plus minus cross arrow-left arrow-right arrow-bottom cart dropdown-arrow next previous heart search tick amazon-payment amex bitcoin cirrus diners-club discover dk dogecoin facebook fancy forbrugsforeningen apple-pay google-plus instagram interact jcb litecoin maestrooo mastercard paypal pinterest stripe tumblr twitter vimeo rss visa youtube lock video-play sale model badge view-in-space video badge Trouvez votre oreiller Trouvez votre oreiller

30 nuits d'essai

Livraison et retours offert

Bons Plans & Soldes, jusqu'à -30%

Paiement en 3x sans frais

30 nuits d'essai

Livraison et retours offert

Bons Plans & Soldes, jusqu'à -30%

Paiement en 3x sans frais

E-boutique
Sommeil et études, tous nos conseils pour équilibrer les deux
L’insomnie touche beaucoup les étudiants. Une étude norvégienne, publiée en août 2018 dans Journal of Sleep Research réalisée sur 50 000 étudiants norvégiens de 18 à 35 ans, a montré que ce trouble du sommeil touchait 34,2% des femmes et 22% des hommes, un chiffre qui ne cesse d’évoluer depuis 2010. Alors, comment réussir sa rentrée à l’université, et équilibrer études et sommeil ? On vous dit tout !
Benjamin
Conseiller de vos nuits
Sommaire de l'article

Stress et lumière bleue : les deux ennemis du sommeil

Chez les étudiants, le coupable n°1 du sommeil non réparateur est le stress. En effet, selon un sondage réalisé par Heyme, 33% des étudiants pensent que leurs nuits est impacté par le stress : examens, périodes d’orientation, nécessité d’allier étude et job étudiant, révisions trop intenses… Les raisons qui expliquent cette anxiété sont nombreuses.

Mais ce n’est pas tout : la baisse du niveau de qualité du sommeil est également impactée par l’utilisation intensive des écrans pour réviser et étudier. En effet, 62% des étudiants ont d’ailleurs « conscience que leurs ordinateurs, téléphones, et tablettes nuisent à la qualité de leur sommeil ». Et pour cause : la lumière bleue diffusée par les écrans impacte l’endormissement, en le retardant. En effet, cette lumière indique au cerveau qu’il se trouve toujours en pleine journée, ce qui retarde ainsi le processus de sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil.

attention a la lumière bleue qui peut perturber l'endormissement

A lire également : L'impact des nouvelles technologies sur le sommeil

Eloigner les lumières bleues

L’idéal pour équilibrer études et sommeil serait d’éloigner les écrans de vos yeux environ 2h avant d’aller au lit. Mais lorsque l’on est étudiant, cette règle peut être difficile à respecter. Les lunettes anti lumière bleue peuvent ici vous aider : elles filtrent une partie du spectre lumineux. Mais attention : notez bien qu’elles ne filtrent qu’une partie de la lumière bleue. Elles peuvent donc être utilisées de façon exceptionnelles, mais la plupart du temps, évitez d’utiliser vos ordinateurs, tablettes et smartphones le soir.

Instaurer un rituel du sommeil

Instaurer un rituel du coucher permet à votre cerveau de se programmer : en réalisant les mêmes activités, chaque soir, aux mêmes horaires, votre cerveau sait que l’heure d’aller dormir approche, et produit la mélatonine au bon moment. Pour votre rituel du coucher, vous pouvez méditer, écrire, lire, faires des étirements, du yoga, diffuser des huiles essentielles apaisantes dans votre logement, faire un soin du corps ou du visage… Prenez du temps pour vous détendre !

Lutter contre le stress

Ne sous-estimez pas l’impact du stress sur vos nuits et sur votre capacité à vous concentrer. Plus vous manquez de sommeil, moins votre taux de cortisol (l’hormone du stress) est régulé. Pour lutter contre le stress, vous devrez donc tout d’abord dormir, au moins 8 h par nuit. Afin de lutter contre l’anxiété, les huiles essentielles, les fleurs de Bach, les infusions calmantes peuvent vous accompagner. Les séances de méditation, les exercices de respiration, et la sophrologie sont également de grands alliés.

A lire également : Le manque de sommeil et le stress : comment sont-ils liés ?

Se réveiller avec tonus

Dès le réveil, n’hésitez pas à mettre de la musique, et prenez un bon petit déjeuner, bien complet : pain complet, fruits, oléagineux, œufs, yaourt... Faites le plein en superaliments, comme les graines de chia. Les compléments alimentaires à base de ginseng, de spiruline ou encore, de guarana, pourront vous aider à vous lever du bon pied et à affronter cette journée avec vitalité !

 

Pour plus de conseils on vous a déniché cette petite vidéo :

Sources :
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/jsr.12790
https://heyme.care/fr/presse/communiques/6

Quel oreiller est fait pour moi ?
Je fais le test