plus minus cross arrow-left arrow-right arrow-bottom cart dropdown-arrow next previous heart search tick amazon-payment amex bitcoin cirrus diners-club discover dk dogecoin facebook fancy forbrugsforeningen apple-pay google-plus instagram interact jcb litecoin maestrooo mastercard paypal pinterest stripe tumblr twitter vimeo rss visa youtube lock video-play sale model badge view-in-space video badge

60 nuits d'essai pour Noël

Garantie 3 ans

Livraison et retours offert

Paiement en 3x sans frais

60 nuits d'essai pour Noël

Garantie 3 ans

Livraison et retours offert

Paiement en 3x sans frais

E-boutique
Enurésie, qu'est-ce que c'est et comment la guérir ?

On parle d’énurésie lorsqu’un enfant âgé de plus de cinq ans ne contrôle pas l’émission de ses urines. Un mauvais fonctionnement de la vessie, une malformation, de mauvaises habitudes avant le coucher, ou encore, des problèmes émotionnels peuvent être à l’origine de ce problème. Le traitement nécessite quant à lui une mise en confiance et des encouragements. Alors, comment se manifeste l’énurésie ? Quelles solutions existent pour lutter contre les accidents de pipi au lit ? On vous dit tout.

Benjamin
Conseiller de vos nuits
Sommaire de l'article

Qu’est-ce que l’énurésie ?

Entre 2 et 5 ans, les enfants deviennent propres la nuit. Avant l’âge de 5 ans, le pipi au lit est un petit accident, car votre enfant n’a pas encore acquis le contrôle physiologique du sphincter vésical. Dès lors, on ne devrait pas dire qu’un enfant est énurétique à moins qu’il fasse pipi au lit régulièrement, c’est-à-dire plus de deux fois par semaine après l’âge de cinq ans

Au-delà de cet âge, on peut parler d’énurésie. Ce petit trouble est fréquent : on l’observe chez près de 15% des enfants à 5 ans, 5% à 10 ans, et 1% à 15 ans. C’est une variante de l’incontinence qui concerne l’enfant.

Il existe plusieurs types d’énurésie : 

  • L’énurésie primaire, si votre enfant n’a jamais été propre la nuit ;
  • L’énurésie secondaire, si votre enfant a été propre pendant 6 mois ou plus, et se remet à faire pipi au lit.

Quelles sont les causes de l’énurésie ?

Une vessie de petite capacité

Si votre enfant présente une instabilité ou une hyperactivité vésicale, la capacité de sa vessie peut être diminuée.

Dès lors, elle se contracte trop, elle est incapable de se remplir sans déclencher des envies violentes d’aller aux toilettes. La vessie est de taille normale mais se comporte comme une toute petite vessie le jour et la nuit. En journée, les enfants font souvent pipi et ont des envies très pressantes, qu’ils ne contrôlent pas toujours bien : les fuites sont fréquentes.

La nuit, ils font pipi une ou parfois plusieurs fois, surtout quand ils ne sont pas réveillés par l’envie ou lorsqu’ils sont dans un sommeil très profond.💤

L’enfant produit trop de quantité d’urine

L’énurésie peut être liée à la production trop importante de quantité d’urine. Cela s’explique par l’hormone antidiurétique (ADH), qui n’est pas assez sécrétée pendant la nuit. C’est pourtant elle qui réabsorbe l’eau au niveau du rein et diminue la production d’urine. Cette mauvaise sécrétion de l’ADH est très souvent héréditaire. 

Lorsqu’un enfant souffre de ce problème, il sait bien se retenir en journée. Mais la nuit, les couches sont très lourdes et débordent parfois, même lorsqu’il n’a pas beaucoup bu le soir.

Les autres facteurs qui peuvent expliquer l’énurésie

Il existe aussi d’autres explications à l’énurésie : un sommeil très profond, pendant lequel l’enfant rêve parfois qu’il va aux toilettes, peut provoquer une énurésie.

La consommation trop importante de boissons le soir peut également être à l’origine de ce trouble urinaire nocturne.

la consommation trop importante de liquides : un des facteurs de l'énurésie

Des causes psychologiques peuvent également en partie expliquer l’énurésie chez l’enfant : des problèmes émotionnels à l’école, un manque de confiance, le décès d’un proche, un gros changement, le divorce des parents, ou encore des sévices sexuels peuvent intervenir sur l’inconscient qui s’exprime pendant le sommeil (agitation, cauchemars, rêves…). Il est donc essentiel de prendre ces causes psychologiques en compte, surtout dans le cas des énurésies secondaires, mais de ne pas en faire la seule cause.

Enfin, les apnées du sommeil peuvent parfois s’accompagner de pipi au lit chez l’enfant.

Diagnostic de l’énurésie

Beaucoup d'enfants de moins de 6 ans mouillent encore leur lit. La présence de l'un de ces signes devrait motiver la consultation d'un médecin :

  • Un enfant de plus de 4 ou 5 ans fait pipi dans sa culotte le jour ;
  • Un enfant de plus de 5 ou 6 ans fait encore pipi au lit;
  • Un enfant recommence à mouiller son lit la nuit après avoir arrêté pendant un intervalle de 6 mois ou plus ;
  • L’enfant perd du poids de façon excessive ou a une très grande soif ;
  • L’enfant à des symptômes de troubles urinaires, tels que de fréquents besoins d'uriner ou des douleurs urinaires.

