plus minus cross arrow-left arrow-right arrow-bottom cart dropdown-arrow next previous heart search tick amazon-payment amex bitcoin cirrus diners-club discover dk dogecoin facebook fancy forbrugsforeningen apple-pay google-plus instagram interact jcb litecoin maestrooo mastercard paypal pinterest stripe tumblr twitter vimeo rss visa youtube lock video-play sale model badge view-in-space video badge Trouvez votre oreiller Trouvez votre oreiller

30 nuits d'essai

Livraison et retours offert

French days, jusqu'à -20%

Paiement en 3x sans frais

30 nuits d'essai

Livraison et retours offert

French days, jusqu'à -20%

Paiement en 3x sans frais

E-boutique
Marre des ronflements ? Réglez la question avec l'orthèse anti-ronflement !
Egalement appelée « orthèse d'avancée mandibulaire », l’orthèse anti-ronflement se porte toutes les nuits afin maintenir la mâchoire inférieure et la langue vers l'avant. Cette position permet d'augmenter le diamètre des voies respiratoires et de faciliter le passage de l'air. Alors, comment choisir votre orthèse ? Comment peut-elle transformer vos nuits ? Zoom sur cet alliée anti-ronflement !
Benjamin
Conseiller de vos nuits
Sommaire de l'article

Ronflements : quels facteurs de risques ?

En position allongée, les différents organes de la gorge (luette, voile du palais) se relâchent et se détendent. Puisqu’ils sont souples et mobiles, ils se mettent à vibrer lors de l’inspiration ou aux deux temps respiratoires, c’est-à-dire à l’inspiration, et à l’expiration. Lorsque ces vibrations sont anormales et provoquent un bruit rauque, on parle alors de ronflements.

Certaines personnes sont plus sujettes à la ronchopathie que d’autres. C’est notamment le cas des hommes, des personnes de plus de 50 ans, des personnes qui consomment de l’alcool le soir, ou d’autres sédatifs, ou encore, des personnes en surpoids ou obèses.

La consommation d'alcool peut favoriser les ronflements

Les dormeurs qui ont une congestion nasale, qui ont une petite mâchoire ou une mâchoire plus en retrait que la normale ou qui ont une anomalie qui peut bloquer les voies respiratoires (hypertrophie des amygdales, langue de taille importante, voile du palais imposant, déviation de la cloison nasale ou encore, polypes nasaux) risquent également plus de souffrir de ronchopathie

Si vous êtes en ménopause ou si vous êtes enceintes, les ronflements risquent également de se faire entendre davantage.

Ronflements : quels dangers ?

Le ronflement est un trouble respiratoire du sommeil qui peut mener à une apnée du sommeil. Cette dernière se caractérise par des pauses respiratoires de plusieurs secondes par minute, tout au long de la nuit. Les risques liés aux apnées du sommeil sont importants :

  • Elles provoquent de la fatigue et une somnolence diurne qui peut mener à des accidents, des baisses de vigilance, des sautes d’humeurs, des troubles de la concentration ;
  • Elles entraînent un manque d’oxygénation de l’organisme ;
  • Elles provoquent une augmentation des risques cardiovasculaires, d’hypertension artérielle, d’infarctus, de troubles du rythme cardiaque, d’accident vasculaire cérébral et de troubles de l’érection ;
  • Elles peuvent jouer un rôle dans la survenue de la dépression ;
  • Elles peuvent aggraver ou participer à la survenue d’un diabète : puisqu’il est mal oxygéné, le corps utilise moins bien le glucose et l’insuline. 

À quoi sert une orthèse anti-ronflement ?

L’orthèse anti-ronflement d’avancée mandibulaire a pour rôle de maintenir la langue et la mâchoire inférieure (mandibule) vers l’avant, afin d’étirer le pharynx. Cette posture permet :

  • D’éviter l’obstruction des voies respiratoires ;
  • De laisser l’air circuler librement afin d’améliorer l’absorption de l’oxygène. 

Avec ce type de dispositif, le dormeur retrouve un sommeil de qualité, plus réparateur. L’orthèse d’avancée mandibulaire permet de traiter l’apnée du sommeil mais aussi les ronflements produits par la vibration des tissus lors du rétrécissement des voies respiratoires.

une orthèse antironflement permet de positionner la machoire de sorte augmenter le diametre des voies respiratoires

Où trouver une orthèse anti-ronflement ?

Sur le marché, vous trouverez deux types d’orthèse d’avancée mandibulaire : 

  • Les orthèse anti-ronflement fabriquées en série : elles peuvent être achetées en vente libre, en pharmacie ou sur internet ;
  • Les orthèses sur-mesure : elles sont confectionnées par les orthodontistes, les dentistes ou les ORL, et vous permettent de bénéficier d’un produit vraiment adapté à votre mâchoire, pour plus de confort. Elles sont prescrites sur ordonnance et fabriquées par un laboratoire de prothèse à partir des empreintes fournies par l’orthodontiste ou le dentiste. Ces orthèses sont conçues à partir de modèles de la dentition du patient.

Passée une courte période d’adaptation, l’orthèse anti-ronflement ne gêne pas l’endormissement, et n’altère pas la qualité du sommeil. Notez également que c’est un produit facile à entretenir, qui se nettoie très facilement. Il suffit de la rincer à l'eau tiède après l'avoir retirée, et de la nettoyer à l'aide d'une brosse à dents souple.

Une solution pour les personnes qui ne supportent pas la VPPC

La VPPC (ventilation en pression positive continue) permet aux personnes de respirer à travers un petit masque appliqué sur le nez ou sur le nez et la bouche. Ce masque est relié à un appareil qui fournit de l’air à une pression qui permet d’empêcher les voies aériennes de se rétrécir ou de se fermer lorsque la personne respire.

Petite et facilement transportable, l’orthèse d’avancée mandibulaire permet de remplacer une machine d’assistance respiratoire lorsque vous voyagez et que vous n’avez pas la possibilité de prendre l’appareil avec vous.  En outre, elle représente une solution intéressante pour les personnes qui ne supportent pas le masque de la VPPC.

A lire également : Tout savoir sur la catathrénie 

Comment prévenir les ronflements ?

Pour prévenir le ronflement vous pouvez tout d’abord traiter la sphère ORL et notamment la congestion nasale, avec des décongestionnants et/ou un spray nasal de corticoïdes. Vous pouvez également ralentir votre consommation de tabac de d’alcool, et éviter de prendre des somnifères plusieurs heures avant le coucher.

Par ailleurs, votre position de sommeil peut vous aider à éviter les ronflements. Ne dormez pas sur le dos, mais positionnez vous sur le côté. Essayez également de dormir avec la tête relevée (vous pouvez placer deux oreillers l’un sur l’autre afin de surélever le haut du corps). Les lits relaxants peuvent également être de réels alliés : ils vous permettent de lever le haut du corps et d’opter pour une position qui limite les ronflements.

Quand consulter un médecin en cas de ronflements ?

Si vous ressentez une fatigue inexpliquée ainsi que des somnolences diurnes et des endormissements incontrôlables, vous devez consulter : vos ronflements sont certainement à l’origine de nombreux micro-réveils qui vous empêchent de bien dormir. 

En outre, si vous avez des céphalées matinales, ou si vous avez des épisodes de halètements ou d’étouffement la nuit, consultez un médecin afin d’obtenir un diagnostic.
Quel oreiller est fait pour moi ?
Je fais le test