancy forbrugsforeningen apple-pay google-plus instagram interact jcb litecoin maestrooo mastercard paypal pinterest stripe tumblr twitter vimeo rss visa youtube lock video-play sale model badge view-in-space video badge
Sommeil chez l’enfant : que faut-il savoir ?

Le sommeil a des effets importants sur le développement et sur le comportement de votre enfant. Alors, combien d’heures un enfant doit-il dormir par nuit ? Quels sont les signes de fatigue à savoir repérer chez un enfant ? Quelles sont les conséquences du manque de sommeil chez l’enfant ? Et enfin, comment favoriser l’endormissement chez votre enfant pour qu’il profite de plus de sommeil ? On vous aide à y voir plus clair.

Play
Écoutez cet article
0:00 / 0:00
Benjamin
Conseiller de vos nuits
Sommaire de l'article

De combien d’heure de sommeil par jour a besoin mon enfant ?

Le nombre suffisant d’heures dont a besoin votre tout-petit varie d’un enfant à l’autre. Mais en général, les enfants 1 à 2 ans ont besoin de 11 à 14 heures de sommeil par jour, et ceux qui ont entre 3 et 5 ans ont besoin de dormir de 10 à 13 heures chaque jour. Ce temps de sommeil inclut la nuit mais également les siestes. Notez également qu’à partir de 4 ans, 3 enfants sur 4 ne font plus la sieste.

Dès l’âge de 6 ans, et jusqu’à 12 ans environ, les enfants ont besoin de 9 à 12 heures de sommeil par nuit pour recharger leurs batteries. 🔋

 

Les signes pour détecter un manque de sommeil chez l’enfant

Lorsqu’un enfant manque de sommeil, cela affecte son habilité motrice. Il est alors plus maladroit, chute plus facilement, et le manque de coordination apparaît. Il réalise des gestes plus lents, plus saccadés.

Comme chez l’adulte, le manque de sommeil affecte l’humeur de votre enfant. Vous pourrez alors comprendre qu’il est fatigué parce qu’il s’énerve plus rapidement, il est à fleur de peau, il pleure facilement, devient un peu grincheux. Mais chez certains enfants, le manque de sommeil se manifeste autrement : l’enfant est alors plus câlin et demande davantage d’affection. Il réclame plus facilement sa tétine ou son doudou ou un autre objet qu’il affectionne. Il cherche du réconfort, souvent auprès de ses parents, ou après de lui-même, ce qui peut se traduire par un balancement d’avant en arrière comme pour se bercer. Il pourra également aller s’asseoir de lui-même dans un endroit calme avec son doudou par exemple ou encore enfouir sa tête dans sa poitrine pour former une bulle réconfortante autour de lui.

Pour détecter si votre enfant manque de sommeil, vous pouvez également observer des signes simples : l’enfant aura alors tendance à beaucoup bailler, à se frotter les yeux ou encore les oreilles. Lorsqu’il est fatigué, il fixe un point dans le vide, son regard est vague, et des cernes apparaissant rapidement sous ses petits yeux. 🥱

 

Manque de sommeil chez l’enfant : quelles conséquences ?

Le manque de sommeil chez l’enfant a des conséquences sur son quotidien. On observe alors des troubles du caractère, et des difficultés à gérer ses émotions. L’enfant peut être impulsif, énervé, voire déprimé. Il a également des difficultés à maintenir sa concentration et son attention sur une activité précise. Par ailleurs, le manque de sommeil perturbe l’apprentissage et trouble la mémoire.

Un enfant qui ne profite pas d’un sommeil suffisamment réparateur aura également tendance à moins manger, mais à prendre du poids. Il verra également ses défenses immunitaires s’affaiblir et tombera plus souvent malade. 🤒

 

Adoucir son sommeil avec un oreiller adapté à ses besoins

Pour favoriser le sommeil de votre enfant, plusieurs astuces peuvent être utilisées. Parmi elles, l’utilisation d’un oreiller adapté à ses besoins, à partir de 3 ans peut être une solution indispensable. En dessous de 3 ans, ne placez pas d’oreiller dans le lit de votre bébé : cela représente un risque d’étouffement, car à cet âge, l’enfant ne sait pas encore se retourner seul, et ne saura pas se dégager si l’oreiller empêche sa respiration.

À partir de 3 ans, l’oreiller doit alors être adapté à son petit gabarit : l’épaisseur de l’oreiller ne devra pas dépasser les 7 cm. Plus son âge évolue, plus vous pourrez vous tourner vers des oreillers volumineux. Privilégiez les oreillers rectangulaires, qui ont des dimensions de 40 x 60 cm : l’enfant, qui bouge beaucoup la nuit, sera davantage libre de ses mouvements sur ce type de coussin.

Vous pouvez vous tourner vers les oreillers conçus à partir de fibres de polyester siliconées creuses : elles offrent un rembourrage homogène, et laissent circuler l’air dans le garnissage. Pour offrir un sommeil de qualité à votre tout petit, c’est un critère fondamental.

Dans la mesure du possible, optez pour un oreiller hypoallergénique, traité contre les acariens et les bactéries grâce à des extraits de plantes. Greenfirst est par exemple un antiacarien 100 % végétal, qui veillera à tenir ces parasites éloignés de la nuit de votre tout-petit. Pour prendre soin de la santé de votre enfant, même la nuit, c’est le secret. Enfin, veillez à ce que son oreiller soit facilement lavable en machine, afin de lui offrir un haut niveau d’hygiène, pour longtemps.

 

Instaurer une routine sommeil

Pour favoriser le sommeil chez votre enfant, n’hésitez pas à instaurer une routine de sommeil. Soyez régulier dans l’heure du coucher et du lever, et mettez en place des rituels qui vous aideront à favoriser l’endormissement chez votre enfant.

La reprise du rythme scolaire, le changement de saison, les modifications de ses habitudes de vie (déménagement, séparation des parents…), ou encore l’anxiété lié aux résultats scolaires sont autant de causes qui peuvent fragiliser le sommeil de votre enfant. Pour prendre soin de ses nuits, offrez-lui toutes les clés ! 🔑

Quel oreiller est fait pour moi ?
Je fais le test