Afin de veiller à ce que l'énurésie ne soit pas causée par une infection des voies urinaires ni par un trouble de santé comme le diabète, des épreuves de laboratoires pourront être nécessaires. Un traitement peut être mis en place si ces troubles médicaux sont présents.

Quelles solutions pour lutter contre l’énurésie ?

Quelques bonnes habitudes contre l’énurésie

Il n’y a pas de remède miracle contre l’énurésie. Avant de vous lancer dans des traitements lourds, il y a quelques principes essentiels à respecter, voici quelques conseils :

  • Ne pas trop boire le soir : limitez votre enfant à un verre d’eau, et faites attention aux soupes, mais également aux boissons qui contiennent de la caféine (les sodas, les chocolats). Donnez la plus grande fraction des liquides à l'enfant le matin et au début de l'après-midi (40 % le matin, 40 % au début de l'après-midi et 20 % le soir). Ne restreignez pas complètement l’accès aux boissons le soir : cela pourrait empêcher l'enfant de bien s'hydrater ;
  • Ne pas oublier d’aller faire pipi avant de se coucher : veillez à ce qu’il y aille juste avant de se coucher ;
  • Demandez-lui d'être détendu lorsqu'il urine et de laisser couler librement le jet sans pousser ;
  • Expliquez-lui qu'il doit se lever la nuit s'il a envie de faire pipi ;
  • Facilitez-lui l'accès aux toilettes pendant la nuit. Il doit pouvoir y aller seul et sans crainte. La veilleuse pourra être branchée dans la chambre et le couloir ;
  • Veillez à ce qu’il ne dorme pas dans un lit superposé, car cela pourrait lui compliquer la tâche.

Notez qu’il est généralement inutile et inefficace de réveiller votre enfant pendant la nuit afin de le faire aller aux toilettes pour forcer la propreté.☝️

La consultation chez un pédiatre

Pour trouver des solutions efficaces, n’hésitez pas à aller consulter un pédiatre, et prenez le temps d’échanger, de parler avec votre enfant, afin de chercher ensemble ce qui pourrait être à l’origine de l’énurésie. 

Les médicaments  prescrits par le médecin pédiatre doivent être adaptés à la cause de l’énurésie, sinon ils risquent d’être inefficaces. Si votre enfant a une petite vessie hyperactive, un traitement médicamenteux pourra permettre d’augmenter la capacité vésicale. Si votre enfant produit une quantité trop importante d’urine, la desmopressine (Minirin) est souvent efficace. Il faut faire attention d'éviter la consommation de liquides 1 heure avant et 8 heures après la prise de ce médicament. En outre, certains effets secondaires sont observés, comme la congestion sinusale, l'écoulement nasal, le mal de tête et les douleurs abdominales.

Les capteurs sonores

Il existe une alarme sonore, avec un capteur fixé sur l’épaule de l’enfant, relié à une électrode dans la culotte, qui sonne dès les premières gouttes de pipi. Ce système peut être très efficace, à condition que votre enfant soit motivé et prêt.

Ces appareils suppriment généralement l'énurésie chez la plupart des enfants après 12 semaines. Les alarmes sonores sont particulièrement efficaces chez les enfants de 7 à 8 ans ou plus. Ce traitement réussira si l'enfant est motivé et si les parents sont prêts à accepter que leur sommeil soit interrompu. En effet, parfois, l'enfant n'est pas réveillé par la sonnerie de l’alarme, notamment au cours des premières semaines, et ce sont les parents qui doivent le réveiller pour qu’il aille aux toilettes.

Veiller à ce que votre enfant soit pleinement acteur

Dans tous les cas, que le pédiatre ait ou non prescrit un traitement à votre enfant, il faut que ce dernier soit pleinement acteur de la lutte contre son énurésie. Pour ce faire, il peut être utile de lui proposer de tenir un calendrier où il notera les nuits sèches et celles où il a fait pipi. Il peut également choisir de quitter ses couches, ou encore, de changer son lit !🛏️

La patience

La patience, l’indulgence et la compréhension sont de mise pour aider votre enfant à dire au revoir à l’énurésie. Dans tous les cas, ne le culpabilisez pas, soyez toujours bienveillant, et incitez-le à aller aux toilettes régulièrement (5 à 6 fois) dans la journée, dès qu'il en ressent le besoin. 

énurésie : ne culpabilisez pas l'enfant !

Adoptez une attitude neutre en cas de pipi au lit, pour faire sentir à votre enfant que la situation n'a rien d'inhabituel. Expliquez-lui que l'énurésie est courante, et que le problème peut être corrigé : en bref, répétez-lui qu'il n'y a pas lieu de se sentir coupable.

En cas de problème psychologique ou affectif au sein de la famille qui pourrait nuire au développement de l'enfant, il est essentiel de s'occuper de la cause fondamentale afin de lutter contre l’énurésie

Quel oreiller est fait pour moi ?
Je fais le test